[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Décryptage 

La tenue des assises pour les 42 ans d’indépendance et des quinze ans de la présidence tournante bat de l’aile ,on dirait que ça sent le roussi ; rappelons que l’idée des assises émane du mouvement du 11 aout de l’année dernière et l’exécutif de l’Union a sauté sur l’occasion pour se l’approprier . On constate que la mayonnaise ne prend pas suite au manque de clarté de et de lisibilité de ces assises . D ailleurs beaucoup d’analystes politiques s’interrogent sur les objectifs et les finalités de cette rencontre qui risquerait de tourner à des assises d’empoigne . Les doutes demeurent sur l’issue d’une telle initiative car il n’existe pas un consensus ni au sein de la classe politique ni au sein de la société civile . 
Photo d'archives: ©MAB El Had
Le président AZALI sent l’indifférence et le manque d’enthousiasme auprès des comoriens et prétend qu’il va sensibiliser l’opinion sur le sujet et c’est l’erreur fondamentale qu’il va commettre car ,malgré l’inexistence au pays des instituts des sondages , son image n’est pas bien perçue dans l’opinion sur sa gouvernance .

Beaucoup des comoriens le trouvent en début de mandat non pas le président de tous les comoriens ,mais de l’ile de la Grande-Comore ( c’est insensé de convoquer les maires de NGAZIDJA et pas les maires de trois iles pour parler des assises ) , ensuite de la région de Hambou et enfin de son village et de ses copains nommés dans les postes clés de l’administration et du gouvernement . L’image d’un président rassembleur ,au-dessus de la mêlée est écornée par trois fautes majeures .

La première est de se débarrasser très tôt avant la mi-mandat de son allié de circonstance AHMED ABDALLAH SAMBI qui est perçu par une petite partie de la classe politique comme un homme politique encombrant et qu’ils tentent de l’isoler politiquement aux motifs qu’il est très populaire sur les trois iles , arabophone ensuite alors que les hommes politiques comoriens sont francophones obéissants , pratiquant la courbette auprès de l’ancienne puissance coloniale et enfin sunnites , alors que SAMBI est chiite et ose élever la voix auprès des partenaires des Comores plus particulièrement la France et a élargi les relations des Comores avec d’autres pays qui n’ont pas de bonne presse auprès des occidentaux à l’exemple de l’ Iran et de la Turquie par exemple.

IKILILOU et sa bande ont manœuvré habilement pour lui barrer la route à la candidature de la présidence de l’Union de 2016 et a truqué les élections du premier tour pour éliminer FAHMI qui a eu le soutien de SAMBI et AZALI en difficulté pour parvenir au sommet a sauté sur l’occasion pour nouer une alliance de circonstance trompeuse afin d’accéder au pouvoir et se séparer des ministres de DJUWA comme du kleenex pour un motif bidon sur le sujet de la rupture diplomatique avec Doha ,alors que le QUATAR pays partenaire et contributeur au développement des Comores depuis 2010 avait investi sur la santé , l’agriculture et l’éducation ,mais AZALI a cédé au chantage des Saoudiens en échange d’un pactole conséquent pour renflouer sa besace et faire croire aux comoriens naiifs qu’il agit pour l’intérêt du pays .

La deuxième bourde d’AZALI est de ne pas faire entrer dans son gouvernement d’AZALI II des poids lourds des iles qui pourraient l’aider à donner de l’élan et du dynamisme pour ces assises . La réussite de ces assises est sujette à caution et renforce les préjugés que beaucoup de comoriens ont sur lui d’un président insulaire et non de l’Union , diviseur , au lieu d’être rassembleur des forces politiques qui pourraient peser sur les enjeux d’une telle rencontre ; et la conséquence de cette gouvernance solitaire est que la société civile et l’opposition ne sont pas motivée à donner de l’envie ou de l’allégresse à ces assises car elles voient une basse manœuvre d’ AZALI de pouvoir se perpétuer au pouvoir ,en voulant modifier la présidence tournante .
Enfin la troisième erreur est de ne pas nommer d’autres membres de la cour constitutionnelle ,alors qu’il est censé incarner le garant des institutions républicaines ; alors que toute modification des accords de Fomboni devra être validée par une cour constitutionnelle .

En souhaitant de manière implicite briguer un deuxième mandat ,il a bombé le torse et avec un coup de menton le slogan creux de l’émergence et d’opérer par la suite un coup d’Etat constitutionnel après les assises en abrogeant la tournante et cette stratégie inavouée d’AZALI conduirait à la scission des iles car les Anjouanais et les Mohéliens ont gouté les délices de la tournante ; et ce n’est pas aux petits discours d’intimidation de KIKI qui feront peur aux Anjouanais qui sont prêts à défier par expérience le pouvoir de l’UNION . 

Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.