[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Message de vœux du Chef de l'Etat à l’occasion du nouvel an 2018

Message de voeux de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores, à l’occasion du nouvel an 2018

Comoriennes, Comoriens,
Mes chers compatriotes,

Fidèle à la tradition républicaine des vœux que le Chef de l'Etat présente à la Nation à l'occasion de chaque Nouvel An, il me plait d’adresser à chacune et à chacun de vous, comoriennes et comoriens, à l’intérieur du pays comme à l’extérieur, ainsi qu’à vos familles et vos proches, mes vœux sincères de bonne et heureuse année 2018.

Je souhaite pour vous, santé, bonheur, réussite et prospérité.

Puisse Allah Le-Tout-Puissant, en cette année 2018, combler notre pays de Sa bénédiction et de Ses bienfaits, et de nous renouveler pareille occasion dans l’unité, le bonheur, le progrès, la prospérité, la paix et la quiétude.

Je voudrais saisir l’occasion des vœux du Nouvel An pour vous renouveler ma gratitude pour la confiance que vous continuez à placer en moi et surtout pour votre accompagnement et votre patience, malgré vos nombreuses attentes.

Mes chers compatriotes,

L’année 2017 qui s’achève a été une année très difficile pour de nombreux pays à travers le monde, victimes de guerres, de crises, de violences, de conflits de toutes natures et plus spécifiquement du terrorisme abject, qui endeuille de nombreuses familles.

En ce début d’année, nous prions pour toutes les victimes de cette barbarie et pour qu’Allah Le Tout-Puissant éloigne toute menace terroriste de notre pays.

L’année 2017 a été d’une façon générale, une meilleure année pour l’Union des Comores. C’est une raison supplémentaire de rendre grâce à Allah et de penser aux autres peuples, nombreux, qui aimeraient être à notre place.

En effet, malgré notre situation collective, familiale ou individuelle, qui est loin d’être satisfaisante, l’année 2017 a été marquée par la consolidation de l’unité nationale et la Démocratie, l’inauguration et la mise en service de l’Hôpital de Bambao Mtsanga, la fourniture permanente du courant éclectique, le lancement du chantier de construction des routes sur l’ensemble des Iles et du nouvel Hôpital de référence internationale, en lieu et place de l’Hôpital El-Maarouf, la réforme de notre diplomatie, un début d’assainissement des finances publiques, qui a permis d’honorer régulièrement les salaires des fonctionnaires sans aide ni appui extérieurs, le lancement de nombreux projets et la création des conditions propices à notre ambition d’inscrire notre pays parmi les pays émergents du continent africain à l’horizon 2030.

Certes, vous êtes encore nombreux, hommes et femmes, jeunes surtout, à être désespérés et c’est tout à fait compréhensible, voire justifié.

Toutefois, et sans faire l’économie d’un constat sans complaisance, nous devons tirer de cette situation les raisons d’une détermination encore plus grande, à faire de l'année 2018 qui commence une année d’espoir et de réalisations.

Mes chers compatriotes,

Je remercie en votre nom, les acteurs de la société civile et du Mouvement du 11 août qui ont eu l’idée de l’organisation des Assises Nationales que j’ai accepté volontiers.

C’est l’occasion pour vous, de prendre la parole; de vous exprimer et de vous faire entendre. Tirez avantage de l’élan de sympathie et de solidarité manifesté à l’égard de ces Assises, par le Secrétaire Général des Nations Unies, le Président de l’Union Africaine, de nombreux Chefs d’Etat et des partenaires bi et multilatéraux, pour réussir ce grand rendez-vous.

Les Assises Nationales constituent une occasion, non seulement de nous rassembler entre Comoriens, au delà de nos convictions politiques, pour faire, dans un débat constructif, serein et apaisé, le bilan des 42 ans d'indépendance de notre pays, d’en tirer les leçons, mais aussi de projeter les Comores vers un meilleur avenir, et créer les conditions du développement et de l’émergence que nous ambitionnons pour notre pays, dans la paix, la sécurité et la stabilité.

Ces assises sont pour nous, l’occasion pour consolider l’unité national, faire le choix de la concorde et du rejet de la discorde et de réapprendre à penser les Comores de demain.

En effet le reflexe insulaire, voire séparatiste, reste malheureusement, encore très ancré dans l’esprit de nombreux parmi nos compatriotes, et surtout, même à des niveaux d’éducation et de responsabilité très élevés. C’est un comportement que nous devons avoir le courage de dénoncer, de combattre et de réprimer d’il y a lieu.

Ces assises sont enfin une opportunité d’améliorer et renforcer notre système institutionnel, hérité de la réconciliation nationale et des Accords de Fomboni qui nous ont tant apporté en termes d’unité et de sécurité.

Si aujourd’hui, vous estimez que certaines de nos institutions méritent des évolutions, alors, ces Assises sont l’occasion pour qu’ensemble, nous les adaptions aux nouvelles réalités de notre pays; présentes et futures.

Mes chers compatriotes,

En 2018, nous devons faire preuve, plus que jamais, de notre envie et de notre volonté de faire réussir notre pays et montrer notre capacité à travailler ensemble, sans nous laisser détourner par des querelles inutiles, à l’épanouissent de nos iles, dans leur diversité, leur complémentarité et leur solidarité.

Les valeurs de l’Islam, qui fondent la société comorienne, la Démocratie et le pluralisme, le destin commun qui nous lie constituent une chance pour les filles et les fils de cet archipel des Comores, dont ceux de l’Ile comorienne de Mayotte. Nous devons les renforcer et ensemble, faire rempart au chiisme et à toute forme d’extrémisme. 

C’est pourquoi, dans l’année qui vient, nous allons continuer à nous rapprocher davantage de nos frère et sœurs de Mayotte, pour qui j’ai beaucoup d’estime, pour que dans le dialogue et la fraternité, nous puissions à nouveau envisager et construire un meilleur avenir commun pour tous nos enfants.

Mes chers compatriotes ;

Ne laissons à personne le soin de décider de notre sort et de notre destinée de peuple, à notre place.

C’est pourquoi, en 2018, nous allons continuer à travailler pour l’émergence de notre pays et pour son rayonnement dans la région de l’Océan Indien, en Afrique et dans le monde.

Nous allons porter la voix des Comores dans le concert des Nations, pour être entendus et respectés en tant que peuple fier et libre, aspirant à vivre dans un pays indépendant, en sécurité et prospère.

Comoriennes et Comoriens, Bonne et heureuse 2018 !

Vive la République !
Vive l’Union des Comores !

Je vous remercie.
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.