[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
COMMENT LE M11 A-T-IL PU OMETTRE DE POSER LA QUESTION ESSENTIELLE DE LA RESPONSABILITE PLEINE ET ENTIERE DE L'ELITE COMORIENNE DANS LE NAUFRAGE DU PAYS DANS LES PRETENDUES ASSISES?

Dans un plaidoyer peu convaincant intitulé « Les Assises nationales : une opportunité pour le pays », Idris Mohamed tente pour la énième fois de répondre au flot de critiques formulées à l’endroit de pseudo-assises. « Les Assises ne décideront de rien », dit Idris Mohamed. Les Assises n’ont pas vocation à supplanter les institutions du pays, explique notre ami.

Quelle sincérité accordée aux propos d’Idris Mohamed ? Pourquoi n’a-t-il pas eu bien avant le réflexe ne les sortir pour recadrer Azali et apaiser le débat autour des Assises. Pourquoi a-t-il gardé le silence lorsque les autorités se sont livrées à des menaces, à des mises en garde à l’endroit de ceux qui ne se plieraient pas aux conclusions issues des Assises ? Il y a manifestement chez Idris Mohamed comme chez le mouvement dont il est le porte-parole une complicité coupable et évidente avec le pouvoir d’Azali au sujet de ces assises de plus en plus difficile à nier.

En réalité, le nouveau discours d’Idris Mohamed est un leurre ! De quelles institutions parle-t-il, que les Assises n’ont pas vocation à supplanter ? Idris Mohamed évacue les critiques sur la mise en veilleuse des institutions, sur l’atteinte des règles de l’Etat et du fonctionnement de l’Etat de droit. Chose étonnante quand on a été habitué à sa sensibilité sur ces questions. L’hypocrisie d’Idris Mohamed et celle du M11 dont il est porte-parole est d’admettre que ces dernières ne peuvent se substituer aux institutions quand ils savent pertinemment que celles-ci cessent d’exister, que par leur silence coupable, ils participent à leur extinction.

Nous ne devons pas être dupes du jeu du M11 d’Idris Mohamed ! Ce dernier ne s’émeut aucunement du coup d’Etat permanent d’Azali, et ne prend aucune initiative pour que cette situation s’arrête, comme gage d’exemple de bonne volonté et de nouveau départ… En voulant organiser des assises à tout va dans un contexte de prise en otage et de non fonctionnement des institutions, le M11 d’Idris Mohamed contribue de façon sournoise à faire des «Assises qui ne décideront de rien » à des « assises qui supplanteront les institutions » par la force des choses, dès lors que l’on vient à constater leur inexistence.

Pour une garantie effective « des Assises qui ne décideront de rien », nos institutions mises à mal par Azali, doivent retrouver leur fonctionnement normal et régulier. Or le M11 d’Idris Mohamed ignore cet impératif et s’active à mettre en la dictature des assises obscures, mal comprises et de plus en plus contestées. Les gens du M11 doivent songer qu’ils ne peuvent se prévaloir ni d’une autorité morale ni d’une intelligence supérieure pour engager les Comores de façon unilatérale dans une voie qui ne fasse pas l’unanimité.

En quoi les membres du M11 sont-ils des sages ? Qui a décidé de cela ? Il n’est pas question de subir la vérité relative et contestable des sages auto-proclamés. Dans quel esprit les cinq thèmes retenus dans le cadre des Assises ont-ils été sélectionnés ? S’agissait-il de satisfaire les lubies de spécialistes auto-proclamés ou de poser un regard lucide, objectif et scientifique sur le problème comorien ?

Ce sont autant de questions auxquelles Idris Mohamed doit répondre avant de prétendre pratiquer la dictature de pensée autour de ces Assises. Pour l’heure, force est de constater que l’autorité morale et la science infuse dont ils font montre sont usurpées. Les cinq thèmes retenus ne semblent guère participer d’une grille de lecture suffisante et profonde pour approcher de façon efficace et profonde le mal comorien.

Osons contredire et contester le M11 d’Idris Mohamed, instrumentalisé et inféodé par le pouvoir, mais surtout incapable d’analyse lucide et impartiale de la situation comorienne, juge et partie. Comment a-t-on pu omettre de poser la question essentielle de la responsabilité pleine et entière de l’élite comorienne dans le fiasco d’indépendance dans des Assises ?

Dans le système ancien avec lequel nous avons rompu en 1975, l’élite locale jouait le rôle de supplétif aux côtés du maître qui en assurait la conception. Avec le départ du maître et l’érection des Comores en pays indépendant, notre élite n’a pas su adapter à son nouveau rôle. Elle est restée une élite de privilèges, de consommation mais pas de conception encore moins de responsabilité… Dès le départ de notre aventure d’indépendance, elle s’est constituée en société dans la société.

C’est donc notre vision de la société, notre modèle social qui admet le principe de « bons hommes », des « ayant-droits » et des « sous-hommes » laissés pour compte, qui fait que « l’homme tout court » n’est pas le centre des préoccupations, mais plutôt « une catégorie d’hommes, les ayant-droits ». C’est cette vision injuste, inhumaine contraire à nos valeurs de solidarité et d’humanité qui n’a pas permis aux Comores de se donner les ressorts nécessaires pour se surpasser… L’élite de notre pays s’est plus préoccupée à soigner ses privilèges plutôt qu’à oeuvrer dans le sens d’une réflexion globale d’un pays qui accorde une dignité, des droits à chaque membre de la communauté. Jamais l’élite consommatrice n’a pensé à l’instruction, à la santé, à l’eau, à l’électricité, à l’emploi, à la dignité pour chaque comorien. Adepte des valeurs futiles liée au prestige personnel, elle ne s’est jamais investie dans une aventure commune de développement humaniste et solidaire.

Pourquoi développer la richesse nationale, donner du travail aux gens, leur permettre de consommer et participer au développement du pays, de vivre avec un peu dignité ? Les sous-hommes, ces laissés pour compte n’ont droit à rien. L’élite se débrouille avec le peu de ressources disponibles : lutte sans merci, les compromissions de toutes sortes, les coups tordus pour être à la bonne place caractérisent son génie. Les actes anti patriotiques, l’incapacité à édifier un Etat, une administration pouvant apporter une réponse sociale et économique aux besoins de la population livrée à son triste sort, le détournement des biens, tous ces maux que nous ressassons, tirent donc leur origine de la vision élitiste de notre société.
Les gens du M11 appartiennent tous à cette élite égoïste, injuste, inhumaine, irresponsable et défaillante. Ali Bazi Salim a-t-il par exemple dénoncé ce système ? N’a-t-il pas participé et cautionné ce système social avec une caste d’ayant droits et de caste de laissés pour compte ? Quel est son héritage antérieur en termes de lutte pour l’avènement d’une société comorienne juste faiant un peu de place à tout le monde ? Quand il a soutenu le mercenariat du temps d’Ahmed Abdallah, peut-il s’affubler de la tenue de sage au point d’imposer un ordre du jour à des Assises ?

Non ! Idriss Mohamed et Chabane Mohamed, un peu d’humilité et d'honnêteté ! Des assises où les bourreaux deviennent les justiciers, nous n’en voulons pas ! C’est une insulte faite aux comoriens. Nous voulons des Assises qui mettent en lumière le rôle négatif évident de l’élite défaillante dont vous faites partie ! Les cinq thèmes laissent présager un entre choc d’arrières pensées et constituent une mascarade entre élite liée à une condition de solidarité sur le dos des comoriens….

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.