[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Le sort du député ALI MHADJI a été largement et sensiblement évoqué lors d’une réunion politique de la coordination régionale du parti de son excellence le président AZALI. Or depuis l’arrivé au pouvoir de ce dernier, nous avons remarqué que des réunions pareilles sont devenues choses rarissime. Mais cela n’est qu’une stratégie adoptée par les plus grands bénéficiaires du régime en vue d’éviter les rencontres entre eux et les déçus du régime. C’est qui a provoqué un silence assourdissant, voire une indignation contre le régime oligarchique Azalo-azalien . 

Par le biais de la coordination régionale du parti CRC, le régime actuel se doit d’organiser cette réunion en vue de réfléchir sur les possibilités de destituer, voire d’éliminer physiquement le député MHADJI, car il se taille en obstacle contre ce régime oligocratique. Nous savons tous que cette oligocratie reste un sujet tabou dans notre région. Mais en tant que justicier et au nom du peuple qui l’a élu, MHADJI est le seul à avoir haussé le ton pour dénoncer ce type de pouvoir.

Notre député se voit froisser par la logique des siens. Une logique qui consiste à placer la force au dessus de la démocratie, l’instabilité au dessus de la stabilité, la violence au dessus de la paix, l’égoïsme au dessus du commun et l’injustice au dessus de la justice .C’est pour cela, qu’il est devenu un ennemi commun pour tout un régime. Il faut noter que la dénonciation n’est pas la seule raison qui fait qu’il est devenu l’ennemi de tous. Il y a encore une autre raison beaucoup plus tabou, et qui pourrait être la vraie cause, c’est son origine …?

Ne laissons-nous pas place à l’oubli. Nous avons tous vu au cours de l’« affaire Salim », le combat mené par MHADJI pour que la vérité fasse jour, et pour que la justice soit triomphée. Force est de constater que partout où il est, il prône pour la justice et l’égalité de tous en droit. Il aspire la justice et le pain pour tout le monde .Donc, une telle figure reste incomprise et mal vue par ceux qui pratiquent « la politique du ventre » comme nous l’a dit le politologue français François Bayart. Par ce terme, celui-ci fait allusion aux autorités qui considèrent la richesse du pays comme leur propre patrimoine et en organise le pillage. Le régime actuel a imposé des bâillons contre notre député, pour l’interdire d’organiser des réunions publiques dans sa région natale. C’est pour cela qu’une note à la fois abusive et controversée est rendue publique par le préfet de la région pour cette fin.

Inciter les poids lourds de l’État, à prendre des mesures salvatrices susceptibles de sortir notre pays dans l’ornière dans lequel ils l’ont plongé devient sa primauté. Il se présente ainsi en justicier et en redresseur de torts pour les autorités « compétentes » ? Pourquoi se débarrasser d’une telle figure ? Nous avons besoin d’explication en guise de justification, puisque en réalité nous ne voyons pas la charge qui entraine notre député à une destitution. S’agit-il des calculs politiciens visant à faire barrer la route à MHADJI ? Mais au profit de qui ? Si tel est le cas, nous appelons tous à l’ordre, à la retenue, à la norme et à la vigilance dans tous les niveaux, puisque la déraison des choses fera appel à la dérive des choses. La destitution de notre député est une incitation à la haine perpétuelle. Ça sera la plus grave faute politique jamais commise, dans la mesure où cet acte sera lourd des conséquences et engendrera des haines et des divisions inter villages. Et cet acte sera gravé dans les mémoires et va laisser germer des rancœurs. Ainsi, cherchons l’antidote.

Chouani nous berce tous. Chouani nous protège tous. Chouani nous accompagne partout. Chouani nous façonne tous .Chouani devient un village mythique qui fait la fierté de tous .Chouani constitue notre identité. Chouani ne cesse de nous agrandir. Mais peut-être, nous ignorons tous, que depuis la nuit du temps, Chouani restait toujours victime des agressions et des violences délibérées qui vont tout droit vers son anéantissement. L’acte de naissance de cet anéantissement reste la proscription contre notre Mongozi Ali SOILIHI Mtsachiwa. N’oublions pas chers amis, les incarcérations arbitraires à répétition de certains de nos cadres après la mort de notre Mongozi. Rappelons-nous la déportation du président DJOHAR à l’Île Bourbon , et la mort du feu ISMAEL Mohamed tué délibérément par un militaire. Souvenons-nous de la mort complotée du feu ABDOULKADER Rassoul dénommé Grand Kader(ex-coordinateur du Corps de la Paix au Gabon). Rappelons-nous que notre capitaine AMDJAD était accusé d’une manière spécieuse et des machinations judicaires, comme étant l’instigateur de deux coups d’état. Réfléchissons un peu le cas de l’accident de voiture survenu au Docteur IBROIHIM Mohamed(MATOIR) à l’Île de la Réunion. Mes chers amis, les larmes séchées ne signifient pas qu’on a oublié la tristesse. Laissez les larmes couler de ma paupière, laissez-moi parler de ce triste sort. 

Comme à l’accoutumé, des manœuvres fallacieuses, odieuses visant à destituer illégalement notre député ALI Mhadji sont déjà entreprises. Des gens de mauvaise foi commencent à se mobiliser en vue de préparer les ingrédients nécessaires à l’exécution de ce plan que je qualifie d’horreur. Certes, ils ont manifesté une détermination à vouloir aller jusqu’au bout de leur conviction, néanmoins, ils examinent les possibles réactions des chouaniens face à ce plan. Cette tentative onéreuse visant cette fois-ci à déstabiliser, à mater, voire à écraser notre enfant villageois(MHADJI) est en gestation. Il faut cependant souligner qu’en dehors de notre village, nos figures politiques sont tenues en estime à cause de leur valeur morale , sociale et par leur conviction. Pourtant, c’est au niveau villageois où nos leaders reçoivent parfois les coups durs

Pourquoi optons-nous pour le silence ? Comment expliquer le silence qui règne dans notre village face à des situations si tragiques comme celles-là ? Comment peut-on, si un ennemi envahit notre village, humilie les nôtres et les persécutent ou les exterminent, comment peut-on ne pas réagir ? Comment peut-on inciter les gens (villageois) à se révolter quand ils sont témoins d’une injustice ? À notre sens, Il n’y a qu’une façon de n’avoir pas réagi, c’est de ne pas être vivant.

Je pense que l’adage « qui ne dit un mot consent » nous interpelle tous, face à notre silence et face à notre indifférence. Permettez-moi de vous dire que rester dans le silence, c’est dire oui à la destitution illégale de notre cher frère .Quoi de plus absurde que d’élire un député et de contribuer à sa destitution imminente ? Je pense que défendre MHADJI, c’est en même temps nous défendre nous mêmes, ainsi que notre cher village mythique. Hier c’était AMDJAD, aujourd’hui vient le tour de MHADJI, on ignore à qui lui revient le tour prochain.

Il est temps de se réveiller et de prendre conscience que personne n’est épargné de cette machine oppressive. Il me semble que le moment est venu de crier haut et fort quant à cette attitude oppressive à l’endroit de nos têtes pensantes. Il est vrai que nous ( chouaniens) n’avons ni grenade, ni fusil, encore moins de canon pour se faire craindre et pour se faire respecter. En revanche, nous possédons des armes hautement redoutables pour faire face à l’ennemi à savoir, notre solidarité contre toute forme d’oppression, la capacité à ne pas céder à la terreur et la compassion mutuelle.

COMITÉ DU SOUTIEN AU DEPUTÉ MHADJI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.