[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Quel est le chef d'accusation retenue contre le Docteur Bourhane? Vous allez en rire ou en pleurer, que sais-je? 
©HZK

Quand le Docteur Bourhane était appelé à d'autres fonctions en Afrique de l'Est, il lui restait 50 millions non dépensés après l'accomplissent du projet à sa charge. Dans la circonstance il remit l'enveloppe à Abu Aymane, alors secrétaire de Alharamaine. Mais à l'époque des faits, quant aux organismes comoriens au lieu de monter un projet fiable afin de demander le décaissement de cet argent, ils ont attendu jusqu'aujourd'hui pour accuser le Docteur d'avoir privé les Comores de ces 50 millions. 

Il ne pouvait pas garder la somme dans son propre compte, il ne pouvait pas non plus en confier à d'autres personnes ou institutions dépourvues de projet finançable, autrement il se serait rendu complice de détournement ou de corruption en cas de mauvaise gestion, ce qui était prévisible vu l'absence de projet. Il est important de savoir que l'argent d'un Waqf est naturellement destiné à une oeuvre précise et ne peut pas être utilisé pour le financement d'un autre type de projet. 

Docteur Bourhane reste une icône dans l'intégrité bureaucratique, et en blessant l'honneur d'un tel homme les Comores se sont privés d'un capital plus plus précieux que les 50 millions rendus à leurs propriétaires.

Et les Comores ne cesse pas de surprendre; ceux qui remplissent leurs caisses et leurs ventres par les détournements des deniers publiques roulent tranquillement avec leur bonhomie ventripotente, et ceux qui ont horreur de se salir par la corruption finissent traînés à la boue dans la cour des règlements ( pas une cour de justice ). 
Il est clair qu'à l'origine du complot, le député Mhadji qui s'est vu, à raison, refuser la chaire de docteur-enseignant à l'université, mais aussi tous les faux docteurs du Crc qui voulaient obtenir de Docteur Bourhane des privilèges et droits immérités à l'université des Comores. Qu'est-ce qu'on peut attendre d'un gouvernement qui voit fuir ses cerveaux et ses talents, et qui se met à chasser ceux qui résistent à la tentation de partir pour servir leur nation? Les autorités ont eu vent de ce sale coup mais ils ont laissé faire. Notre nation est tout simplement pitoyable. 

Ô mon Seigneur, fais de nous tes serviteurs qui viennent à toi repentants, fais de nous un peuple qui suit Ton Prophète Muhammad, prières et saluts de Dieu sur lui! À Toi toute la puissance! 

Muhammad Soidrouddyne Hassane
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.