Les plus récents

Ouverture ce jeudi matin de l'atelier sur le diagnostic du système national de financement de la santé.

Pendant trois jours le Comité technique multisectoriel échangera avec un expert de l'OMS et un autre expert international pour définir une stratégie de financement de la santé.

La Secrétaire Générale du Ministère de la Santé, Moinour Said Ahmed, a parlé de l'AMG comme une priorité du Gouvernement. ©Ministère

Les étudiants de l'Université des Comores, site de Patsy, ont reçu une équipe du Ministère de la Santé et de L'OMS Mercredi dernier pour une journée d'échanges scientifiques à l'occasion de la commémoration de la 11ème Journée Mondiale de Lutte contre le Paludisme.

Le Directeur Général de la Santé a justifié le choix de l'Université comme "le lieu formant les élites du pays parmi lesquels les futurs médecins et biologistes des Comores". Pour le DRS, l'Université abrite des jeunes intellectuelles issus de tous les villages Anjouan, "ce qui est une occasion de sensibiliser le plus de communauté dans un seul endroit", a déclaré le Dr. Faouzouz.

Le Dr. Nassur Dr l'OMS a lui exprimé sa satisfaction quant à l'intérêt porté par les étudiants aux présentations scientifiques sur la lutte antipaludique. "Combattre le paludisme est un défi pour tous. Notre présence à Patsy vise à encourager l'esprit de l'étudiant comorien à d'intéresser davantage aux problèmes du pays", a-t-il dit.

Les responsables de l'Université de Patsy souhaitent que autres conférences débats sur le sujet aient lieu dans l' avenir.

#Le_Ministère

Le Président de l'Union des Comores, AZALI Assoumani, entame un cycle de consultations des corps constitués de l’État et de la Nation ce jeudi 26 avril après-midi et vendredi 27 avril durant toute la journée.

Au menu des rencontres ce jeudi 26 avril, les membres du gouvernement, le bureau de l'Assemblée Nationale, la Cour Supreme, les anciens membres du CPAN et les experts.

Demain vendredi, le Président recevra les Préfets, les Maires et les Conseillers des îles, les Gouverneurs des îles, les organisations de la société civile, le Conseil des Sages et la notabilité, les partis politiques, les ulémas, les membres du Corps Diplomatique, les membres du patronat et la chambre de commerce. B.s

Si Azali annonce son référendum à Anjouan, comme on l'attend ce samedi. Ce sera un pari risqué, une défiance surtout envers ceux qui sont censés diriger le pays dès 2021. Mais je compte sur l'élégance des Anjouanais et leur maturité pour ne pas perturber cette annonce. 
Photo d'archives

Par contre, le peuple, l'opposition et la communauté internationale doivent tout faire pour empêcher le ministère de l'Intérieur de tenir sa promesse faite déjà à certains journalistes qui n'osent toujours pas le dénoncer jusqu'à présent. C'est à dire de procéder à la Omar Tamou: "J'organiserai les élections à la Nord-coréenne, je proclamerai les résultats à 04h du matin", aurait-il dit sans vergogne.

On voit que l'on se prépare à mettre la CENI hors jeu n'en parlons plus des CEI. Je ne sais pas si l'ECES est encore opérationnelle aux Comores.

Mais la plus grande interrogation réside sur la suite qu'Azali donnera si malgré toutes ses manigances, le référendum échoue. Renoncera-t-il au reste de son mandat ou continuera-t-il à diriger un pays dont la population l'a officiellement rejeté? En toute cas le futur proche s'annonce sombre pour notre pays.

Par Ali Mmadi

Le HADJ 2018 - Beit Salam devient Tour Opérateur.

Le Gouvernement s'est emparé de l'organisation du Hadj de cette année au détriment des 32 agences de voyages du pays. C'est un coup porté à ce secteur de l'économie et à la libre entreprise. Les agences qui ne traitent directement que le billet d'avion sont réduites à des agences de Beit-Salam. 

Édito en comorien du DG de HaYba FM Said A Mchangama du 26/04/2018.

SAMBI EST UN HOMME POLITIQUE COURAGEUX DANS LE SENS DU TERME DU COMBAT POLITIQUE A L'EXEMPLE DE NICOLAS SARKOZY. RIEN NE LUI FAIT PEUR.

Connaissant le courage politique du Président Sambi, rien ne peut lui faire peur pour rentrer aux Comores. On peut le critiquer, car il y'a des reproches qui sont fondées, mais on ne peut enlever à César ce qui l'appartient. Sambi comme je l'ai toujours dis, il est un des nos rares politiciens courageux à affronter ses adversaires et à relever des défis. J'en suis sur que le jour ou il rentrera, le Président Azali, n'osera pas l'attaquer ou l’arrêter. Le colonel s'attaque aux faibles gens comme moi.

Donc la campagne menée actuellement par les adversaires du Parti Juwa, consistant à dire que Sambi a pris la fuite, c'est du mensonge éhonté. 

La réalité, le régime d'Azali tremble pour Sambi. Le pouvoir actuel ne sait pas comment résoudre cette équation. Il souhaiterait que Sambi reste à l'extérieur pour le condamner en contumace comme ça ils vont crier victoire. Mais le président Sambi, comprenant cette manœuvre, ne laissera pas ce cadeaux à ce régime .

Je sais que c'est très difficile pour Abdallah Sambi vu les dossiers qu'il attend sur place, mais en contemplant un peu son comportement, il choisira affronter le régime car nul ne peut présager les événements à venir et les rapport de forces politiques engagés dans le pays. Un vrai homme politique meurt debout et cela à mon avis, fait partie des gènes de Sambi Qui vivra verra.

Par Ibrahim Abdou Said

Plus de 17 députés du pays et autant de Conseillers des îles ont signé une pétition pour s'opposer à un mascarade de référendum que pourrait organiser AZALI et les forces de l'ordre sous l'homologation de la Cour Suprême de NOURDINE ABODO et NIDHOIME ATTOUMANE. La dernière étape pour installer le sultanat CRC de Mitsoudjé, renouvelable tous les dix ans.

Je salue cette première réaction qui devrait rapidement être suivie par une présence physique de nos élus auprès de leurs électeurs pour les sensibiliser, les prévenir et les appeler à à une réaction populaire si un tel acte despotique allait se matérialiser. Nos élus Députés et Conseillers qui n'ont pas choisi l'anonymat ont su montrer un courage et un sens aigu de leur fonction.

Unis et accompagnés par leurs électeurs, le Président, Docteur ABDOU OUSSENE ne pourrait pas les gazer, même avec l'appui de KIKI et LARIFOU. Il est temps de prendre le taureau par les cornes car le pays dans l'implosion est au bord de l'explosion.

Chaque comorien où qu'il se trouve doit participer au salut de son peuple et ceci passe nécessairement par une mobilisation générale qui freinerait toute tentative désespérée de tirer sur ceux qu'AZALI veut faire taire. Si SAMBI et FAHAMI ont choisi d'attendre les mandats d'arrêt internationaux à partir de l'extérieur, cela n'engage qu'eux, mais l'histoire retiendra d'eux qu'ils ont agi sans courage pour ne pas dire comme des lâches.

Faire la politique suppose de prévoir faire des sacrifices. Espérons qu'ils sont en route vers leur pays au moment où nous écrivons ces lignes. Bravo nos élus! Franchissons un autre pas!

Par Ben Ali Combo

Dr. Saïd Omar Saïd Hassane lance officiellement sa campagne ce matin en conférence de presse dans le site universitaire de la corniche (école de Santé).

Il est porteur d'un projet hautement ambitieux et innovant. Il ambitionne de faire de l'Université des Comores, le socle su développement socioéconomique du pays. Une université moderne, ouverte sur le monde, en phase avec les réalités et les besoins du pays. 

Une Vision qui se décline en 8 axes:
  1. Un modèle de Gouvernance exemplaire, de rigueur et de transparence avec une exigence de norme qualité.
  2. Les réformes pédagogiques.
  3. Le développement de la recherche scientifique.
  4. Animation culturelle, sportive et actions citoyennes.
  5. L'informatique au service de la gestion, de la formation et de la recherche.
  6. 6Le patrimoine et la rénovation des infrastructures pour résoudre le problème de la capacité d'accueil.
  7. Le renforcement de la coopération internationale et du partenariat universitaire notamment avec le secteur privé.
  8. Le développement de mécanisme de financement innovant pour renforcer la capacité d'autofinancement de l'Université. 
©Abu Malha

La ville de Djibouti vit et s'illumine au rythme de la 11ème édition des jeux de l'océan indien depuis le vendredi 20 avril 2018.

En effet, elle est suivie par de milliers des passionnés du sport et de la culture qui se déferlent sur tous les sites. Par ailleurs, comme ce matin au gymnase du lycée d'État où il y'a eu les premières demi-finales de handball.

Le club féminin de handball de Djibouti a reçu la formation de Mayotte.

Après un match très équilibré, les Djiboutienne se sont inclinées devant les Mahoraises sur un résultat de 22 à 19. Par contre, les handballeurs mahorais ont pulvérisé les Seychellois (45-14), offrant un véritable récital offensif aux spectateurs présents au terrain en se qualifiant dans les derniers carrées.

Ainsi, les équipes dames/hommes de Mayotte joueront la finale avec la Réunion (dames vainqueurs contre Madagascar sur 25 à 15) et Djibouti (hommes, vainqueurs contre Maurice sur 25 à 9). Avec ©CJSOI

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.