[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
La tournante est un système politique d'alternance qui dans peu de temps deviendra notre sauveur. Elle empêchera en effet aux Européens et leurs groupes mafieux pétroliers de venir ” Congoliser” notre pays. On appelle Congolisation d’un pays lorsque ce dernier dispose un sous sol très riche, mais exploité par des étrangers et peuplé par une population plus pauvre. Supprimer la tournante, c'est faciliter la France pour en effet venir demain exploiter notre richesse au détriment de notre peuple.
©Alwatwan

Il est évident pour certains, puisque le pays dépend économiquement des douanes, des dons Arabes, Chinois et Européens, que l'alternance politique garantit pourtant par la tournante, apparaît insignifiante et donc un coupable idéal pour justifier l'absence d'une perspective dans ce pays. On veut nous faire croire qu'une alternance politique tous les cinq ans ne laisse pas le temps suffisant pour mener à bien des projets de développement dans ce pays de 800K. Nous savons tous qu'un reforme de l'education nationale par exemple ne demande pas 5 ans. Mettre en place un systeme de developpement agricole, puis négocier avec des partenaires étrangers pour impulser ce secteur n'est pas un processus qui pourrait se réaliser sur 10 ans. La tournante est juste un coupable idéal qui permet à ces élites politiques de masquer leurs visions inadaptées aux besoins réels de ce pays. 

Parlant des perspectif, je voudrais rappeler aux Comoriens quelque chose qui est apparu anodin et pourtant de grande voir très grande importance. En effet, en août 2015, lors du sommet des chefs d'etat et du gouvernement des pays de l'océan indien à Moroni, François Hollande, alors président de la puissance coloniale de la zone, déclarait devant l’assistance, souhaiter exploiter ensemble la richesse pétrolière et gazière que dispose le sous sol Comorien. La France souhaite exploiter notre richesse. Les naïfs penseront que les Comoriens bénéficieront des retombées de cette exploitation pour mettre en marche une réelle politique de développement. Ils avanceront, surtout par démagogie et arrière pensée ou pire par ignorance, que cette puissance coloniale dispose déjà une maturité industrielle profonde dans ce secteur. Sauf qu'il faut se poser la question suivante; qui est cette France? Pour repondre cette question, regardons tout d'abord nos cousins Africains du continent. 

Deux remarques me sautent aux yeux lorsque je pense à cette phrase de François Hollande. La première vient des mots de Charle Pasqua ancien ministre de l'intérieur Français. Il déclara en effet au début des années 90, que la France ne laissera jamais s'établir en Algérie, un gouvernement qui remettra en cause les acquis des sociétés Françaises sur l'exploitation du gaz et pétrole Algérien. Autrement dit, le gouvernement Français, préférera voir les Algeriens s'entre-tuer plutôt que laisser les membres du parti FIS, pourtant gagnant de l'élection, établir un gouvernement qui allait renégocier et même ouvrir ces contrats à d'autres groupes étrangers. Nous connaissons tous la suite sur la tragédie Algérienne. 

La deuxième remarque me vient de Michel Collon, cet activiste écrivain et journaliste anti mondialiste Belge, qui, depuis plus de 15 ans, n'arrête pas de demander aux sociétés Françaises AREVA, ELF, TOTAL, Gaz de France etc qui font des Milliards et centaines de Milliards de bénéfices en Afrique particulièrement au Congo, au Niger, en Algérie, Mali, Gabon des Bongo, de renégocier leurs contrats avec ces pays. Pour lui, ces exploitants doivent permettre ces peuples de bénéficier de leurs sous sols. Alors le mot contrat apparaît dans ces deux remarques comme étant l’engin principal. 

Ils nous montrent qu’Il ne suffit pas qu'un pays regorge dans son sous sole des réservoirs importants en matière première pour que son peuple sort de la pauvreté. Le Congo est le pays ayant un sous sol plus riche avec son peuple parmi les plus pauvres de la planète; un paradoxe. En zoomant davantage dans le fonctionnement de ces pays , apparaît un dénominateur commun qui doit être compris par nous Comorien: Le mode politique de ces pays. En Effet, tous ces pays baignent dans un système de dictature. La gestion de ces pays est aux mains d'une poignée d'individu depuis des dizaines d'années. Autrement dit, Ce sont des pays qui n'ont jamais connu une réelle alternance politique. Certains se demanderont, comment est il possible que la France, ce pays s'autoproclamant mère des droits de l'homme et modèle de démocratie, peut elle collaborer économiquement avec des dictatures? Il faut juste retenir qu’une dictature ou une guérilla ou une guerre civile n'empêche et n'empêchera jamais aux Français d'exploiter les matières premières des autres( au contraire). 

La France se caractérise par deux principes fondamentaux de fonctionnement; l'un théorique particulièrement Occidental demagogy, une sorte de vitrine morale pour les libertés et la démocratie, et puis l'autre beaucoup plus expérimenté en Afrique et basé sur un soutien aveugle des dictatures, des guérillas , des coup d’Etat pour s'assurer d'une exploitation sauvage permanente de la richesse des pays Africains. Au nom de l'exploitation des ressources des autres et au nom du besoin d’assurer des chiffres d'affaires en milliards à ces CAC40, cette France ne se gêne pas à soutenir des sanguinaires dictateurs barbares et parfois putschistes. 

La déclaration de François Hollande n'est pas du vent et ne doit pas passer inaperçu. Puis, si on se réfère aux séries des résultats des phases déjà finies sur l'exploration, la présence des hydrocarbures et autres ressources se précisent. La France qui perd des pieds en Afrique continental grâce au formidable prise de conscience de plus en plus de la jeunesse Africaine, cherche à se poser quelque part. 

Il est important de comprendre que ceux qui ont proposé ce système de présidence tournante n'ont pas pris en compte, l'option selon laquelle, il était tout à fait possible qu'un jour les Comores sortent de la dépendance de l'étranger. Si demain les Comores entre dans une phase d'exploitation de ses ressources, la tournante, ce système politique d alternance deviendra un cauchemar pour la puissance coloniale et ses cylindres pétroliers. Nous devons comprendre ce fait. En effet avec une alternance quasi sur tous les 5 ans, les prédateurs pétroliers auront du mal à s'assurer d'une licence d'exploitation dans la durée sans rendre comptes comme cela se fasse au Niger, au Congo et au Gabon. Le fait qu’un nouveau régime aura la possibilité de tout remettre en cause, sera pour nous une sorte d'asservissement pour corriger des éventuels imperfections sur nos intérêts. 

La France a donc imposé au président Azali et son CRC la suppression de ce système tournant. Elle est derrière ces assises, elle les finance et elle les encadre. Son but ultime, faire Azali un président qui peut rester au pouvoir au moins jusqu'en 2030, d'où sa chanson d'émergence bla bla. Avec un type comme Azali qui est limité intellectuellement, qui ne maîtrise aucune langue, donc aucune possibilité de réussir une négociation en dehors de la planète des bleus blancs rouges, il est l'idéal pour cette France qui a toujours l'habitude de préférer avoir des interlocuteurs complètement obsolètes.

Ainsi la tournante qui semble inefficace aujourd'hui vu l'expérience des 15 dernières années, pourrait certainement être notre sauveur demain. J'appelle à ceux qui oeuvrent pour supprimer ce mode fonctionnement, de penser à l'avenir de ce pays. De ne pas se laisser berner par ces européens comme ça toujours été le cas depuis plus d'un siècle. La Bic a offert gracieusement sa tête à Sagaf président du conseil des pilotages de ces assises. Les idiots utiles de la France Afrique sont tous mobilisés; on y trouve le fameux Ridja lobotomisée sur deux rays qu'il me semble qu’il ignore l'aboutissement.. Avec ces élites complètement obsolètes ne maitrisant pas grande chose sur le global market, supprimer la tournante reviendra à aider la France et ses pétroliers et leur offrir nos ressources à notre dépend. 
C’est aussi faire les Comores dans un future proche, un pays riche peuplé par des pauvres. Pensons à l'intérêt général, pensez à la jeunesse Comorienne qui , contrairement à nos aînés, nous sommes beaucoup plus ouverts, parlons des langues , étudions et travaillons surtout dans des secteurs et dans des centres de pointe à travers le monde, qui demain réussirons à faire les 40 prochaines années différents des 40 dernières années d'indépendance. Ne laissez pas la France vous rouler dans la farine, pour faire ce pays un cimetière! 

Abdou-Alhakim Mohamed Toihir (Abdou Mohamed on Facebook)
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.