CAN 2019 – Éliminatoires : Les Comores et Madagascar ne sont plus des petites équipes

CAN 2019 – ELIMINATOIRES : LES TOPS ET LES FLOPS (J2) La 2eme journée des éliminatoires de la CAN 2019 s’est déroulée ce week-end. Qu...

CAN 2019 – ELIMINATOIRES : LES TOPS ET LES FLOPS (J2)

La 2eme journée des éliminatoires de la CAN 2019 s’est déroulée ce week-end. Qui a brillé, qui a déçu ? Football365 Afrique en désigne les tops et les flops.
LES TOPS…

Les mondialistes repartent du bon pied

Moins de deux mois après le coup de sifflet final de la Coupe du Monde 2018, le retour des équipes mondialistes à la compétition était attendu avec curiosité. Elles n’ont dans l’ensemble pas manqué ces retrouvailles avec les terrains. A l’exception du Sénégal, rejoint deux fois au score par une coriace équipe de Madagascar (2-2), les autres représentants du continent en Russie ont pris les trois points. Et avec une grande facilité, que ce soit en déplacement, pour le Nigeria aux Seychelles (0-3) et pour la Tunisie au Swaziland (0-2), ou à domicile, pour l’Egypte face au Niger (6-0) et pour le Maroc contre le Malawi (3-0). Les habituels hommes forts, Ahmed Musa pour les Super Eagles, Taha Yassine Khenissi pour les Aigles de Carthage ou Hakim Ziyech pour les Lions de l’Atlas, ont tous montré la voie en ouvrant la marque. Pour se prononcer plus avant sur la forme de ces sélections (toutes battues lors de la 1ere journée à l’exception de la Tunisie), on attendra toutefois de les revoir face à des adversaires de plus gros calibre.

La Mauritanie poursuit sa progression

Six points en deux matchs, et une place de leader détaché du groupe I. Tel est le remarquable bilan de la Mauritanie à l’issue de la deuxième journée, qui la vit s’imposer sans coup férir face au Burkina Faso (2-0), samedi à Nouakchott. Certes, l’inhabituelle fébrilité de la défense des Etalons (témoin l’erreur de relance du portier Hervé Koffi sur l’ouverture du score) a servi les desseins des Mourabitounes, auteurs de deux réalisations coup sur coup par Ismaël Diakité et Khassa Camara après la demi-heure. Mais cette probante victoire a d’autres explications, plus profondes. Elle témoigne du patient travail de structuration de l’équipe nationale mauritanienne, longtemps considérée comme l’un des cancres du continent. Sous la houlette de Corentin Martins, en poste depuis presque quatre ans, les Mauritaniens montent en puissance. L’objectif d’une première qualification pour la CAN paraît désormais tout à fait réalisable.

Les Comores et Madagascar ne sont plus des petites équipes

La Mauritanie n’est pas la seule équipe à quitter le bas du tableau ces derniers mois. Les Comores et Madagascar se trouvent également en pleine émergence. Ces deux équipes de l’océan Indien ont séduit ce week-end contre des adversaires réputés bien supérieurs. Face aux Lions Indomptables du Cameroun, les Coelacanthes comoriens ont affiché une enviable maîtrise collective, menant longuement avant d’être rejoints en fin de match (1-1). Les qualités de percussion du joueur de couloir Faiz Selemani et celles de finition de l’avant-centre El Fardou Ben Nabouhane (photo), le premier offrant le but au second, n’auront échappé à personne, à commencer par la défense camerounaise. Opposés à d’autres Lions, en l’occurrence ceux de la Teranga, les Barea malgaches ont eux aussi fait mieux que se défendre, revenant deux fois au score et montrant le meilleur visage, avec une mention particulière pour les virevoltants ailiers Paulin Voavy et Lalaina Nomenjanahary. [next]

… ET LES FLOPS

Antananarivo, Bakau : les conditions de sécurité en question…

Les nouvelles nous sont parvenues au compte-gouttes alors que Madagascar-Sénégal se déroulait sur la pelouse du stade de Mahamasina, à Antananarivo. Une bousculade a fait au moins un mort et une quarantaine de blessés, dimanche aux abords de l’enceinte, deux bonnes heures avant le coup d’envoi de la rencontre. Les témoignages, recueillis par l’AFP, sont accablants pour les organisateurs. « Je n’ai pas compris pourquoi il n’y avait qu’un seul portail ouvert alors que c’est un grand match », s’interrogeait par exemple une supportrice. La veille, à Bakau, le match entre la Gambie et l’Algérie avait débuté avec une bonne heure de retard. Là aussi, un afflux excessif de spectateurs. Point de bousculade cette fois, mais des supporters excédentaires massés par centaines sous les tribunes ou sur les pylônes électriques du petit stade. Craignant pour la sécurité de son équipe, l’Algérie a finalement accepté de jouer la partie. Le drame a été évité, mais ce ne sera pas toujours le cas. Les leçons du passé récent, en Angola ou au Sénégal, n’ont visiblement pas été retenues.

Le Cameroun a du pain sur la planche

Pour les grands débuts de Clarence Seedorf sur son banc, le Cameroun a sauvé les apparences à défaut de montrer un visage séduisant. En égalisant dans le dernier quart d’heure de la partie sur le terrain des Comores (1-1), Stéphane Bahoken a évité un début de crise à son nouveau sélectionneur, sans toutefois chasser tous les doutes. Présenté comme un 4-2-4 par la Fécafoot avant le coup d’envoi, le schéma tactique du technicien néerlandais n’avait ni queue ni tête. Des béances entre les lignes, des joueurs parfois perdus sur le terrain et un entrejeu dégarni, tout cela a contribué à exposer l’arrière-garde des Lions Indomptables aux piquants des Coelacanthes. A l’image de l’organisation de la CAN en elle-même, Seedorf a beaucoup de travail et peu de temps pour l’accomplir d’ici au mois de juin 2019.

Le Niger humilié

Samedi, le Niger s’est incliné face à l’Egypte sur le score sans appel de 6-0. Face à Mohamed Salah et ses coéquipiers, le Mena national a enregistré sa plus lourde défaite depuis le 14 novembre 2003, déjà face à une équipe d’Afrique du Nord : l’Algérie, victorieuse sur un score de tennis similaire (6-0) ce jour-là. Conscients du sentiment d’humiliation de leurs supporters, les joueurs n’ont pas tardé à enregistrer une vidéo. Dans celle-ci, diffusée sur les réseaux sociaux, les hommes de François Zahoui commencent par s’excuser pour la prestation fournie, avant de dénoncer longuement leurs conditions de travail sous les couleurs nationales. La question des primes de match (celles-ci ne seraient pas payées depuis plus de deux ans) comme celle des conditions de voyage figurent au centre de leurs griefs.
Publié par PATRICK JUILLARD ©football365

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,349,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,31,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,43,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1481,Adinani Toahert Ahamada,28,Afrique,1397,AHMED Bourhane,229,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,160,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,372,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,649,Comores Développement,88,ComoresDroit,380,COMORESplus,64,Cookies,1,Culture et Société,5070,Daoud Halifa,130,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,83,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1011,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2748,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1377,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,419,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,219,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,95,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,75,Mayotte,1958,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,409,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1504,Moudjahidi Abdoulbastoi,27,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,462,Nassuf Ahmed Abdou,22,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4086,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,51,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,46,Salwa Mag,130,Santé et bien-être,765,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,403,Toyb Ahmed,230,Transport Aérien,880,Tribune libre,2495,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,63,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: CAN 2019 – Éliminatoires : Les Comores et Madagascar ne sont plus des petites équipes
CAN 2019 – Éliminatoires : Les Comores et Madagascar ne sont plus des petites équipes
https://3.bp.blogspot.com/-ArVzXlCSLN8/W5omw7eaG1I/AAAAAAACrCc/CX5DdZ8El60e4U37eA5_6Egq6pFU3e75ACLcBGAs/s320/el%2Bfardou.jpg
https://3.bp.blogspot.com/-ArVzXlCSLN8/W5omw7eaG1I/AAAAAAACrCc/CX5DdZ8El60e4U37eA5_6Egq6pFU3e75ACLcBGAs/s72-c/el%2Bfardou.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
http://www.habarizacomores.com/2018/09/can-2019-eliminatoires-les-comores-et.html
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/2018/09/can-2019-eliminatoires-les-comores-et.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy