De l'insécurité à la barbarie: Les forces de l'ordre et la justice Comorienne à Anjouan ont une fois de plus failli à leurs devoirs

Ce Mardi 12 juillet 2016, au Palais de Justice de L'Ile Autonome d'Anjouan devrait avoir lieu le jugement de l'assassin de la f...

Ce Mardi 12 juillet 2016, au Palais de Justice de L'Ile Autonome d'Anjouan devrait avoir lieu le jugement de l'assassin de la femme violée et tuée la nuit du 🔟 juillet dernier dans les locaux de la clinique 🆘 à Mutsamudu, Mjihari. Juste quelques temps après cet acte lamentable, les forces de l'ordre ont pu mettre la main sur le suspect et l'ont placé en détention en attendant son jugement.

Mais lorsqu'enfin on décide de le juger par les autorités compétentes, une foule déchaînée et enragée venue des quatre coins de l'Ile est venue assiéger le palais de Justice de Mutsamudu; non pas pour veiller à ce que justice soit faite, mais plutôt demander que le coupable leur soit livré pour qu'elle se fasse justice soi-même.

Pendant des heures un bras de fer entre militants et forces de l'ordre s'est vu créér. La gendarmerie tenta à plusieurs reprises de maîtriser la situation et même de passer au dialogue en vain jusqu'à ce que la situation échappe définitivement à tout contrôle. Des barricades ont été installées de la justice à la route qui mène vers Mirontsy.

Force est de constater que malgré toutes les pierres et autres objets destinés à barrer la route, aucune intervention ni déploiement de force pour sécuriser les routes de la capitale anjouanaise.

Le même scénario qui s'est produit à la CEII D'ANJOUAN lors des dernières élections, mais cette fois en mode extra agressif.

Comment peut-on imaginer que la population brûle des voitures de l'Etat et incendie une grande instance Publique à l'image de la justice Comorienne sous les yeux d'une gendarmerie nationale armée jusqu'aux dents?

Cela laisse pressentir que le pire était à venir et ce qui n' a d'ailleurs pas traîné en livrant gratuitement sur un plateau argenté le coupable présumé à la population qui, après l'avoir tabassé à mort par des coups de bâtons et de pierres, s'est fait non seulement traîné sur la route et à poils, mais s'est vu se désarticuler au vue et au su de tous, y compris des enfants de bas âges.
Il est inconcevable et surtout impensable qu'un jour une population paisible, musulmane et pleine de bonté fasse de tels actes.

Est-ce que cela voudrait tout simplement dire qu'il n'y a ni juge, ni Justice aux Comores et que le peuple est habilité à se faire justice soi-même ? Ou juste qu'il faut éradiquer l'assassinat en enseignant le barbarisme ? Le débat reste ouvert.

De toutes les façons le bilan moral reste-t-il lourd de conséquences.

Ibrahim Bacar ©habarizacomores.com
Nom

A la Une,319,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,56,Abdou Elwahab Msa Bacar,33,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,48,Abdourahamane Cheikh Ali,14,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1539,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1410,AHMED Bourhane,231,Akram Said Mohamed,58,Ali Mmadi,163,Ali Moindjié,51,Anli Yachourtu,61,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,393,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,689,Comores Développement,88,ComoresDroit,410,COMORESplus,27,Cookies,1,Culture et Société,5428,Daoud Halifa,172,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,89,Djounaid Djoubeir,78,Economie et Finance,1069,Élections 2016,370,Élections 2019,3,Est africain - Océan Indien,2821,EVENEMENTS,50,Farid Mnebhi,339,France,1402,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,35,HALIDI IBRAHIM Farid,25,Hamadi Abdou,428,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,240,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,108,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,82,Mayotte,2028,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,421,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1506,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,473,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,144,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,133,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4418,Publication Article,1,Rafik Adili,36,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,77,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,421,Toyb Ahmed,235,Transport Aérien,896,Tribune libre,2696,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: De l'insécurité à la barbarie: Les forces de l'ordre et la justice Comorienne à Anjouan ont une fois de plus failli à leurs devoirs
De l'insécurité à la barbarie: Les forces de l'ordre et la justice Comorienne à Anjouan ont une fois de plus failli à leurs devoirs
https://3.bp.blogspot.com/-1xrChz4KKXk/V4XeTzVBuqI/AAAAAAAB82k/b0bCzICiYzwoc-NJEPlzK-7aqxhkUsmjgCLcB/s1600/pizap.com14683909694661.jpg
https://3.bp.blogspot.com/-1xrChz4KKXk/V4XeTzVBuqI/AAAAAAAB82k/b0bCzICiYzwoc-NJEPlzK-7aqxhkUsmjgCLcB/s72-c/pizap.com14683909694661.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2016/07/de-linsecurite-la-barbarie-les-forces.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2016/07/de-linsecurite-la-barbarie-les-forces.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy