[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
L’archipel a paraphé le 12 septembre dernier l’accord concernant son adhésion en tant que 46ème Etat participant Afreximbank et engageant les Iles Comores à prendre toutes les mesures nécessaires pour la ratification dudit accord.
En effet , selon les termes de l’Accord sur la création de la Banque africaine d’exportation et d’importation, qui a été signé par les États participants à Abidjan le 8 mai 1993, les pays qui n’ont pas signé avant leur entrée en vigueur sont tenus de délivrer d’abord un instrument d’acceptation et l’adhésion, puis procéder à la ratification formelle de l’Accord afin d’activer pleinement leur adhésion à la Banque.

L’adhésion à la Banque donne ainsi aux Comores un accès automatique à toute la gamme de produits et installations offerts par Afreximbank, y compris les facilités de financement du commerce, les services de financement de projets, l’information commerciale et les services de conseil, le soutien à l’élaboration d’une politique de contenu local et une assistance pour l’élaboration et la mise en œuvre les parcs industriels et les zones économiques spéciales.

Le Tchad et le Sud-Soudan ont également complété leurs procédures d’adhésion à Afreximbank avec leur ratification de l’Accord portant création de la Banque. Mou Ambrose Thiik, sous-ministre des Finances et de la Planification économique du Sud-Soudan, a remis l’instrument de ratification de son pays à la Banque lors d’une visite au siège du Caire du 19 septembre.

Alors que l’instrument de ratification du Tchad a été signé par le président Idris Deby Itno le 31 août dernier.

Il faut noter que les États participants deviennent actionnaires lorsqu’ils acquièrent des actions dans la Banque. Les actionnaires d’Afreximbank sont un mélange d’entités publiques et privées divisées en quatre classes et composées de gouvernements africains, banques centrales, institutions régionales et sous-régionales, investisseurs privés et institutions financières, institutions financières non africaines, agences de crédit à l’exportation et sociétés privées les investisseurs.

Les actionnaires de classe «A» sont des États africains, des banques centrales africaines et des institutions publiques africaines, y compris la Banque africaine de développement, tandis que la classe «B» est constituée d’institutions financières africaines et d’investisseurs privés africains.

Les actions de catégorie «C» sont détenues par des investisseurs non africains, principalement des banques Internationales et des agences de crédit à l’exportation, y compris Standard Chartered Bank, HSBC, Citibank, China Exim Bank et Exim India. Les actions de catégorie «D», un niveau approuvé en décembre 2012, sont des actions à valeur nominale entièrement payées pouvant être détenues par un investisseur. Par NDEYE MAGATTE KEBE ©financialafrik.com
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.