[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Une épidémie deDeux patients pourraient être touchés par la peste, alors qu'une épidémie s'est déclarée à Madagascar depuis la fin août.
Des écolières dans la ville de Victoria sur l’île
de Mahé des Seychelles - urf/epictura

Une épidémie de peste fait des ravages dans l'Océan Indien depuis le 28 août. Dernier territoire touché par la maladie : les Seychelles, avec deux cas potentiels, dont un Seychellois revenant de Madagascar.

Ils ont été placés sous antibiotiques et en isolement : « Pour l’instant, il n’a pas encore été confirmé que les deux personnes malades sont dues à la peste pulmonaire, des échantillons doivent être envoyés ce weekend à l’Institut Pasteur (à Paris) », a précisé le docteur Jude Gedeon, Commissaire à la Santé publique.

Les résultats devraient être connus la semaine prochaine. En prévention, les Seychelles ont placé 320 personnes entrées en contact avec les patients sous surveillance. Au total, 12 personnes montrant de possibles symptômes de la peste ont été admises à l'hôpital et placées sous antibiotiques, a précisé le ministère.

Sur ordre du gouvernement, les écoles primaires et secondaires de l'île ont également été fermées du vendredi 13 octobre au mardi 17 octobre 2017 inclus. « Nous avons pris cette décision comme mesure de précaution pour rassurer les parents », a déclaré Merida Delcy, conseillère au ministère de l’Éducation nationale de l'archipel. « On espère qu’à leur retour (...), les enfants seront en bonne santé », a-t-elle ajouté, après qu'une panique se soit emparée des parents alors que certains élèves ont eu de la fièvre.

48 morts à Madagascar

Madagascar semble être l'épicentre de cette épidémie. La grande île recense désormais 450 malades, dont 48 n’ont pas survécu. Sur les seules journées des 9 et 10 octobre, les autorités ont notifié plus de 60 cas de peste pulmonaire. Les différentes mesures de précaution n’y ont rien fait, Yersinia pestis continue de circuler activement dans l’île. A elle seule, la capitale Antananarivo rapporte 239 cas – dont 21 décès.

Pour l'instant, les instances internationales sont rassurants vis à vis des touristes : « Le risque d’infection par Yersinia pestis est en général faible pour les voyageurs internationaux à Madagascar », a expliqué l'Organisation mondiale de la Santé qui a débloqué plus d’un million de dollars au début du mois d’octobre et envoyé un million de doses d’antibiotiques vers Madagascar.

Mais elle indique que certaines situations peuvent favoriser l’infection, comme le camping ou la chasse, ainsi que le contact avec des animaux morts. Des produits répulsifs permettent de se protéger des piqûres de puces, précise l’agence. Publié par pourquoidocteur.fr
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.