«Quelles sont les propositions pour éradiquer le fléau de la délinquance juvénile au sein de la diaspora comorienne de Marseille?»

« Ridja ripvire sha ripvirwa » ou ici, nous sommes de passage mais nous nous trouvons dans l’impasse  Après la rencontre organisée par ...

«Ridja ripvire sha ripvirwa» ou ici, nous sommes de passage mais nous nous trouvons dans l’impasse 
Après la rencontre organisée par l’Association ARDA le 1er novembre 2017 à Marseille, certains jeunes d’origine comorienne de la cité phocéenne et une personne du réseau Facebook (Rdbh Bhamza) m’ont posé la question suivante: «Quelles sont les propositions qui peuvent juguler et éradiquer le fléau de la délinquance juvénile au sein de la diaspora comorienne de Marseille?»

Cette question est pertinente et complexe. Elle mérite une approche analytique décomplexée et pragmatique. Celle-ci doit être fondée uniquement sur la vérité alors que nous savons que la vérité est considérée par un grand nombre de nos compatriotes comme du kazambwa (il ne faut pas le dire) ou tabou. D’ailleurs, on nous dit souvent que «na ribaye miwango rizambe» (nous devrons fermer les portes pour en parler). Mais cette façon de voir les choses n’a bien fonctionné car les faits-les faits sont têtus-sont là : plus de jeunes d’origine comorienne sont dans le banditisme et d’autres accroupissent dans la prison des Baumettes. De ce fait, deux propositions me paraissent efficaces pour juguler et éradiquer ce fléau : le renforcement de l’autorité parentale et une réintégration adaptée de la diaspora comorienne de Marseille.

Dans une des berceuses comoriennes, on nous apprend affectueusement que «shamba shi tsona mtudi sho henda djaba» ou le champ qui n’a de responsable se désertifie. Puis, une autre berceuse nous interpelle sur l’abandon de l’enfant en mettant en relief la dangerosité de la rue : «Ba ma sowo kaya lele mdru. Yo ulela mba muwo na mgala » (la rue n’éduque pas bien ; la rue fabrique un assoiffé et un traquenard nuisible). Alors, les familles comoriennes doivent s’intéresser davantage à la scolarité de leurs enfants en favorisant un dialogue permanent entre parents, élèves et enseignants. D’où l’intérêt de l’alphabétisation de certains parents comoriens (l’ancien président avait préconisé, dans son plan quinquennal, un volet «mualfubesho» qui consistait à lutter contre le udjinga ou ignorance). Il faut ne pas que les allocations destinées aux enfants soient détournées à des fins personnelles (souvent, cet argent est injecté dans les mitsango pour financer le anda)! 

S’agissant de la réintégration adaptée de la diaspora comorienne, une analyse endogène et une autre exogène s’imposent. La première est que la plupart des parents comoriens de Marseille pensent que farantsa waka hudja wa pvire (ils sont de passage en France). Par ignorance ou par naïveté, ils oublient qu’ils ont des enfants et des petits-enfants qui sont nés en France. Donc, ils doivent comprendre que la France est aussi leur pays. C’est la raison pour laquelle ils sont contraints à s’intéresser davantage de ce qui se passe en France sans renier leurs origines. Sinon, ngwadjo upvirwa ( ils seront perdus). La seconde analyse est que la politique des Maries et des Conseils Généraux à l’égard des familles n’a pas évolué. Cette politique consiste à assister financièrement les familles en difficulté sans privilégier la spécificité de chaque famille. En outre, les structures associatives qui luttent contre la maltraitance de l’enfance et de la délinquance juvénile (c’est le cas de l’ARDA) ne sont pas bien soutenues par les instances représentant l’Etat dans la ville.
Par conséquent, la complexité et la dangerosité de la délinquance juvénile au sein de la diaspora comorienne de Marseille méritent une remise en cause profonde de notre façon de voir et de faire. Désormais, il est grand temps que nos compatriotes comprennent que « za mula mula tsi za munu munu »(les situations qui caractérisent les spécificités des pays d’origine des immigrés ne sont pas les mêmes que celles des pays d’accueil). ©Ibrahim Barwane
Nom

A la Une,352,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,30,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,41,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1454,Adinani Toahert Ahamada,28,Afrique,1396,AHMED Bourhane,228,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,153,Ali Moindjié,47,Anli Yachourtu,53,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,366,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,632,Comores Développement,88,ComoresDroit,365,COMORESplus,63,Cookies,1,Culture et Société,4917,Daoud Halifa,103,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,78,Djounaid Djoubeir,73,Economie et Finance,994,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2725,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1370,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,31,Hamadi Abdou,411,High Tech,778,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,209,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,89,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,71,Mayotte,1939,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,392,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,24,Monde,1502,Moudjahidi Abdoulbastoi,24,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,457,Nassuf Ahmed Abdou,22,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,138,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,129,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,3936,Publication Article,1,Rafik Adili,32,SAID HALIFA,20,Said HILALI,47,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,46,Salwa Mag,122,Santé et bien-être,767,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,385,Toyb Ahmed,216,Transport Aérien,870,Tribune libre,2379,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,62,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: «Quelles sont les propositions pour éradiquer le fléau de la délinquance juvénile au sein de la diaspora comorienne de Marseille?»
«Quelles sont les propositions pour éradiquer le fléau de la délinquance juvénile au sein de la diaspora comorienne de Marseille?»
https://4.bp.blogspot.com/-wkUuoZ5iwQs/Wf2hMuZR4II/AAAAAAACWVY/PPd5EMnnQXoIXiKlA30uiF3J1rhiL7uwgCLcBGAs/s1600/ignorance.jpg
https://4.bp.blogspot.com/-wkUuoZ5iwQs/Wf2hMuZR4II/AAAAAAACWVY/PPd5EMnnQXoIXiKlA30uiF3J1rhiL7uwgCLcBGAs/s72-c/ignorance.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
http://www.habarizacomores.com/2017/11/quelles-sont-les-propositions-qui.html
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/2017/11/quelles-sont-les-propositions-qui.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Effacer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVES CHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Juin Jui Aou Sep Oct Nov Déc juste maintenant Il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago Il y a plus de 5 semaines Followers Suivre CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller THIS PREMIUM CONTENT IS LOCKED STEP 1: Share. STEP 2: Click the link you shared to unlock Copy All Code Select All Code All codes were copied to your clipboard Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy