[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
L'Imam, Président, Colonel Azali a foulé le sol de Bimbini avec toutes les difficultés imaginables. Lui et ses maigres compagnons de la place le savaient. Il se rendait dans un village riche en symbole, un village politique, une partie du territoire nationale qui croit dur comme fer à l'unité de l'archipel, à la conservation des valeurs républicaines, notamment la paix sociale qu'AZALI et sa bande d'opportunistes, d'arrivistes, de navigateurs à tout vent, tentent de massacrer en mettant fin à la Tournante et une volonté inouïe à s'éterniser au pouvoir, au moins jusqu'en 2031, sous le faux prétexte d'une émergence qui commence par l'abolition des libertés fondamentales.
Une dizaine de banderoles du MDC (Mouvement des Démocrates Comoriens) animé par Maître MCHINDRA ABDALLAH, le précurseur du NON aux Assises, ont été déchirées et cachées à l'escorte du Président Colonel par les farfelus SAID ALI AFFANE, nostalgique du rebelle MOHAMED BACAR et frère du très tristement célèbre MOHAMED AFFANE avec la complicité d'un pseudo professeur d'histoire SOULAIMANE de Mirongani.

Kalashnkov à la main, les militaires encore fidèles au Colonel flairait sur une place publique vidée des Bimbiniens, remplacés crapuleusement par des habitants triés dans les villages environnants. Kalachnikov à la main, les militaires encore fidèles au Colonel flairait sur une place publique vidée des Bimbiniens, remplacés crapuleusement par des habitants triés dans les villages environnants. Les discours tenus étaient à la hauteur de l'esprit de leurs auteurs: SOUNHADJ comme MOHAMED ATTOUMANE pleuraient pour annoncer leurs intérêts personnels et ceux de leurs enfants ou neveux comme BACHIROU HOUMADI que MOHAMED ATTOUMANE réduit lamentablement à une échelle et YASSER ALI que SOUNHADJ essai d'éterniser au pouvoir.

C'est donc la plus grande et brutale gifle qu'a reçu le Colonel et ses sbires; parallèlement, son excellence ABDOU SALAMI ABDOU a marqué cette même journée d'une empreinte indélébile en réunissant la population de Ndzouani et du Haut de la tribune la fine fleur intellectuelle de l'île pour les appeler à barrer la route à la dictature. BEN ALI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.