Mayotte : Agressions répétitives et grève des pompiers

Agressions répétitives et grève des pompiers Le bilan sécuritaire dramatique de la préfecture La répétition des agressions de pol...

Agressions répétitives et grève des pompiers

Le bilan sécuritaire dramatique de la préfecture


La répétition des agressions de policiers, pompiers et infirmiers permet de dresser un constat : le bilan du préfet Jean-François Colombet est celui d’un Etat faible, impuissant, démissionnaire, incapable de protéger les victimes de violences physiques inacceptables. Le climat de terreur qui règne dans l’île est intolérable et nous aurions bien tort d’imputer la faute aux Mahorais comme les relais du gouvernement ont tendance à le faire trop souvent.

Dans les départements métropolitains, les élus locaux désignent clairement le coupable de l’incurie. Confronté à une vague de violence dans sa ville, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, écrit cette missive au ministre de l’Intérieur :

« Je suis conscient de cette situation et je m’associe à la douleur des victimes et de leurs proches, c’est pourquoi je suis intervenu avec détermination auprès des plus hautes autorités de l’Etat pour les alerter et les sensibiliser sur ces évènements insupportables. Car il s’agit en effet d’une compétence régalienne de l’Etat qui dispose de moyens humains et matériels pour répondre de manière adaptée en fonction des situations rencontrées…

J’ai bien conscience cependant qu’une réponse ferme et répressive à ces actes de violence quels qu’ils soient, ne constitue pas la seule réponse à apporter à l’ensemble des situations auxquelles nous sommes confrontés.

Nous nous attachons à agir de concert avec nos partenaires institutionnels et associatifs, mais sans une mobilisation soutenue de l’Etat au niveau national nous ne pouvons agir efficacement, c’est le sens de notre mobilisation pour obtenir des mesures structurelles fortes avec un plan d'action opérationnel."

Une décision de justice répressive impensable à Mayotte


Les élus mahorais devraient prendre exemple sur leur collègue nimois, à savoir dénoncer l’apathie de l’Etat au lieu de cautionner ses mesures inutiles : les brigades citoyennes, formées de jeunes bénévoles et censées lutter contre la délinquance ne peuvent, en aucun cas, enrayer l’insécurité dans les bidonvilles ni ramener la paix sociale dans les quartiers dangereux.

Voulues par les élus, refusées par le gouvernement puis annoncées par le préfet à la suite des émeutes récentes qui ont fait un mort et 4 blessés par arme blanche, les Assises sur la sécurité doivent insister sur l’impunité dont jouissent les petits criminels. En effet, la réponse judiciaire doit être la même à Mayotte que sur l’ensemble du territoire national.

A Marseille par exemple, l’Etat a été condamné pour son inaction face aux rodéos urbains. Le tribunal a incriminé la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. L’Etat doit verser 10 000 euros de dommages et intérêts à un collectif d’habitants. Cette décision de justice semble impensable, quand bien même il s’agit de réclamer justice pour les victimes de violences.

Obligation de sécurité publique : Faute de la part de l’Etat


Le tribunal de Marseille, dans son arrêt rendu le 3 août, estime que le préfet de police des Bouches-du-Rhône a pris des « mesures insuffisantes pour restaurer la tranquillité publique dans ces lieux concernés par le déroulement régulier de rodéos motorisés ». Pour la juge, il s’agit bien d’une « faute de la part de l’Etat ».

De son côté, la préfecture a avancé face aux magistrats ses « actions de sensibilisation, […] de patrouilles, de contrôles routiers ». Elle a mentionné des interpellations « tout en rappelant, rapporte le tribunal, la dangerosité de ces interpellations pour les personnes concernées, les agents de police et les passants ». Un argument irrecevable pour les juges : « Cette circonstance n’exonère pas les services compétents de leur obligation de prendre des mesures appropriées pour assurer un niveau raisonnable de tranquillité publique ».

En France métropolitaine, on criminalise des nuisances sonores, pics de vitesse et bruits tonitruants des moteurs sont réprimés aux torts de l’Etat Ici, le tribunal pénal relâche des petits criminels qui tuent en bande organisée. De plus, la justice menace de poursuites judiciaires les collectifs qui demandent à l’Etat d’assurer ses missions régaliennes de sécurité publique.

Indubitablement, la grève des pompiers dénonce l’enchaînement insupportable des agressions non réprimées, des crimes non jugés et des infractions relevées par la police, lesquelles ne s’achèvent que rarement au tribunal. Elle condamne aussi la perte de crédibilité des forces de l’ordre et la méfiance à l’égard de la justice, lourd constat à verser au bilan du préfet Colombet discrédité dans sa double casquette de représentant de l’Etat et commissaire du gouvernement.

Zaidou Bamana

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,86,Abdou Elwahab Msa Bacar,47,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,72,Abdourahamane Cheikh Ali,21,Aboubacar Ben SAID SALIM,40,Actualité Sportive,1712,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1469,AHMED Bourhane,238,Akram Said Mohamed,66,Ali Mmadi,186,Ali Moindjié,63,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,410,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,941,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,40,Comoropreneuriat,11,Cookies,1,Culture et Société,6969,Daoud Halifa,187,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,119,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1348,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3040,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1492,Hamadi Abdou,441,High Tech,805,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,323,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,142,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,103,Mayotte,2313,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1571,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,161,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,139,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5123,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,62,Said Yassine S.A,148,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,804,SOILIHI Ahamada Mlatamou,45,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1020,Tribune libre,4062,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Mayotte : Agressions répétitives et grève des pompiers
Mayotte : Agressions répétitives et grève des pompiers
https://1.bp.blogspot.com/-YzxaAOk3x0Q/X0TVAl769xI/AAAAAAAAHjU/S74hnscR1asGW1aC5iDEP3KOSwDBg8-1wCLcBGAsYHQ/s320/mayotte.png
https://1.bp.blogspot.com/-YzxaAOk3x0Q/X0TVAl769xI/AAAAAAAAHjU/S74hnscR1asGW1aC5iDEP3KOSwDBg8-1wCLcBGAsYHQ/s72-c/mayotte.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2020/08/mayotte-agressions-repetitives-et-greve.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2020/08/mayotte-agressions-repetitives-et-greve.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières