[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Décidément, au fur et à mesure que le chef de l'Etat évolue dans sa campagne pour des assises anticipées, l'appel à la vigilance et à la répression par l'armée de ceux qui oseront dire Non, nous croyons avec conviction que l'heure est grave.

J'appelle ceux qui hésite encore à stopper AZALI, à sensibiliser la population, à saisir la communauté internationale, à réunir avant le 20 Août les partis politiques, les organisations de la société civile, les syndicats, les hommes et les femmes de ce pays pour rappeler à l'ordre le Chef de l'Etat.

Les assises peuvent se tenir et je crois que comme le voulaient les précurseurs de cette idée (les sages autour d'Ali Bazi Sélim) étaient une initiative de faire le bilan des Comores de 1975à 2017 et créer un électrochoc pour que nos autorités pensent qu'ils ont un peuple à assurer le bien être.
Les sages avaient cru que la génération de la haute culture allaient sortir le pays du gouffre, ironie de l'histoire, cette génération creuse de plus en plus le fossé pour enterrer et le pays et ses habitants.

Je pense que nos assises devraient se satisfaire de cet ordre du jour et c'est après que l'on analysera la fin ou le renouvellement de la tournante en 2031. Et ainsi, nous pourrions être au rendez vous du début de l'emergence. Les personnalités qui ont été autour d'AHMED ABDALLAH, ALI SOILIH, TAKI, DJOHAR, AZALI, SAMBI doivent savoir ce qu'ils ont réalisé, là où ils ont failli; une fois les bilans assumés, nous allons réconcilier les esprits pour faire naître une nouvelle République, pourquoi pas.

Refuser des assises bâclées et vidées de leur sens n'est pas être séparatiste et c'est cela que les Azalistes tentent de faire croire.
Les anti-assises douteuses sont une menace pour notre unité et j'en appelle aux forces de l'ordre pour mieux cerner leur rôle, notamment celui d'être au service du peuple et non d'un homme quelqu'en soit sa fonction.

Tout politicien digne se doit de ne pas tergiverser entre militer pour l'unité et la stabilité du pays ou faire profil bas, considérer ses intérêts et sacrifier en connaissance de cause l'avenir du pays.

Manifestez vous dans les réseaux sociaux et poursuivons le combat avec Maître MCHINDRA qui a décidé de relever le défi en ouvrant la marche vers la démocratie.
Joignons les forces et imposons des assises réalistes dans des délais réalistes.

BEN ALI
HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.