[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Le conseiller démon du parti Juwa récidive dans ses vices de procédures : il fait miroiter à travers des inutiles « collectifs », ce qui n’aboutira à rien puisque, aucune pétition ne peut remettre en cause une commission d'enquête instituée légalement. Au lieu de préparer leur Leader Ahmed Sambi à faire face à son audition devant la commission d’enquête parlementaire, ils perdent leur temps comme en 2016 à chercher d’empêcher une audition qui aura lieu de toute façon. 

Lecteurs et lectrices, une commission d'enquête parlementaire a été crée à la suite d'un dépôt d'une proposition de résolution déposée par le DéputeDhoulkamal (proposition que nous avons tous lu). Dans cette proposition le Député Dhoihir a exposé les motifs qui l'ont conduit à demander la constitution de ladite commission pour mettre la lumière et pourquoi ne pas abolir cette loi controversée. Cela dit que cette commission d’enquête est crée en suivant toutes les étapes d’une procédure préétablie. Comment donc une pétition arrivée un matin comme une lettre postée (d’importance soit-elle), peut demander la dissolution de la commission d’enquête ? Sur ce point, le camarade Mrimdu dit toujours ce qu’il pense, que ça plaise ou pas : Messieurs « collectifs », aucune pétition ne peut plus remettre en cause une commission d'enquête instituée légalement. Vous ne pouvez donc qu'attendre la fin de l'enquête et puis la contester si nécessaire en passant seulement et uniquement par les procédures prévues. 

Autre point, on constate que l’ancien Ministre Bacar Dossar est de retour au sein de l’Assemblée nationale. Il a été auditionné par cette commission d’enquête et par la suite, il crée des « collectifs partout », collectif des personnalités anjouanaises, collectifs des députés, l’élément commun c’est Bacar Dossar, ce n’est qu’un constat. 

En fin, le parti Juwa n’a toujours pas limogé « le conseiller démon » qui conseille toujours à perte cette formation. C’est dommage ! Comme la fameuse candidature de l’ancien président Sambi en 2016, le Juwa au lieu de préparer leur Leader à faire face à son audition devant la commission d’enquête parlementaire le 7 novembre 2017, ils perdent leur temps (exactement comme en 2016) à chercher l’empêchement de cette audition qui aura lieu de toute façon. 

[yewéé !] Le camarade Mrimdu vous rappelle toujours avant qu’il soit tard. Appelez-le Hamada Madi Boléro si le cœur vous en dit [sha ! womwema vowulo Mrimdu], je dis ce que je pense sans attendre des yoyos et des applaudissements. moustique dangereuse (photo) éloignes-toi de nos concitoyens. 

Mrimdu
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.