[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
ABDOU NOUHOU Badroudine prépare une thèse de doctorat d'Histoire sur la chanson politique comorienne à l'Université de La Réunion. Il est rattaché au Laboratoire Centre Océan Indien Espaces et Société (OIES) du Professeur Yvan Combeau

La question de l'indépendance des Comores est un aspect très peu étudié dans le monde de la recherche. L'article que j'ai publié à l'occasion de la fête nationale du 06 juillet 2016intitulé « La chanson dans la lutte pour l'indépendance des Comores » (Al-watwan n°2964 du 12 juillet 2016) où j'ai montré la contribution des chansonniers politiques et de leurs associations musicales dans la conscientisation et dans la mobilisation de la population comorienne à la cause de l'indépendance dans les années 60 et 70, en un une preuve très remarquable.

Dans ce présent article, je vais vous dresser un tableau sur le rôle qu'ont joué les hommes politiques et la presse de l'île de La Réunion dans les mouvements indépendantistes de l'archipel des Comores au début des années 70.

I / Les leaders de La Réunion divisés pour l'indépendance des Comores

La période de 1973 à 1975 constitue pour les Comoriens le début d'un tournant politique qui mène cet archipel sur les rails de l'indépendance. 

C'est un moment historique marqué par les négociations les plus significatifs entre Paris et Moroni sur le principe de la décolonisation des Comores.

A La Réunion, des hommes politiques comme le Député Michel Debré, Jean Paul Virapoullé, Jean Claude Fruteau, Gaston Hoarau ont mis en place une politique visant a aidé Marcel Henry dans sa perspective de voir Mayotte restée française. Cependant, ces derniers se heurtent à une vive opposition dirigée dans l'île par les communistes et les socialistes qui soutiennent le peuple Comorien dans leur cause indépendantiste.

C'est dans ce contexte politique que les conservateurs du régime colonial dirigé par le fameux Député Debré n'ont d'autres choix que de pousser le gouvernement français à conserver l'île comorienne de Mayotte dans l'ensemble française, une façon d'éviter la naissance d'une Réunion indépendante qui sera synonyme d'une fin de la présence français dans l'Océan Indien.

II/ La position de la presse aux mouvements indépendantistes 

Les journaux sont politisés, ce qui fait que leurs réactions à ce que se passe aux Comores s'opposent. Le journal Le Combat National de monsieur le Député Michel Debré et le Journal de l'île de Réunion (JIR) s'opposent fermement à la position de Témoignages Chrétiens, journal Communiste de monsieur Raymond Vergès.

Le soutien que les pays voisins des Comores accordent au Mouvement de Libération Nationale des Comores (Molinaco) suscite la colère de certains journaux réunionnais. Lorsque le Molinaco est autorisé à installer un poste Radio à Madagascar pour faire propager leurs idées indépendantistes, le Gouvernement Malgache est vivement critiqué par le journal Le Créole de La Réunion. En février 1973, le journal Le Cri du Peuple, s'indigne et s'inquiète des processus de décolonisation des Comores. Il accuse la France de perdre son influence dans la partie de l'Océan Indien. 

Ce journal soutient la présence française aux Comores.

En août 1973, Le Créole déclare « nous ne comprenons pas très bien la décision de Tananarive qui, avec toutes ses difficultés qu'il lui faut résoudre pour seulement contenter son peuple va encore s'encombrer du Molinaco qu'aucun pays n'a voulu ». Ce journal se demande en outre : « Quel intérêt y a-t-il de créer ce bureau (du Molinaco) à Tananarive ». Ces dénonciations à l'égard de République de Madagascar montrent bien que Le Créole est hostile à l'idée d'indépendance des Comores.

Toutefois, le journal communiste réunionnais à savoir Témoignages Chrétiens s'indigne de l'intransigeance Française de vouloir utiliser La Réunion comme pont d'invasion des autres pays de la région. Lors des négociations Franco-Comorienne menées par Bernard Stasi et Ahmed Abdallah en 1973, Le journal Témoignages Chrétiens (n°61, 1973) considère ces assises comme « un marchandage ». Le patron de l'Outre-mer Français lance quelques phrases durant les négociations dont son homologue Comorien ignore le vrai sens ou fait semblant de ne pas comprendre. Lorsque le Ministre Stasi dit à Ahmed Abdallah : « On vous donne l'indépendance. Vous nous donnez un endroit (Mayotte ?) pour y installer une base militaire » s'agit-il d'une blague ? 

Le 04 janvier 1974, Témoignages Chrétiens déclare : « Il est intolérable pour les Réunionnais que La Réunion serve de base d'intervention pour la répression contre les peuples voisins de l'Océan Indien en lutte contre le colonialisme pour leur liberté et leur droit de vivre dans la dignité » 

La déclaration de l'indépendance des Comores le 06 juillet 1975, Le journal La Tribune de l'île de La Réunion du mouvement socialiste et régionaliste a réagi contre cettedécision prise par Ahmed Abdallah. A cette attitude ce bimensuel se réjouit de la position de Mayotte de se séparer des autres îles des Comores après cette action politique d'Ahmed Abdallah.

III/ Réactions de la presse Réunionnais face à l'indépendance des Comores

Les journaux de La Réunion sont divisés sur le sujet de l'indépendance des Comores. Des journaux comme Le Combat National, un bimensuel crée par le Député Michel Debré, Le Créole, Le Citoyen, Croix du Sud, Le JIR, Le Régional et La Gazette de l'île de La réunion, multiplient les articles qui dénoncent le souhait des dirigeant politiques Comoriens et Français de conduire les Comores à l'indépendance. De 1973 à 1974, Michel Debré a réussi à sensibiliser une partie importante des hommes politiques Français pour la cause Mahoraise.

D'autres journaux connus par leurs articles anticolonialistes comme L'Opposition Marxiste, un organe de presse mensuel de militants communistes révolutionnaires de La Réunion, Témoignages Chrétiens de La Réunion et Le Cri du Peuple s'opposent aux idées de Michel Debré.

Au lendemain de l'indépendance des Comores, ces journaux montrent leurs soutiens au peuple Comorien de vouloir prendre leur indépendance. Le 12 juillet 1975, le journal Témoignages pose la question suivante : « Qui peut comprendre qu'un référendum, organisé dans un pays géographiquement divisé en iles, comme l'archipel des Comores ne s'appliquerait qu'aux îles qui se prononcent en majorité pour le texte proposé, les autres pouvant s'y soustraire. Est-ce qu'un referendum organisé en France ne s'appliquerait pas, par exemple, à la Corse, aux Bouches-du-Rhône, dans les Midi-Pyrénées, régions où la population se serait prononcée contre la question posé ?»

Pour finir, le Président Malgache Monsieur Didier Ratsiraka se réjouit de la décision d'Ahmed Abdallah de prendre l'indépendance des Comores: « Nous saluons chaleureusement la décision courageuse que vous venez de prendre en proclamant l'indépendance de votre pays ». Le Président Malgache termine ces propos en ces termes : « La lutte contre l'impérialisme, les forces réactionnaires et le sous-développement appel le peuple des îles Comores à rester plus que jamais UNI et VIGILANT » (Témoignages du 16 juillet 1975). Malheureusement ces derniers propos de l'ancien Président Ratsiraka n'ont pas tiré l'attention des nouveaux leaders politiques des Comores indépendantes.

Badroudine Abdou Nouhou
HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.