[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
L'approche de cet article est pertinente; elle se nourrit des travaux de la Cour des Comptes des Comores et elle est à même de faire la lumière sur le dossier de la CE. On doit s'interroger sur les réelles motivations de l'enquête dirigée par Dulkamal qui part sur deux axes.

1) Démontrer qu'il n'y a jamais eu de loi sur la citoyenneté économique et pourtant le régime d'Ikililou (on parle aussi du régime actuel) en a tiré des milliards comme le montre cet article sur la base des éléments de la Cour des Comptes des Comores. Pourtant cette loi a été confirmée par la CC des Comores, après sa saisine par le député SAID ALI Kemal.

2) Démontrer que les 200 millions de dollars visés par la loi ont été gérés dans l'opacité par les libanais et Sambi. Et pourtant ce n'est pas ce qui ressort de l'article de Comoresdroit bien ressourcées par les données de la Cour des Comptes.

On voit clairement que le but de cette enquête parlementaire n'est pas de faire la lumière sur le dossier de la citoyenneté économique. Certains disent que l'on a peur de l'enquête, que l'on monte au créneau pour défendre je ne sais qui.

Nous sommes tout simplement des comoriens qui exigent la vérité dans ce dossier après avoir dénoncé bien avant la commission folklorique de Dhulkamal le détournement de cette loi par le régime Ikililou. Comment une enquête qui part sur les axes évoqués là-haut est-elle à même de faire éclater la vérité? Le député Dhulkamal, pourquoi n'a-t-il pas enquêté d'abord sur la conformité de la mise en oeuvre de la loi? Pourquoi n'a-t-il pas cherché à savoir : quel régime a vendu quoi, combien, et comment entre les régimes successifs jusqu'aujourd'hui? Pourquoi n'a-t-il pas cherché à savoir comment la manne générée au cours des régimes successifs a été utilisée?

Je crois que ce sont les questions que l'article de Comoresdroit soulève. Le résultat du travail de Dhulkamal s'annonce d'ores et déjà calamiteux. Aucun crédit quant aux résultats d'une commission d'enquête objectivement mise en cause par les députés eux-mêmes. Outre les défaillances techniques et juridiques de cette enquête, les aveux de Dhulkamal sur le financement de celle-ci par l'exécutif qui viole de façon grossière et flagrante le principe de la séparation des pouvoirs et établissant de façon évidente la main-mise de celui-ci dans une procédure censée être libre et indépendante, ont définitivement ruiné les espoirs des comoriens sur cette enquête. 
Pourquoi Dhulkamal s'est conduit-il ainsi ? Légèreté d'analyse, maladresse ou complicité dans le détournement de la procédure par le pouvoir? C'est ce que nous aborderons bientôt dans un autre article explosif " LE PUZZLE D'UN COMPLOT DE L'EXECUTIF ENFIN RECONSTITUE" dans cette affaire de citoyenneté économique. Nous montrerons comment le pouvoir Azali a mis en place des mécanismes de violation de l'indépendance et de la liberté de cette commission et contourne le principe de la séparation des pouvoirs.

Ahmed BOURHANE
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.