[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Le leader charismatique du parti Chuma, Said Ali Kemal, à qui on doit une indépendance d’esprit et des positions républicaines sur tous les projets qui pourraient mener les Comores à l’abîme, aurait finalement intégré « le camp des destructeurs ». Fatigué, physiquement diminué, épuisé et rattrapé par le poids de l’âge. Il vire dans « ce virage » dangereux pour les Comores.

On sait bien que Said Ali Kemal n’est pas blanc comme neige. L’histoire est là. Mais la liberté de ton, les dénonciations soignées contre la corruption et le pillage des biens publics, ont fait de lui « un leader à part » épargnée par la pourriture des « polis chics ». Malheureusement, l’âge lui fait pression et le détourne « peut-être » de ses principes. Comme disait le Général De Gaulle « la vieillesse est un naufrage ». Elle peut ouvrir la voie à tous les dérapages (…) y compris moraux.

Mais l’âge, c’est aussi un moyen pour voir droit. «La vieillesse est l’âge de l’espérance », disait Victor Hugo. A bientôt 80 ans, SAK, ferait bien de vider son sac comme il l’a fait en l’an 2000. Il doit toujours espérer. Il y va de son honneur. On se rappelle, à l’époque, de ses positions tranchées, de son courage (le seul grand leader) à dénoncer la division de l’archipel consacré par la constitution imposée par l’homme du 30 avril. Si Said Ali Kemal a raison de soutenir Azali Assoumani aujourd’hui, cela veut dire qu’il avait tort hier avec lui-même sinon il a besoin d’un médecin. Car, à première vue, on est en face du même esprit du projet dénoncé par le leader historique du Chuma.
On meurt avec ses principes et ses convictions. On ne change pas ses positions en fonction de la météo. A-t-il participé au meeting de Mdé en tant qu’invité de la grande région de Bambao comme l’ont été de nombreux cadres qui bottent en touche les idées du Colonel-président ? Est-il au courant que le projet de révision de la constitution engagé par « son ex-bête noire » vise à balkaniser davantage les Comores. Et à créer, selon des sources à ne pas ignorer, « l’Union des Etats des Comores » à l’horizon 2023 ?

On doit accorder à Said Ali Kemal le bénéfice du doute pour l’instant. Et espérer qu’il reprendra moral pour voir les Comores d’abord comme il l’a montré en l’an 2000. Car dans ce projet de révision réduite à une réformette de la tournante vise à renforcer la distance idéologique et sentimentale des îles. Le tracé est réel, le cheminement ne fait aucun doute. On va droit vers « la fin » de l’Union des Comores. Chuma ne doit pas trahir sa conscience et donner libre cours à des idées gravissimes dont le véritable enjeu consiste à achever le démantèlement programmé de l’archipel des Comores.

A.S.KEMBA
Journaliste indépendante
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.