Mohamed Daoud: « Les policiers ont bien fait leur travail parce qu'ils ont voulu le protéger...»

Alors que les Comores débutent lundi 4 février leurs premières Assises nationales, l'opposition a voulu tenir un meeting samedi dans un...

Alors que les Comores débutent lundi 4 février leurs premières Assises nationales, l'opposition a voulu tenir un meeting samedi dans une salle de la capitale afin d'attirer l'attention sur leurs craintes d'instrumentalisation de ces Assises par le régime. Des gendarmes ont empêché le meeting de l'alliance de l'opposition et ont escorté les représentants dans le calme mais l'un d'entre eux dit avoir été violenté par la police nationale.
Mamadou et Mhadji

Les leaders politiques ont calmement été rassemblés à la gendarmerie avant d'être raccompagnés au siège d'un des partis de l'alliance de l'opposition. Un chemin que le député Mohamed M'Saïdié a préféré effectuer à pied. C'est là qu'il a eu maille à partir avec la police nationale.

« Nous avons été bien accueillis et bien traités par les officiers de la gendarmerie. Moi j'ai emprunté la voie de volo-volo (ndlr, grand marché) et j'ai été interpelé par des agents de police qui m'ont malmené, qui m'ont humilié. Je ne crains pas de le dire : c'est le ministre de l'Intérieur qui donne ses ordres là. Il l'a même dit : "il va nous violenter si nous voulons nous réunir autrement que ceux qui sont dans les assises". Je vais porter plainte lundi pour ce qu'il vient de m'arriver pour violences policières et entrave à ma liberté de circuler. »

Mohamed Daoud, le ministre de l'Intérieur parle quant à lui de protection de la population. « Ils ont été interpelés par la gendarmerie, gentiment escortés. On leur a même mis à disposition une voiture pour les accompagner. Mais le député en question a refusé de monter dans le bus. D'abord, pourquoi il a voulu marcher ? Sachant que la route qu'il a empruntée est très dense. Les policiers ont bien fait leur travail parce qu'ils ont voulu le protéger. Et il n'a pas été malmené puisque ce qui est sûr, c'est qu'il n'a même pas été interpelé. »

Les violences policières ne sont jusqu'ici généralement suivies de sanctions ou même d'enquêtes qu'à la demande du ministre de l'Intérieur ou du chef de l'Etat. Texte©RFI
Nom

A la Une,352,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,30,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,41,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1454,Adinani Toahert Ahamada,28,Afrique,1396,AHMED Bourhane,228,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,153,Ali Moindjié,47,Anli Yachourtu,53,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,366,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,632,Comores Développement,88,ComoresDroit,366,COMORESplus,63,Cookies,1,Culture et Société,4920,Daoud Halifa,103,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,78,Djounaid Djoubeir,73,Economie et Finance,994,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2727,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1370,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,31,Hamadi Abdou,411,High Tech,778,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,209,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,89,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,71,Mayotte,1939,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,392,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,24,Monde,1502,Moudjahidi Abdoulbastoi,24,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,457,Nassuf Ahmed Abdou,22,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,138,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,129,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,3938,Publication Article,1,Rafik Adili,32,SAID HALIFA,20,Said HILALI,47,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,46,Salwa Mag,122,Santé et bien-être,767,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,385,Toyb Ahmed,216,Transport Aérien,870,Tribune libre,2379,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,62,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Mohamed Daoud: « Les policiers ont bien fait leur travail parce qu'ils ont voulu le protéger...»
Mohamed Daoud: « Les policiers ont bien fait leur travail parce qu'ils ont voulu le protéger...»
https://1.bp.blogspot.com/-s0Tig_Qjjsg/WnbJ7jNY1XI/AAAAAAACdKY/C2GUIYNKFEoDWXCkm2I8RB89XjtdQzn7wCKgBGAs/s320/IMG_6140.JPG
https://1.bp.blogspot.com/-s0Tig_Qjjsg/WnbJ7jNY1XI/AAAAAAACdKY/C2GUIYNKFEoDWXCkm2I8RB89XjtdQzn7wCKgBGAs/s72-c/IMG_6140.JPG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
http://www.habarizacomores.com/2018/02/mohamed-daoud-les-policiers-ont-bien.html
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/2018/02/mohamed-daoud-les-policiers-ont-bien.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Effacer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVES CHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Juin Jui Aou Sep Oct Nov Déc juste maintenant Il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago Il y a plus de 5 semaines Followers Suivre CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller THIS PREMIUM CONTENT IS LOCKED STEP 1: Share. STEP 2: Click the link you shared to unlock Copy All Code Select All Code All codes were copied to your clipboard Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy