[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Que quelques politiques anjouanais deviennent le jouet d’Azali qui joue sur leur faiblesse, l’appétence du pouvoir est une chose ! Et le gouverneur a mis en garde : on ne vient pas trier au volet quelques anjouanais sans mandat ni représentativité, charriés aux orties par l’histoire pour parler au nom des anjouanais. Azali doit comprendre que les Assises inclusives, ce n’est pas cela. Cette méthode a été utilisée du temps de Bacar, mais entre cette époque et aujourd’hui, de l’eau a coulé sous le pont.

Alors Nourdine Mdiladji et autres peuvent jouer ce jeu-là et se convertir à la rhétorique du pouvoir. Mais les anjouanais ne peuvent accepter ni la mauvaise foi ni la malhonnêteté de ces hommes. Dans quelle école Nourdine Mdiladji a appris que des Assises organisées dans l’opacité totale peuvent déboucher sur une réforme constitutionnelle de façon démocratique comme il l’affirme ? Les Assises ne sont pas une Assemblée constituante dans tous les cas et les Comores ne sont pas en crise comme l’a dit Azali pourque l’on ignore les institutions du pays. 

Azali répète à l’envi que les décisions émanant de Assises obscures seront souveraines. Au nom de quoi des gens qui ne sont pas investis par le peuple comme le veut la constitution peuvent-ils prendre des décisions souveraines ? Quel est le rôle de la représentation du peuple ? Voilà comment la CRC avec ses deux députés, elle contourne la loi pour imposer ses vues dans le pays. On peut critiquer les pratiques de la Cour constitutionnelle, mais comment un président peut-il mettre fin à l’existence de cette institution essentielle en démocratie sans passer par la loi ?

Nourdine Mdiladji est étonnamment comique quand il parle donc d’une réforme constitutionnelle en vue initiée de façon démocratique mais anti-constitutionnelle. Comme Azali est comique quand il parle d’OPERATION NDIMOU d’interposition, comme Moustadrane est comique quand il parle de coup d’Etat contre l’Etat d’Anjouan en parlant de débarquement… C’est de la mauvaise foi et du déni de la réalité !

Nourdine Mdiladji a une conception de la démocratie rare à laquelle le commun des comoriens n’ont pas accès. C’est pourquoi même soutenu par le pouvoir en 2O14, il a perdu les législatives à Domoni face au candidat soutenu par le peuple. Reprendre la rhétorique de façon aveugle du pouvoir selon laquelle la réforme de 2009 initié par A.A.M.Sambi a été faite en dehors des normes de la démocratie et de toute concertation relève de la mauvaise foi. La concertation, la démocratie, ce ne sont pas les cadres de la CRC, ce n’est pas Nourdine Midiladji qui vote pour Mamadou hier contre Azali pour se mettre aux côtés de celui-ci, le lendemain.

En 2009 aucun mystère n’a été fait de la révision constitutionnelle ! Il y eut un avant-projet expliqué à la population, il y eut des discussions avec les partis politiques, il y eut le projet final et le plus important il a été convenu que le peuple allait être consulté par un référendum et il y eu un référendum. Aujourd’hui, à part les initiés, c’est le mystère total ! Aujourd’hui, on érige des Assises dont on ne connaît ni l’ordre du jour, ni le format ni le mode de représentativité en Assemblée constituante alors que le parlement est tenu à l’écart. JUSTE UNE QUESTION A NOURDINE MDILADJI : Les comoriens seront ils consultés dans le cadre d’un référendum quand Azali dit qu’il sera intraitable avec les gens qui ne se plient pas aux conclusions de cette mascarade ? Nous n’en sommes sûrs ! Passera-t-il par la porte dérobée du congrès ? Là non plus, nous ne sommes sûrs… Le pays entier commence à gronder et il n’y a pas justement de concertation !
Nourdine Mdiladji peut jouer au ministrable ou au présidentiable comme d’autres, mais de grâce, ne nous fatiguez pas avec une rhétorique usée et malhonnête... Quant aux statistiques sur l’audience de ceux qui sont contre Azali que Nourdine Mdliladji donne, je veux juste vous raconter une anecdote. Entre les deux tours des législatives de 2014, son cousin fidèle lieutenant disait : Nourdine Mdiladji est bien placé pour l’emporter car il rend service à beaucoup de monde. Quand on lui a dit que le candidat Juwa fait un meeting exceptionnel avec Sambi et termine sa campagne en force. Il répond : Non, ce ne sont pas des domoniens. Alors ils étaient quoi ? Au final Nourdine a perdu malgré le poids du pouvoir… Azali peut manger ce que Nourdine Mdiladji lui sert….

AHMED Bourhane
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.