[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Vibrant appel à la cohésion et au rassemblement autour des valeurs de l'islam lors de la prière du Vendredi à Dzahani la Tsidjé

Communiqué de presse Vendredi 22 décembre 2017,

Vibrant appel à la cohésion et au rassemblement autour des valeurs de l'islam lors de la prière du Vendredi à Dzahani la Tsidjé

« Ce qui nous rassemble est plus important que ce qui nous divise ». C'est par ces mots que le théologien et linguiste Mohamed BAJRAFIL a accueilli le Président de l'Union des Comores, SE M. Azali ASSOUMANI à la prière du vendredi dans sa ville natale de Dzahani la Tsidjé.

Appel à l'unité de l'islam comorien

Alors que vient de se clôturer le mois sacré de Maoulid, les Comores n'échappent plus, désormais, à la critique et la remise en cause de ses traditions islamiques. Célébrer ou pas le Maoulid, porter ou pas une barbe, porter un pantalon court ou pas... Autant de débats stériles, qui selon le théologien comorien, nous éloignent du fond et donc des uns et des autres, et nous replient sur nous-mêmes ; l'islam est une « question de cœur avant d'être une question de sourates ».

Pour une reconnaissance et un retour aux savants comoriens de l'islam

Les Comores sont musulmanes depuis plus de 1000 ans telles qu'en attestent les fouilles archéologiques qui ont révélées la présence d'une mosquée dans la ville de Ntsaoueni datant du 7è siècle.

De ce fait, l'archipel a regorgé d'érudits dont certains étaient des références dans l'ensemble du monde musulman comme Al Habib. Alors pourquoi sommes-nous obligés d'importer des mœurs et des traditions d'ailleurs alors que le pays regorge de références théologiques ?
A cela Président de l'Union a répondu : l'éducation. C'est par l'éducation et la science que le pays enclenchera ses premiers pas vers le développement.

Tolérance et pluralité d'interprétations pour se rassembler

La divergence d'interprétation et le débat critique a constitué pendant des siècles la cohésion sociale musulmane. Cependant, force est de constater que cette cohésion sociale est ébranlée du fait de l'usage que certains font de la religion, et du refus du débat critique.
Cette cohésion doit être consolidée et les assises nationales en sont une formidable opportunité pour se rassembler dans la paix, malgré nos divergences de points de vue et d'interprétation en vue de construire un meilleur vivre ensemble.
« Celui qui utilise la religion à des fins autre que l'amour de dieu est puni avant l'au-delà » a précisé le théologien.

Mohamed BAJRAFIL une fierté et un exemple pour l'ensemble des comoriens

Le Président a fini son propos en saluant l'exemplarité de Mohamed BAJRAFIL, qui par ses interventions et ses prises de position est devenu une référence scientifique dans le monde musulman ; le pays ne pouvait avoir meilleur ambassadeur pour véhiculer ses valeurs de paix et d'ouverture à l'autre qui caractérise notre pratique de l'islam. Beit Salam
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.