[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Commentaire réponse de M. Darchari MIKIDACHE sur une question relative à l'amélioration de la gouvernance publique aux Comores.

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour vos encouragements quant à mes propositions et mes priorités sur la santé publique si j'étais candidat aux élections présidentielles passées. Chacun en tant que citoyen a un devoir de contribuer par des actions concrètes et par des réflexions adaptées pour l'émergence des Comores selon ses moyens, ses disponibilités, ses compétences peu importe le lieu où il se trouve et ce en toute modestie et humilité mais avec une détermination patriotique et constructive afin d'élever le niveau de vie de la population et porter une espérance crédible et réelle pour la jeunesse qui est pour moi un pilier fondamental du décollage économique et social des Comores. Tout est question de volonté politique, de choix des compétences patriotiques, intègres et avérées et de savoir-faire.

Concernant votre question sur la gouvernance publique et les mesures que je préconise pour lutter contre les fuites des ressources publiques par les gouvernants et autres responsables publics, j'ai beaucoup écrit sur les mesures de redressement des finances publiques et de mobilisation des ressources financières, fiscales et non fiscales. Je vous invite à regarder sur mes sites : www.ceec-comores.com et www.darcharimikidache.com les thématiques traitées sur la justice et sur les finances.

Vous trouverez mes propositions. Le problème est que je ne suis pas aux responsabilités publiques pour mettre en place de telles mesures. Il faudrait de la volonté politique et un chef d'État déterminé à agir réellement au delà des apparences et des lobbys. Je ne prétends nullement me substituer à l'État et aux gouvernants en aucun cas.
Afficher la suite...

Parmi les mesures proposées, figurent la création d'une section Cour de lutte contre l'enrichissement illicite pour lutter contre les trop grands écarts entre les revenus des citoyens et des responsables publics et leur train de vie au sein de la Cour des Comptes avec la mise en place d'une Brigade financière d'enquête nationale et d'investigation sur les affaires scandaleuses et de détournement des deniers et biens publics, la mise en place d'une Cour de Discipline Budgétaire (CDB) qui vérifiera les comptes chaque année des comptables publics et des sociétés d'État et assimilés qui devront justifier de leur gestion des fonds publics avec les justificatifs, la mise sur pied d'un service public numérique où les contribuables paieront directement en ligne sans verser de l'argent en espèces, ce qui réduira les fuites, les détournements ainsi que les évasions de recettes publiques pour tous les services publics y compris Douane, Impôts, Trésor, Justice et autres ministères... Il s'agit donc de créer une économie de services publics dématérialisés et digitaux, sécurisés, fiables et de qualité avec la mise en place de la 4G.

La mise en place d'un centre de formation permanente des ministères financiers et économiques pour recycler, former et mettre à jour les agents publics est fortement recommandée afin d'acquérir de nouvelles compétences pour mieux exercer leur activité et rendre l'Action publique plus efficace et au service du peuple.

Il convient également de soulager les citoyens en mettant en place dans les coordinations de l'Union de chaque île, des services publics déconcentrés qui éviteront aux Comoriens habitant loin d'être obligés de venir à Moroni pour le moindre document administratif ou services. De même, un renforcement de l'Action de la justice est prévu dans mon programme et dans ma vision politique. J'ai proposé notamment la mise en place programmatique de traitement judiciaire des affaires et scandales concernant les détournements de deniers publics selon l'ancienneté et par un calendrier transparent, objectif et concerté. 

La réduction du train de l'État est envisagé à commencer par la réduction de 25% à 50% des dotations en carburant des chefs de services, des ministres et à la présidence. De même, je préconise la réduction des indemnités journalières des missions à l'étranger d'au moins 25%, avec la limitation du nombre selon leur utilité publique et l'obligation de rédaction d'un rapport d'utilité validé. A défaut, les perdiems avancés seront prélevés sur le salaire et traitement les 2 mois suivants. Les économies dégagés pourraient financer les d'hôpitaux publics quant à l'achat de l médicaments, la fourniture d'énergie électrique et la mise en place de Services d'Urgence médicale de qualité, gratuits pour les revenus les plus modestes sur justificatifs de ressources auprès de l'Administration des Impôts et du Domaine à même de délivrer un avis certifié de revenus annuels déclarés et validés.

De même, je préconise la mise en ace d'un Service National interministériel de recoupement des Données et informations en amont et en aval auprès des banques et établissements de crédits et assimilés, des fournisseurs nationaux sous peine de fortes amendes et des fournisseurs internationaux après un accord avec les services douaniers et aux ports. Cela permettrait d'augmenter sensiblement les recettes douanières, d'améliorer le taux de recouvrement fiscal et donc les recettes publiques. De même, j'ai proposé la suppression des paiements en espèces dans les services publics en introduisant en accord avec les banques et assimilés un paiement électronique via le téléphone ou par une carte dématérialisée sécurisée des services publics en ligne. Ce qui réduira également les fuites de recettes publiques et augmentera de façon accrue la transparence des rentrées financières de l'État. 

Un plan de renforcement de la transparence des finances publiques avec le vote d'un projet de loi regroupant toutes les mesures et programmes évoqués sera mis en place afin d'augmenter les ressources financières de l'État tout en assurant une véritable transparence de l'utilisation des fonds publics. Un tel programme permettrait aux citoyens comoriens de pouvoir se rendre compte de l’état de la situation financière des finances publiques de l'État et de la gestion des recettes fiscales et non fiscales.

J'ai proposé d'autres mesures que je vous invite à les lire dans les sites évoqués et sur ma page Facebook officielle politique: 

Darchari MIKIDACHE
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.