[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
La victime, Vanina G. n’avait pas encore 20 ans et est décrite par ses proches comme une étudiante en médecine sérieuse et bosseuse, relate le Journal de l’île. Son agresseur présumé, Mari Ridaï-Mdallah est quant à lui âgé d’une trentaine d’années et originaire de Mayotte. 

Un profil inquiétant 

Le profil du jeune homme est inquiétant. Connu des forces de l’ordre, il a un casier judiciaire bien rempli pour agression sexuelle et viol. L’homme effectue des allers-retours à Mayotte régulièrement et est perçu par le voisinage comme une personne inquiétante. Et pour cause, il a de graves problèmes psychiatriques et le voisinage raconte même une scène ou il était "monté sur le toit en djellaba blanche et criait", relate le JIR. 

La victime quant à elle habitait au Moufia et était très proche de sa mère. Vanina avait fait la connaissance de son agresseur depuis peu mais la mère affirme qu’ils ne sortaient pas ensemble. 

Fait troublant, le soir du meurtre la mère inquiète a appelé sa fille et c’est Mari Ridaï-Mdallah qui a répondu, informant que celle-ci ne rentrerait pas dormir. La mère a entendu sa fille qui semblait être sous l’effet de substances. L’a-t-il droguée? Seule l’enquête le révèlera. En tous cas, les circonstances de la présence de la jeune femme au domicile de son agresseur restent floues. 

La mère a tenté de faire intervenir les forces de l’ordre avant le drame, en vain 

Le plus triste dans cette affaire est le pressentiment de la mère de Vanina. Après le coup de téléphone troublant, elle alerte directement les forces de l’ordre et ce, dès le début de soirée. Celles-ci ne pouvant se déplacer, elle retente sa chance encore et encore, en vain. 

Ce n’est qu’une fois alertés par le voisinage qui signale une violente dispute que les autorités interviennent dans la nuit. Il est déjà trop tard. La mère a d’ailleurs décidé de porter plainte contre les forces de l’ordre également. 

Hier, le Procureur Eric Tuffery faisait état d’une scène de crime particulièrement sauvage. Pour le moment, Mari Ridaï-Mdallah est toujours en garde-à-vue. Le corps de la jeune Vanina sera autopsié dans la journée. Publié par zinfos974.com
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.