[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Moroni, le 13 aout 2017
Mesdames et Messieurs,
Honorable assistance,
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

C'est avec un grand plaisir que je prends part à ces Assises de l'Energie et à m'adresser à vous, pour réaffirmer mon attachement au développement du secteur énergétique qui, comme tout le monde le sait, constitue un élément clé du développement économique et social de notre pays.
Ces assises sont une opportunité pour cerner les enjeux et les défis de l'énergie et les partager avec les professionnels du secteur, avec les usagers et tous nos concitoyens mais aussi avec tous nos partenaires au développement à qui nous adressons nos sincères remerciements.

Au moment où notre pays vient de sortir d'une longue crise de l'énergie qui a profondément entravé son développement économique et social, nous devons mettre en œuvre une politique énergétique centrée sous le thème de la Sécurité énergétique.

Certes, il fallait remédier au plus vite aux pénuries d'électricité et aux délestages permanents qui plombaient notre économie, nos entreprises et nos foyers. Ce que nous avons fait.

Mais passée l'urgence, il nous faut appartient maintenant, d'affirmer une vision et une politique énergétique à moyen et long terme, en adéquation avec notre ambition de faire de notre pays, l'Union des Comores, un pays émergent à l'horizon 2030.

Nous devons alors confirmer dans la durée, que nous avons définitivement tournée la page de l'obscurité des années passées, qui a entravé le développement de notre pays.

Et pour cela, tout doit être fait, pour que l'offre d'énergie en Union des Comores soit permanente et capable de répondre à la demande des consommateurs. Il s'agit de rendre l'énergie disponible et accessible à tous, à un prix accessibles pour nos concitoyens.

Toutefois, nous devons atteindre ces objectifs, tout en faisant de l'Union des Comores un archipel vert sur le plan énergétique à l'horizon 2030 bien sûr et bâtir ainsi une économie nouvelle, forte et durable à faible empreinte carbone, grâce au développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique.

Le secteur de l'énergie constitue en lui-même un secteur économique à part entière mais il contribue aussi à la vitalité des autres secteurs de l'économie, au développement de l'entrepreneuriat et de l'innovation et à l'essor du produit intérieur brut (PIB) du pays.

Nous visons la création d'emplois verts notamment dans la filière des technologies de production d'énergies renouvelables.

Cette vision énergétique des Comores, répond aux enjeux mondiaux et s'inscrit dans le contexte du développement durable et des changements climatiques, conformément aux engagements pris par notre pays à la COP21 à Paris en décembre 2015 et à la COP22 à Marrakech en 2016.

Cette vision s'aligne également sur l'Initiative de l'Afrique pour les Energies Renouvelables approuvé par les Chefs d'États et de gouvernements africains.

Ainsi, nous devons prendre en compte un MIX énergétique intégrant les énergies renouvelables afin de limiter l'utilisation traditionnel du bois et des hydrocarbures comme principales sources d'énergie, comme c'est le cas aujourd'hui, afin de préserver l'environnement, la déforestation et l'érosion et renforcer notre indépendance énergétique.


Le pays connaît une croissance économique suivie de l'amélioration des conditions de vie de la population et aussi une croissance démographique. Ce sont tous des facteurs qui vont entrainer une croissance de la demande d'énergie.

Il est clair qu'il faudra beaucoup plus d'énergie pour soutenir la croissance économique et tout l'appareil productif comme l'artisanal, l'hôtellerie, les infrastructures économiques portuaires et aéroportuaires, l'éclairage publique et la réfrigération pour l'agroalimentaire, les transports, les services (hôpitaux, écoles et administration).

L'énergie de base sera constituée de sources stables et permanente (énergies Fossiles, géothermie et hydroélectricité.

C'est pourquoi le projet géothermie en cours dans l'île de la Ngazidja, sera complété par l'hydroélectricité qui sera lancée sur les îles de Ndzuwani et Mwali, le tout très rapidement.

Le solaire constitue une source d'énergie complémentaire. Il va être développé immédiatement sous forme d'installations autonomes sur les bâtiments publics (y compris le nouvel hôpital en construction) et l'éclairage publique des villes et villages. Il sera alors possible de contenir les consommations de diesel dans des proportions limitées. En tenant compte des contraintes d'espaces que connaissent les territoires insulaires pour déployer les panneaux solaires, les installations autonomes sur les toitures des bâtiments seront privilégiés.

Enfin, il ne faudra pas perdre de vue la problématique de l'énergie de la biomasse c'est à dire le bois de chauffe qui constitue 2/3 de nos consommation d'énergie et dont la surexploitation a crée un profond problème de reforestation et d'érosion consécutive. Il est donc important de substituer le bois d'énergie par le gaz domestique au niveau des ménages et des distilleries d'ylang.

Honorable assistance,

La nouvelle approche en matière d'énergies fossiles et la sécurité des approvisionnements des matières énergétiques nous permettra de réduite nos importations de carburant fossiles qui pèsent lourd sur la balance commerciale et de les remplacer par les sources d'énergie renouvelables, géothermique, solaires et hydrauliques.

Au niveau des ménages, l'usage du gaz va être généralisé pour substituer le pétrole lampant et le bois de chauffe tous les deux beaucoup trop polluant et principale source de déforestation pour le deuxième.

Quant au transport aussi bien urbain qu'interurbain, les réseaux routiers reconstruits combinés à l'usage d'un parc automobile renouvelé bénéficiant de technologies moins consommatrices d'énergie vont contribuer à optimiser et à maîtriser les coûts des transports et des consommations d'énergie fossiles.

Mesdames et Messieurs,
Honorables assistance,

Ces assises doivent nous mener vers l'efficacité énergétique, les économies d'énergie, la performance des réseaux électriques, la gouvernance du secteur de l'énergie et le renforcement de capacités et le renforcement des capacités.

Je vous appelle tous à vous mobilier durant ces deux jours pour contribuer à sa réussite et, au-delà à apporter votre pierre pour bâtir la sécurité énergétique de notre pays et, ainsi, assoir les bases de son développement économique et sociale.

C'est ainsi que je déclare ouverts les travaux des Assises de l'énergie.

Puisse Allah Le Très Haut couronner vos travaux de succès et guider vos pas sur la juste voie.

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته و

Beit Salam
HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.