[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
"La fin justifie les moyens", "pour faire le mal, il faut le faire d'un coup", "ton principal ennemi est celui qui t'a aidé à devenir prince". Machiavel comme Azali ont réussi à nous prouver ces immorales philosophies. En Avril 1999, profitant du vide laissé par la fin tragique de Taki, AZALI pousse des activistes séparatistes de Ngazidja à agresser, molester, violenter, violer et piller les comoriens originaires de Ndzouani. La tactique que l'on peut appeler "opération Ndrimou/Ndimou" a fonctionné à merveille car feignant de voler au secours des anjouanais, l'homme de la caserne prendra le pouvoir par coup d'Etat.
Photo d'archives: Azali et Kiki

Nous sommes en période d'agitation politique à Anjouan. Les séparatistes se règlent leurs comptes et un dictateur, homme également de la caserne prend le pouvoir à Anjouan: MOHAMED BACAR. Se maintenant au pouvoir, AZALI vivra en clin d’œil avec le régime répressif de BACAR, jusqu'à se faire le champion des accords de Fomboni, donnant naissance à cette monstrueuse et budgétivore constitution appelée la Tournante. Il en devient le premier Président de la tournante, handicapant l'île d'Anjouan par l'asphyxie de son vice Président issu de l'île d'Anjouan Caabi El Yachourtu.

A la fin d'un mandat calamiteux d'AZALI sanctionné par le peuple à Beit-Salam par des huées, l'homme tantôt militaire, tantôt civil échafaudait son plan de la reconquête du pouvoir. Recalé à la troisième place par un écartement volontaire du favori FAHAMI, soutenu par le faiseur de roi, sans cesse trahi, SAMBI; il va affronter le candidat du pouvoir MAMADOU, qui a perdu toute chance de gagner lorsque SAMBI entra en campagne pour élire AZALI.

Calculateur, AZALI fera entrevoir sa reconnaissance à SAMBI en faisant son premier déplacement en président élu au domicile de ce dernier et en nommant des membres influents du parti JUWA à des postes ministérielles où ils étaient réduits à des simples agents recevant les dictées d'en haut. Sans mettre des gans, AZALI saute les représentants du parti JUWA de la manière la plus brutale, créant le désarroi et ouvrant la voie aux spéculations les plus folles.
AZALI n'en a pas fini:il jette à la rue la fin de la tournante, moyen efficace de créer une diversion et ainsi se trouver dans l'aisance d'asphyxier les autres îles et gouverner avec les siens. Une liste circulent sur les réseaux sociaux et en dit long sur les intentions de cet AZALI qui a été d'abord le "MZE" et devenu maintenant "IMAM"; mais de quelle île? Ben Ali Combo
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.