[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Coordination France
Lettre ouverte à l’ensemble de la classe politique comorienne et à la société civile
Paris, le 4 octobre 2017

Objet Décret N° 17-100/PR portant création du CPAN

Mesdames et messieurs les chefs des partis politiques et dirigeants des organisations de la société civile, 
Photo d'archives: Les partis politiques reçus par Azali
Initiée par le mouvement du 11 août et reprise par l’exécutif de l’Union, l'idée d'organiser des assises nationales, portant sur le bilan des 42 ans d’indépendance du pays, diverge mais fait son chemin. Elle est même une chance historique pour nous Comoriens de nous retrouver autour de la même table, nous parler, nous remettre en cause, bref, prendre conscience des vrais enjeux de notre vivre ensemble et jalonner les nouvelles bases d’un devenir sain et prometteur.

Profondément attachée à leurs racines, les Comoriens de l’extérieur ont toujours manifesté un intérêt particulier à la situation du pays et contribué à l’amélioration des conditions de vie de la population. Aussi, une prise en compte du poids à la fois démographique et économique de cette catégorie de la communauté nationale dans le processus organisationnel de ces assises nous semblait logique et aller de pair. 

Hélas, au fur et à mesure que l’on se rapproche de la date, nous avons l’impression que l’on cherche à l’écarter de ce processus dont ‘objectif fixé par le chef de l’Etat est de « réfléchir aux conditions pour consolider l’unité nationale et poser les bases d’une nouvelle gouvernance propre à assurer le décollage économique et social du pays dans la paix et la sérénité en vue d’atteindre l’émergence ». Nous en voulons pour preuve, le décret N° 17-100/PR du 16 septembre, signé par le Président Azali Assoumani dans lequel la communauté comorienne de l’extérieur a été la seule composante de la société nationale exclue. 

Mesdames et Messieurs,

Est-il besoin de vous rappeler le rôle on ne peut plus incontournable de la Communauté comorienne de l’extérieur dans la création de la richesse nationale, même si c’est de manière informelle ! En effet, un recensement très récent révèle conformément aux indications du FMI que les Comores comptent 700 000 habitants et près de la moitié soit 350 000 Comoriens résident à l’étranger. Est-il besoin de rappeler également le poids de sa contribution annuelle à la richesse nationale, soit environ 58 milliards (25% du PIB) ? Comment peut-on ignorer un tel partenaire, un tel acteur dans le processus de refondation et de développement du pays ? 

Ainsi, face à la trajectoire déviant que semble aujourd’hui prendre l’organisation de ces assises, nous tenons à vous exprimer toute notre indignation quant au peu de considération qui est réservé à cette composante de la communauté nationale aussi bien par les autorités du pays que par la classe politique dans son ensemble. Car, si l’erreur est bien commise par le Chef de l’Etat, il n’en demeure pas moins qu’aucun parti politique national ne s’est offusqué de l’exclusion de la communauté comorienne de l’extérieur dans l’organe préparatif des assises nationales. Aussi, sommes-nous conduits aujourd’hui à nous interroger sur le bien-fondé et de la finalité de ces assises.

Toutefois, nous pensons que l’erreur est humaine et qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. C’est la raison pour laquelle, nous voudrions compter sur vous et l’appui de votre organisation pour sensibiliser l’ensemble de la classe politique nationale et les autorités de notre pays pour que la communauté comorienne de l’extérieure soit visiblement et équitablement représentée aussi bien dans les assises nationales que dans les organes de pilotage. 

Par ailleurs, nous réaffirmons à chacune et chacun d’entre vous tout l’intérêt que nous attachons à la réussite de ces assises. Et parce que nous voulons y jouer un rôle prépondérant, nous vous informons que dorénavant, toute notre communauté est unie et entend s’exprimer aussi bien dans les assises nationales et dans les organes préparatoires en une et seule voix. 

Vous en souhaitant bonne réception, nous vous prions d’agréer, Mesdames et messieurs, l’expression de nos salutations distinguées. 

Coordination France 
Les démembrements cosignataires
PARIS
BOINA Hednouire
MIKIDACHI Darchari 

MARSEILLE
Mme ThabitiDjamila 

LYON
M. ChioniToufailli 

DUNKERQUE
Mme Marie Simati 

NICE ET AVIGNON
M. Ali Ahmed Said
Mme SamiaAssoumanio

Secrétariat Général :
Contact : BOINA HED NOUIRE – Tel : + 33 6 60 58 81 53
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.