[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Mes Chers collègues, 

Je pense que le débat est plus qu’important dans la mesure où cette liberté est source de conflit, de danger, comme elle est source de changement, et de progrès. Si cette liberté peut se résumer ainsi : « Le droit pour chacun de dire ou d’écrire ce qu’il pense ». Alors chaque citoyen exprime ses idées, ses opinions, et tente de convaincre les autres. La liberté d’expression repose donc sur la diversité, les antagonismes. Elle appelle donc à un respect d’autrui afin que chacun puisse vivre sa citoyenneté de manière libre et égalitaire. Dans ce cas elle doit assurer le respect de l’ordre public.

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. Ainsi, la préservation de l’ordre public justifie la limitation de la liberté d’expression, dont l’Etat est garant. On peut tout dire, tant que cela respecte les lois du pays. Le message à transmettre devant un peuple instruit n’est pas le même a transmette devant un peuple ignorant bien que l’information est la même. Cette liberté va jusqu’au point de déterminer des classes, le message a passé devant un parent, un ami, n’est pas le même devant le fils, les émissions télévisées a porté devant la société doivent être filtrées réfléchis c’est ainsi que les médias prennent la place d'éducateur numéro un dans la société. numéro un dans la société. A ce sujet je pense qu’il faut faire la différence entre la liberté d’expression, et le respect de l’exercice du Métier du journalisme, deux choses qui prêtent à confusion. Ouvrir un centre Médiatique exige certaines conditions. 

LA LIBERTÉ D'EXPRESSION A T-ELLE UNE LIMITE ? 

La réponse a cette question est oui car souhaiter la mort publiquement d’un individu est strictement interdite, qualifier une personne d’un acte de vole, d’escroquerie, de détournement, de crime, …. Ce sont les termes que certains médias prêtent a tord pour informer la population. Cette soit disant liberté conduit a une diffamation dont l’auteur doit être privé de ce droit. Seule la justice a les compétences à de telle qualification. Il est bien évident que la liberté d’expression peut parfois blaisée, choquée, tuée …elle ne fait pas plaisir a tout le monde, elle peut visée une personne morale ou physique, elle est donc douloureuse difficile a vivre ou a accepté, mais c’est la vie démocratique.

L’Etat est libre de montrer par la loi que certains images, certains écrits certains paroles, certains propos dépassent les bornes, que la moquerie touche aux insultes, que la blessure méritent réparation, alors a toute personnes morale ou physique menacés peuvent recourir vers les tribunaux et non employer la force. Certaines paroles peuvent tuées, et Dire « YANOU MABUDZI YA MADZI » pour s’adresser a un Gouvernement a un Président de la république cela suffirait a qualifié l’auteur d’insulte, de diffamation et de trouble a l’ordre publique qui sont des délits punis par la loi. En ce sens la liberté au terme d’une éducation révoquerais à l’auteur le droit d’exercer cette fonction. 

Suivant ces circonstances je tiens a précisé que le journalisme est un métier qu’il faut respecter, et avoir l’art de parler en publique ne justifie pas un bon communicateur si la communication est une discipline. Alors être Directeur de l’information d’une radio exige une certain maturité, une certains compétence, une sagesse, et est un respect de Métiers, alors il n’est plus le fruit du hasard, car si on comprend que toute vérité n’est pas bonne a dire alors c’est de la que la liberté d’expression prend ses limites, ces précautions, et que le peuple en tire profit pour se débarrasser des conséquences désastreuses. 

Doit ont accepté qu’un chroniqueur soit une personne de grande gueule ou de Métier ? Bien que le théâtre le cinéma, soient l’un des grands moyens permettant la liberté d’expression, mais elles ne peuvent également s’exercer de manière totalement libre. Savoir tenir une seringue ne suffirait pas pour dire qu’on est infirmier ou on peut exercer ce métier. Alors donner quitus à ces médias c’est enflammé toute une population dont l’Etat est le premier responsable. Porté des critiques diffamatoires à l’ endroit de la première dame pour avoir choisie sa tenue préférée conforme et correcte, c’est entré dans sa vie privé car aucune loi ne résume la façon de s’habiller que de ce protéger le corps. Ce qui signifie que dans la notion de liberté d’expression, il ya la notion de droit et de respect d’autrui. Alors des lignes de conduite doivent être tracées? et que la notion de droit prime sur la liberté d'expression.

Merci de votre aimable attention
Ali Abdou Ahamada
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.