[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Entre autres raisons, figurent l'ingratitude et la corruption. Ce pays a connu des bâtisseurs, des personnes qui ont consenti d'énormes sacrifices, qui ont versé leur sang et qu'on fait tout pour effacer leur mémoire.

Cette ingratitude érigée en système de pensée maintient notre pays dans la misère des esprits et la mauvaise foi. Cette situation ferme les portes à l'engagement, à la motivation et favorise le désespoir, la fuite des cerveaux et la croyance à une fatale pauvreté de notre pays. L'exemple le plus clair et vivant reste celui de la ville de Bimbini qui a toujours été au rendez vous de l'histoire de ce pays. Suivez mon regard:

Devant la dictature maoiste d'ALI SOILIH, Bimbini a défié le régime en toute intélligence, osa une opposition réfléchie sous l'éclairage de leur guide SAID ALI MOHAMED. En 1995, les Comores ont connu la plus révoltée des humiliations avec la déportation d'un Président en exercice: SAID MOHAMED DJOHAR, abandonné par les siens et son gouvernement. SAID ALI MOHAMED et Bimbini ont relevé le défi et la légalité républicaine a été rétablie. SAID ALI MOHAMED a réussi là où tout le monde restait incrédule et fatalement battu: le retour du Président DJOHAR alors qu"on parlait de ce dernier au passé. Son ingratitude face à son sauveur s'inscrit dans l'histoire.

Face au séparatisme sauvage 1997/2008, Bimbini a été à la tête de l'opposition ouverte contre le terrible système et s'en est sorti par le sinistre du village, incendié et pillé le 09 Août 1997. C'est encore SAID ALI MOHAMED qui était le chef d'orchestre de cette lutte pour l'unité nationale et l'intégrité du territoire.

Aujourd'hui, avec la volonté de briser l'unité du pays, le Colonel AZALI retrouve contre sa politique aventurieuse Bimbini avec comme tête de pont, le neveu de SAID ALI MOHAMED, l'engagé MCHINDRA ABDALLAH MCHINDRA.

Peut on facilement oublier un tel village ressource? NON! NON! NON! Bimbini ne mérite pas une telle ingratitude jusqu'à ne pas bénéficier des infrastructures routières Sima/Moya. J'appelle les autorités de l'Union et de l'île d'Anjouan à inclure Bimbini dans le réseau routier signé par le vice Président Moustadroine.

J'attire l'attention des Bimbiniens aux postes des responsabilités des superstructures de l'Union comme de l'île à défendre bec et ongle un droit fondamental. Il ne sagit pas d'une mendicité, mais d'imposer les droits d'un Bimbini qui fait tous ses devoirs national et régional.

Si l'ingratitude n'avait pas tué la mémoire de ce pays, des tels hommes ne seraient-ils pas l'alternative pour une solution à son développement?

Merci SAID ALI MOHAMED! BEN ALI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.