[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Télécommunication & internet. Un contentieux commercial avec un groupe privé et un consortium qui ne l'est pas moins prive un Etat souverain de toutes communications avec le reste du monde, exception faite, peut-être d'un reliquat de flux satellitaire. La communauté comorienne en proie aux pires inquiétudes.
Le 15 novembre dernier, le comité de gestion du consortium EASSy qui gère le câble sous-marin en fibre optique Eastern Africa Submarin System a fait droit à la demande de la société Telco, filiale comorienne de Telma, du groupe malgache Hiridjee, associé au français Free, de désactiver la capacité de connexion de l’opérateur public Comores Télécom, suite à un contentieux commercial intervenu après l'irruption de Telma sur le marché comorien des télécommunications. Moralité, les Comores, pays souverain, sont privées d'internet, de télécommunications, de flux bancaires… Une situation qui sème la panique chez les ressortissants comoriens vivant à l'extérieur de leur pays, qui dénoncent un coup de main inacceptable.

Les personnalités occupant des fonctions diplomatiques ou consulaires entendant saisir l'Etat français et l'ONU pour dénoncer une action de piraterie économique qui pourrait s'avérer lourde de conséquences.

Pour nombre de résidents comoriens, de La Réunion notamment, une telle situation susciterait des risques d'instabilité politique et sécuritaire sans précédent. Le souvenir des coups de main des mercenaires n'est sans doute pas étranger à cette situation. Un tel contexte est d'autant plus extraordinaire qu'il intervient à quelques jours seulement du XVIème sommet de la francophonie qui se tiendra à la fin du moins à Madagascar (Antananarivo), un sommet qui verra une quarantaine de chefs d'Etat de gouvernement converger sur la Grande Ile. Une crise diplomatique n'est donc pas à exclure.

Le black out imposé aux Comores, procède d'un ultimatum d'un mois, qui faisait lui-même site à près d'un an d'atermoiements et de négociations sans issue, entre Comores Télécom et Telma, l’opérateur public refusant à son concurrent privé l’interconnexion à l’international par l'intermédiaire du câble dont l'Etat comorien est gestionnaire au titre de sa souveraineté. Même l'intervention dans le contentieux du chef de l’Etat Azali Assoumani n'a pas suffi à débloquer la situation, conduisant Telma Comores à saisir le comité de gestion du consortium EASSy et à réclamer la désactivation des Comores, ce qui risque d'entraîner la perte des droits de l'Etat comorien et la redistribution de sa capacité de connexion aux autres membres du consortium.

 Le 14 novembre dernier, à la veille de la fin de l'ultimatum, en conférence de presse à Moroni, le directeur général de Comores Télécom dénonçait la volonté de Telma de jouer avec la peur d’un isolement des Comores… Mais personne aux Comores n'imaginait que Telma mettrait sa menace à exécution, prenant ainsi en otage toute la population, le gouvernement, les institutions et l'économie du pays. Au pire, les dirigeants de Comores Telecom envisageaient-ils de façon technique une telle hypothèse, augurant de regrettables réductions de capacité de communication du fait de la perte de la liaison par fibre optique ; en se limitant à la liaison satellitaire les Comores passent de 900 mégas à 20 mégas et accusent une perte énorme en matière de flux.

A l'origine du contentieux entre Comores Telecom et Telma Comores, le marché comorien des télécommunication et celui de la diaspora en France métropolitaine. Pour le groupe Hiridjee, associé à Free, les 770 000 habitants des Comores qui étaient contrôlés par un opérateur unique constituaient un marché intéressant. L’objectif du groupe était de lancer dès le deuxième semestre 2016 un réseau 4G, doté d'une solution de mobile banking. Pour ce faire, il lui fallait acheter la licence de télécommunication concédée par l'Etat comorien pour un montant de 14,4 millions d’euros. Et le groupe envisageait d'investir 50 millions de dollars sur trois ans dans cette affaire, à parité avec son partenaire NJJ Capital, la holding personnelle de Xavier Niel, qui n'est autre que le patron d’Iliad, principal actionnaire de Free et copropriétaire du journal Le Monde, et par ailleurs actionnaire à 50 % de la filiale comorienne de Telma.

Philippe Le Claire - Journal de l'Ile de la Réunion JIR
  • EASSy relie l’Afrique du Sud au Soudan
Le consortium EASSy gère le Eastern Africa Submarin System, un câble de fibre optique dont le projet a été lancé en septembre 2007, grâce à un prêt de la Banque africaine de développement (BAD) d'un montant de 14,5 millions de dollars destiné à financer l'initiative de 29 opérateurs de télécommunications, pour construire et exploiter un câble sous-marin à fibre optique allant de Port Soudan, au Soudan, à Mtunzini, en Afrique du Sud, sur une distance d’environ 9000 km le long de la côte orientale de l’Afrique. Le dit câble qui devait relier 22 pays côtiers et sans littoral entre eux, avec le reste du monde, constituait le dernier ouvrage de cette sorte permettant de boucler le périmètre de de l’Afrique par des réseaux de télécommunications à fibre optique de haute capacité.
Telma, société du groupe Hiridjee est membre du consortium.

Le groupe s'est offert la branche mobile d’Outremer Télécom, à Mayotte et à La Réunion, du fait d'une redistribution des parts de marché imposée par l’autorité de la concurrence française suite à la fusion entre Numericable et SFR. Précédemment, me groupe avait envisagé de se mettre sur les rangs de la privatisation de Comores Télécom, laquelle n'a pas été finalisée.
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.