[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Il est bien dit que pour être intègre et honnête il faut d'abord reconnaître ses erreurs. Moi, de mon humain, j'en ai commis beaucoup et je trouve toujours le courage de m'en excuser en espérant ne jamais les refaire. Et s'il le faut. Parce que je les assume. 

22 fevrier 2015, jour pour jour, moi et d'autres jeunes de la région de Hamahamet-Mboinkou se sont d'abord opposés à sa candidature par principe partisan avant de céder à la pression. Notre génération avait refusé que l'ancienne génération nous impose un candidat de circonstance et sans conviction politique pour l'avenir du pays et celui de la région. 

Dans toutes les réunions de concertations des candidatures pour la circonscription de Hamahamet-Mboinkou Députation, nous nous sommes toujours exprimés pour s'opposer à cette candidature qui, nous avons estimé trop subjective et très opportuniste. 

Les débats ont eu lieu et nous avons été vaincu, non pas parce qu'on avait tort sur notre point de vue mais parce qu'on avait pas les mains longues, on avait pas non plus l'influence et les lobbyings qu'il faut pour faire soumettre notre vision à nos aînés. On s'est dit, laissons passer ce n'est pas le moment. Il fallait se soumettre à la démocratie. 

Enfin de compte nous avons cédé, oui mais sous condition. " Qu'ils sont devenus embêtant ces jeunes", se disaient-ils, nos aînés politiques de la région. Le tout c'était de créer toujours un moyen de faire reconnaître, d'une façon ou d'une autre, la voix de la jeunesse. Nous avons d'abord sollicité de préparer le programme politique de "notre candidat" avec lui pour que nos visions et les souhaits de la jeunesse soient pris en compte. Ensuite, conduire sa campagne. 

Le but, c'était d'insérer notre vision politique de jeunesse pour l'avenir du pays et de la circonscription et aussi de le défendre sur le terrain. 

Une expérience que nous ne regretterons plus jamais. Nos conditions acceptées pour peur de voir une résistance contre le candidat, la stratégie de la victoire fut tracée.

Toute l'équipe de la campagne était au complet. Nous avons élaboré ensemble le projet du prochain mandat de la députation. Nous nous sommes mis d'accord, avec le candidat sur certaines actions à mettre en oeuvre une fois élu. Je ne citerais ici que certaines d'entre elles: 
  1. Construire et Ouvrir un bureau de travail du député dans la région. Ceci pour que la population puisse présenter ses doléances à leur élu; pour que le député soit proche de ses électeurs. 
  2. Soutenir la jeunesse dans la lutte contre le chômage; 
  3. Travailler en symbiose avec les Maires et les Conseillers insulaires de la région pour réfléchir sur des perspectives de développement économique et social. 
Il a été même proposé de mettre en place un calendrier de rencontre permanent entre nos élus de la région, quelques soient leur tendance politique. Et ce, pour le développement économique et social. 

Je ne citerais pas ici les projets qu'il a toujours promi dans tous ces discours notamment celui de mettre en place une usine de Gaz dans la région pour faciliter les cuisines dans nos foyers. 

3 ans après son élection et malgré les efforts fournis par tous pour faire élire "un candidat" dont la confiance a été dépourvue d'avance, aucun de ces engagements n'a jusqu'à là été respectés. 

Aujourd'hui, face à cette trahison, mon inquiétude et ma déception d'avoir battu campagne pour"notre candidat" sont plus profondes. Quand je constate que "notre ancien candiat" devenu "notre député", est inaccessible auprès de la population de la circonscription, cela me consterne. 

Quand je constate que "notre ancien candiat" devenu "notre député", est resté sans réaction et sans voix face aux licenciements des jeunes à la fonction publique par le gouvernement, cela me choque. Quand je constate que "notre ancien candiat" devenu "notre député", ne participe jamais aux réunions sur le projet d'adduction d'eau du Hamahamet conduit par les Maires du Nyuma-mro et du Nyuma-msiru et du Préfet de la région, cela m'assombris. 

De toutes ces raisons, je regrette d'avoir soutenu un tel candidat. Mes excuses vont en l'endroit de toute la population de Hamahamet-Mboinkou à qui, on a pris des engagements sans pouvoir les respectés. Hommage à l'équipe de campagne, ces jeunes dynamiques et fidèles à leur principe, je leur dis continuons le combat, un jour on y arrivera. 

Hamidou Said Ali
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.