[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Pour Laurent Wauquiez (LR), Mayotte est "abandonnée" par Emmanuel Macron
©Schublin Vincent

Au cours de sa visite de deux jours à La Réunion, Laurent Wauquiez a assuré que Mayotte était "abandonnée par le président de la République".

Mayotte est "abandonnée" par Emmanuel Macron, a estimé lundi le président des Républicains (LR), Laurent Wauquiez, en déplacement sur l'île après deux jours à La Réunion.

Une île plongée dans une "situation extrêmement difficile". "Le sentiment qu'on a aujourd'hui, c'est que Mayotte est abandonnée par le président de la République", a déclaré Laurent Wauquiez sur RFI. "Une dizaine de renforts supplémentaires pour assurer la protection des frontières contre l'immigration illégale, devenue totalement 'immaîtrisée' ? Une vingtaine d'effectifs à peine de gendarmerie en plus, et encore, qu'on nous annonce arriver au compte-gouttes ? (…) Je pense que ces gens-là ne mesurent pas la situation extrêmement difficile dans laquelle est plongée l'île", a développé le président de LR.

"Le devoir de la République, c'est d'abord de s'occuper des siens". "Mayotte est submergée par une immigration illégale qui n'est pas gérée", a déclaré Laurent Wauquiez. "On ne peut plus continuer à accueillir à Mayotte autant de personnes qui viennent de l'ensemble des Comores et de toutes les îles qui sont autour. Et le devoir de la République, c'est d'abord de s'occuper des siens. De s'occuper de ses enfants, de ceux qui sont les citoyens de notre pays."
Pour Laurent Wauquiez, la législative partielle le 18 mars est "d'abord un enjeu pour les Mahorais" mais aura valeur de "symbole" : "(C'est un) message que les Outre-mer vont envoyer au gouvernement, au président de la République. En disant : ça fait un an, vous nous avez beaucoup amusés avec les Assises de l'Outre-mer et il n'y a eu que des décisions négatives à ce stade."

Arrivée prochaine de deux pelotons de gendarmerie. Mayotte est secouée depuis le 20 février par un mouvement de contestation populaire contre l'insécurité. La ministre des Outre-mer Annick Girardin a annoncé l'arrivée imminente de deux pelotons de gendarmerie et confirmé la prochaine création d'une zone de sécurité prioritaire. Elle a aussi annoncé 20 gendarmes supplémentaires et a dit travailler à "un plan de sécurisation des établissements et transports scolaires".
Par Rédaction Europe1.fr avec AFP
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.