[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
C’est le début d’une histoire relativement banale. Une histoire qui aurait pu arriver à un de nous. Une histoire qui est sans doute déjà arrivée à plusieurs jeunes si on en croit les témoignages que nous avons reçus par le monde du foot et celui des notables. Des jeunes footballeurs Ivoiriens à la conquête du foot Comorien se trouvent actuellement aux Comores dans un tourbillon pas possible. Une histoire qui mérite d’être racontée pour qu’elle ne se reproduise plus.

Dans l’espoir de faire carrière dans des clubs Comoriens des jeunes footballeurs Ivoiriens ( Denis, Hilaire, Landry) s’en remettent à un agent peu scrupuleux. Le début de cette histoire commence comme des dizaines d’autres, des jeunes footballeurs ivoiriens talentueux, repérés par un homme se prétendant « agent du foot Comorien ». Séduit par le discours d’un faiseur de rêves, les jeunes Ivoiriens sont persuadés de pouvoir rejoindre le staff Comorien connue dans le monde de foot pour y faire carrière. 

Leurs familles sont également convaincues et réunissent leurs économies pour payer le voyage des enfants prodiges, sûre d’être remboursée des frais du voyage par l'équipe prenante.
Depuis l'arrivée de ces jeunes à Mdé ya bambao dans l'équipe de Ngaya l'équipe de l'agent recruteur, les choses se gatent. L'accueil plutôt morose, l'équipe se désengage, faute de budget pour les nourrir faute de logement pour les accueillir. Comme à l'accoutumée, l'argent du grand mariage a pris la relève pour subvenir aux besoins vitaux des footballeurs étrangers pour honorer la ville pour un laps de temps.
Derrière tout ça le fameux agent et Président de l'équipe de Ngaya cache des choses! après avoir abandonné ces trois jeunes dans la nature, ces jeunes heurtent la réalité et s'enrôlent dans l'endettement pour payer leurs besoins vitaux. Quand les trois jeunes demandent au Président de Ngaya de rembourser les "frais de de voyage " la modeste somme de 2400 euros, ce dernier a utilisé ses connaissances pour faire expulser les jeunes Ivoiriens et la justice s'en mêle. Mais de quel côté va-t-elle se pencher ? Le remboursement des frais ou l'expulsion ?
En quête de chercher d'autres équipes pour proposer leurs services, Rapide club, volcan... actuellement ils vivent de rien . Contacter par les trois joueurs et un comité de soutien, l'ambassade de la Côte d'Ivoire demande à l'État Comorien de faire preuve de responsabilité à l'égard des ces ressortissants.
Une chose est sûre, le football a changé. Aujourd’hui, le ballon rond a une toute nouvelle dimension financière, sociale, mais aussi et surtout sportive, puisqu’il laisse éclore des joueurs comme le monde n’en avait jamais connu avant, comme Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi 

Soyons prudents, ces jeunes ne sont pas des mercenaires. Ceux sont des victimes. ©Rafik Adili
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.