Qu'on nous laisse travailler pour l'émergence!

Mais nous, nous y avons cru depuis de lustres. Regroupés en amis par la culture, ayant fréquenté la rue des écoles à Paris sur de nombreuse...

Mais nous, nous y avons cru depuis de lustres. Regroupés en amis par la culture, ayant fréquenté la rue des écoles à Paris sur de nombreuses émissions culturelles, nous sommes un jour arrivés à un moment où nous avons compris que la politique est un moyen pour assouvir nos soifs et faims culturelles. Ce levier se trouver loin, à des milliers de kilomètres de nos résidences respectives : aux Comores chez nous, là où nous travaillons aujourd’hui. Nous y sommes depuis près d’un an. Chaque jour qui s’en va, chaque heure qui court, les actions mais aussi les péripéties qui vont avec, fabriquées qu’elles soient.
Photo d'archives

La tâche est donc lourde, très lourde même. Les coups bas battent leurs ailes dès le départ. Le parcours est long, très long surtout. Ce chemin s’arrange des rendez-vous avec les embûches. Trop de pièges qu’on nous tend. Assez de haine à notre adresse. Quotidiennement, nous devrons contourner des situations et des péripéties fabriquées et montées pièces par pièces pour nous faire tomber. Ceux qui nous les tendent sont bien là avec nous et profitent d’une certaine hégémonie complice robuste. Les premiers comptent beaucoup plus sur ces derniers qui, eux comptent sur eux-mêmes, sur leur pouvoir, pardon, sur leurs abus de pouvoir.

Très souvent, on les croise puisque nous avons emprunté le même chemin qu’eux malgré tout. – Oui, on le voit, on les croise. Leurs pièges, on les dénoue le jour mais ils se renouent le lendemain. On les croise parfois dans le sommeil, s’il t’arrive déjà avec ça, de fermer un œil. Les problèmes, on te les crée et à toi d’en trouver solutions. L’indélicatesse est forte et se cache derrière sourires et fous rires. Tout ça pourquoi ? Tout pour avoir et montrer son propre pouvoir. Pouvoir? Lequel? Celui dont nous sommes et serons toujours en effet victime aujourd’hui et demain. 

Le vrai problème, c’est que nous sommes victimes du 4ème pouvoir, notre propre métier d’il y a un an et deux mois. Les amis d’hier deviennent peut-être naturellement nos adversaires aujourd’hui. L’ami du matin devient l’opposant du soir.
Tout ça à cause du pouvoir que nous avons entre les mains, le 4ème pouvoir. Oui, ils nous voient de loin. La faute peut-être est-elle imputée aux ondes, au numérique, aux satellites qui nous transportent ailleurs ? La faute à personne, à la nature, dirais-je ?

APRÈS TOUT, J’AI JUSTE ENVIE DE LEUR DIRE DE NOUS LAISSER TRAVAILLER JUSTE AU NOM DE L’ÉMERGENCE, JUSTE POUR CELLE-CI car il n’y en a qu’une seule émergence.
©Abdoulatuf Bacar (A gauche, photo)
Nom

A la Une,349,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,31,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,43,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1481,Adinani Toahert Ahamada,28,Afrique,1397,AHMED Bourhane,229,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,160,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,372,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,650,Comores Développement,88,ComoresDroit,380,COMORESplus,64,Cookies,1,Culture et Société,5071,Daoud Halifa,132,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,83,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1013,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2748,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1377,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,419,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,219,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,95,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,75,Mayotte,1958,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,409,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1504,Moudjahidi Abdoulbastoi,27,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,462,Nassuf Ahmed Abdou,22,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4087,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,51,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,46,Salwa Mag,130,Santé et bien-être,765,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,403,Toyb Ahmed,230,Transport Aérien,880,Tribune libre,2496,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,63,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Qu'on nous laisse travailler pour l'émergence!
Qu'on nous laisse travailler pour l'émergence!
https://1.bp.blogspot.com/-1PxiZL8LnNk/WbQZqi1PmfI/AAAAAAACSOQ/i64akGqwingLh-rwi_2Sls570ypehi9WACLcBGAs/s320/msa%2Blatuf.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-1PxiZL8LnNk/WbQZqi1PmfI/AAAAAAACSOQ/i64akGqwingLh-rwi_2Sls570ypehi9WACLcBGAs/s72-c/msa%2Blatuf.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
http://www.habarizacomores.com/2017/09/quon-nous-laisse-travailler-pour.html
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/2017/09/quon-nous-laisse-travailler-pour.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy