[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
TRANSPORT MARITIME AUX COMORES : « INCROYABLE MAIS VRAI, ET TOUJOURS LES MÊMES MÉTHODES MAFIEUSES...CET ART DE RETARDER CONSIDÉRABLEMENT LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS ! »

D’après une source proche du dossier, l’arrêt des activités de l’agence maritime « KAROI VOYAGE », propriétaire d’une vedette hyper rapide (30 passagers maximum) qui fait cette ligne depuis peu, village d’OUROVENI au sud de NGAZIDJA à MUTSAMUDU-DODIN sur l’île de NDZUWANI, pour un aller simple à 18.500KMF (en moins de 2 heures de temps), n’est nullement une interdiction officielle provenant du gouvernement comorien, mais bel et bien, « UN ENIEME COUP FOIREUX » de cette société étrangère qui, après avoir fait tomber NOTRE prestigieuse société comorienne de transport « Tratringa », continue encore de jouir de sa puissance dévastatrice, et, prend un réel plaisir, en mettant des bâtons dans les roues à cette pauvre petite entreprise locale.

Qui protège bec et ongles Mr Labourdere aux Comores ?

S’agissant de mon avis, je ne crois pas en cette émergence qui favorise les sociétés étrangères au détriment du Peuple comorien. Premièrement, pourquoi le gouvernement de l’Union accepte que cette société immatriculée à Mayotte (FRANCE) refuse de s’approvisionner en carburant par le biais de COMORES HYDROCARBURES, tout en lui laissant le champs libre pour l’exploitation des lignes maritimes des îles Comores? Il paraît que le carburant des Comores est de moins bonne qualité que celui de TOTAL MAYOTTE.

La société Maria Galenta, propriétaire des navires Tringui et Gombessa, qui reste la seule à se goinfrer avec le commerce du transport de « clandestins » entre Mayotte et Anjouan, s’est aussi positionnée en grande patronne dans ce milieu extrêmement juteux, peu importe la stratégie employée, et ce, sur tout le territoire de l’Archipel des Comores.

Avec ses tarifs exorbitants, elle fait ce que bon lui semble. Mais l’ami Michel l’a déjà dit devant témoins, les comoriens ne sont que des corrompus, très facile à marchander. Que gagne réellement l’Etat comorien ?  Notons aussi, qu’aucun actionnaire d’origine comorienne n’a été constaté.

Le prochain investisseur qui rêve de s’y aventurer, devrait réfléchir à deux fois avant de s’engager en tant que concurrent. En tous cas, ouvrez bien l’œil et prenez toutes vos précautions, Maria déteste la concurrence, et elle est prête à tout pour protéger son pain. Elle l’a déjà prouvé depuis belle lurette, ces îles lui appartiennent. Par Allaoui Ahmed Bachir
HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.