[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
D’habitude je n’ai jamais consacré aucune seconde de mon précieux temps en vue pour répondre ou apporter d’éléments de réponse à n’importe quelle publication mais votre article sur l’Echec d’Ikililou m’a mis la puce aux oreilles et je me trouve dans l’obligation pour la première fois de prendre mon clavier car je ne vous laisserai ni piétiner ni insulter gratuitement l’histoire de notre bien commun : Les Iles Comores. 

Ce n’est l’échec lui-même d’Ikililou qui m’a poussé à vous répondre car dire qu’Ikililou a échoué c’est Noel en décembre, toutefois vous avez maquillé l’échec d’Ikililou Dhoinine à une insulte sur l’le de Mohéli... Voila l’objet de ma réponse 

En tant que journaliste dont vous vous prétendez être, vous avez insulté votre métier car à ma connaissance un journaliste ne prend jamais position, à part son rôle fondamental d’informateur, il expose des faits et c’est aux lecteurs et auditeurs de tirer des conclusions et éventuellement de prendre position. Désolé car je suis la personne la plus mal placée à vous donner des leçons du journalisme. C’est sont des notions élémentaires de votre prétendu fonction.

Que vous le sachiez, ce qui m’a poussé à écrire cet article, ce n’est pas parce que vous avez attaqué Ikililou dans tous les sens, la dessus je suis de votre coté car s’il y a un opposant d’Ikililou qui ne s’est jamais caché c’est bel et bien moi. La preuve, retourne en arrière et vas consulter les archives du Journal Habarizacomores.com, un article très critique sur Mme Hadidja Aboubacar sur l’opération Riyal dont l’intitulé est « L’Opération Riyal, l’arnaque de trop, a été écris par moi. Par ailleurs votre phrase sectaire que vous avez utilisé dont je cite « l’ile de Mohéli, la plus petite des Comores nous a donné le plus petit président … », je l’ai prise comme insulte à l’endroit de notre jeune histoire d’une part Comorienne et d’autre part Mohelienne. Pourquoi je l’ai prise comme insulte ? 

D’abord, regarde dans votre rétroviseur vous trouverez que Mohéli est le plus grand fournisseur de l’élite Comorienne sans pour autant offenser les autres cardes des îles de l’archipel que j’ai énormément de respect. Longtemps nous avons piétiné l’histoire en décernant un certain Saïd Mohamed Cheikh comme étant premier médecin des Comores, quelqu’un qui ne connait même pas à quoi ressemble la porte d’une Université n’en parlons pas un Doctorat en médecine … Ensuite, il serait très intéressant de faire un état de lieu du pays depuis le 06 Juillet 1975, vous trouverez que Dr Ikililou Dhoinine est le président le plus démocratique que le pays n’a jamais connu. Citez-moi un chef d’Etat africain qui laisserait sa femme se faire humilier dans une élection en étant président de la république. 

Ne nous voilons pas la fasse, nous savons tous comment ça se passe les élections chez nous. Vous avez voulu qu’Ikililou fasse à la Sambi sur Mohamed Djanfar et Moussa Toyibou ? Citez moi un seul président de la république dans l’histoire des Comores qui a quitté le pouvoir en toute quiétude sans les chants des armes. Azali que tout le monde adoube aujourd’hui y compris moi-même (je suis Azaliste), nous faisons semblant de se passer de l’humiliation qu’il a fait au pays ? Depuis quand on fait entrer des soldats armés dans un pays pour sécuriser des élections ? Même la Somalie, la bande de Gaza assure la sécurité des élections de leurs propres. Les intentions suicidaires du colonel de s’éterniser au pouvoir a fini par une humiliation de toute une nation. 

Sambi que tout le monde se prosterne aujourd’hui, était à deux doigts de transformer Mohéli à feu et à sang pour s’éterniser... Vous voulez que l’on fasse un état de lieux de l’archipel île par île depuis l’indépendance ? Pourquoi ne pas dire la vérité au lieu d’exposer une île tout entière ? En 41 ans d’indépendance, si Ikililou a fait reculer le pays 10 ans en arrière, pouvez vous comptez les années qu’Ali Soilihi, Saïd Mohamed Cheikh, Mohamed Taki Abdoulkarim ou encore Azali nous a fait reculer ? C’est même au-delà de moins l’Infini. Votre article porte des éléments révélateurs. Il me fait penser à une interview qu’avait donnée Hamada Madi Boléro à la télévision nationale il y a à peine 2 ans et demie. Vous pensiez que les 5 ans d’Ikililou était un millénaire ? 

C’est déjà fini il ne lui reste que quelques jours. En analysant ta publication sectaire, nous voyons que vous ne mentionnez que Idarouss Allaoui, Hamada Madi Boléro, Abdou Nassur, Hadidja Aboubacar ou encore Ikililou Dhoinine... Vous savez le dénominateur commun de tous ces gens-là ? Ils sont tous issus de l’île de Djoumbé Fatima. Avant de conclure, laisse-moi vous faire un bref aperçu sur l’histoire de Mohéli. Malgré que des gens aient délibérément marché sur l’histoire des Comores en se ridiculisant que Saïd Mohamed Cheikh est le premier médecin des Comores, c’est une parodie car le premier Docteur Comorien sortant à l’Université, s’appelle Ahamada Wafakana Mohamed Soeuf en 1960 à la faculté de médecine de l’Université de Montpellier en 1960. 

Il est originaire de la ville de Miringoni dans l’île qui t’a offert le plus petit président de ton histoire. Cette même Mohéli, c’est l’île qui a offert à Beit-Salam le plus Grand docteur d’un chef d’Etat Comorien. Le premier Comorien occupant la poste du secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien, vient de l’île de Mohéli. Sambi a voulu ridiculisé Mohéli en 2010 en disant que les Mohéliens doivent s’occuper de la terre (la culture) tout en oubliant que ceux qui détenaient les diplômes les plus élevés de son Gouvernement sont tous issus toujours de cette île (Fouad Mhadji, et Ikililou Dhoinine) . 

Récemment lors des seconds tours des présidentielles en 2010, pour la première fois, deux docteurs s’affrontaient à la magistrature suprême du pays en la personne de Djabir et Ikililou pendant que dans les passés des hommes de niveau de seconde ( Lycée) ont occupé la fonction en se proclamant des docteurs … La première femme candidate à une élection présidentielle des Comores est issue de cette île.. Un signe que l’émancipation dans cette île n’est ni une science fiction ni une parodie mais une réalité. Enfin, je vous invite à ré-consulter tes supports de cours et tes polycopies du journalisme car tu es entrain d’insulter ton métier. 

Avant que je n’envisage une carrière en droit public, à un moment donné j’étais littéralement tombé amoureux du Journalisme mais les gens comme toi m’ont fait dégoûté ce beau métier que j’ai toujours affectionné. Journaleux que vous êtes 

Yassine Ahamada Combo, Etudiant en 5 ème année en Droit International Public à l’Université de Toamasina 
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.