[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Les détournement de deniers publics devenue un sport national. Certes, les détournements de fonds publics en Union des Comores ne datent pas d'aujourd'hui, mais cette fois, la situation devient inquiétante. Ces derniers temps, on constate des vagues de détournements de fonds publics dans presque toutes les sociétés d'Etat. 

Prenons l'exemple de la SNPSF. Selon un article publié par nos confrère d'Al-Watwan en date du 19 décembre 2017, la SNPSF est encore victime de détournements de 14 millions. Cette somme d'argent a été détourné selon toujours le journal d'État par le receveur de la SNPSF de Mitsamihouli. Et ce n'est pas la première fois que cette banque postale a d'ailleurs était victime de détournements. Entre autre en 2011, on peut citer l'affaire du 355,053 millions détourné par le chef de département de la chambre de compensation. L'affaire des receveuses qui ont détourné 327 millions. Et toujours dans cette même banque, l'informaticien régional a volatilisé 237,477 millions. Quand à Monsieur Ahmed ben Said, ancien receveur a été jugé coupable d'un détournement de 8 millions. Enfin Ada Boinaheri Fatima, a, selon Alwatwan maquillé son détournement de 18 millions. 

Toujours dans cette même lancée, il y a quelques mois un député est accusé de détournement d'une centaine de millions, sans être inquiété par la justice. Ce dernier n'a jamais dit un mot ou porté plainte pour diffamation contre son collègue député. Un silence qu'un autre élu, cité dans une affaire de détournement de fonds destiné à aider des pèlerins a choisi de briser. Ce dernier a au moins nié les faits devant les médias. 

Et 2018 commence comme 2017 s'est terminée. Dans la nuit du 02 au 03 janvier, le coffre fort de la caisse de retraite de Moroni a été vidé. Le préjudice est estimé à une dizaine de millions de francs comoriens. Un forfait qui a eu lieu 3 semaines seulement que un proche du ministre de finance a été nommé au poste de comptable dans cette caisse. 

L'université des Comores n'est pas épargnée. Le président de l'institution en personne est mis en examen, et suspendu de ses fonctions dans une affaire de détournements de fonds destiné au département Imam Chanfiou. Dr Said Bourhane été doyens de cette faculté est en ce moment sous contrôle judiciaire de détournements. 

Un tour à la direction des impôts. On ne peut pas vous dire ô combien cette direction a été la cible de détournements de fonds en plein jour. Tout comme aux Hydrocarbure, où il parait que l'argent du fond d'entretiens routiers"FER" est volé aussi. Et la cerise sur le gâteau, c'est l'affaire de la citoyenneté économiques : des passeports vendus à des milliards que l'Etat comorien n'a eu que des miettes -#YIZOYENATSIZAMBA #NANAFUGO. Ortega Abdou Hassani
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.