[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
"Servir et non se servir " est-il d'actualité ?

Sommes-nous des ânes ou des poneys qui doivent se résigner sur la situation désastreuse du pays à l'exception des progrès réalisés en matière de continuité électronique et énergétique et du paiement régulier des salaires après le licenciement de près de 2000 agents publics et parapublics ?

Certes c'est un début non négligeable, il convient de le reconnaître. Néanmoins, des défis énormes attendent la population et les pouvoirs publics car nous savons tous que même si les lois sont votées par l'Assemblée nationale, peu sont appliquées réellement et celles qui sont appliquées sont selon qu'elles arrangent le régime en place ou non. L'exemple éclatant est la loi sur le vote de la diaspora depuis 2005 de mémoire. Les défis à relever et les tâches à accomplir sont immenses. 

Cela commence par le défi de la santé publique et d'un réel accès aux soins à un rapport qualité/prix très compétitif. 

Une stricte application des lois de la République est une nécessité absolue sous peine de discréditer l’État comorien. La lutte contre les fuites de recettes publiques, la lutte contre la corruption avec l'exigence de rétablissement de la Commission Nationale de Prévention et de Lutte contre la Corruption, l'accroissement du rôle de la Cour des Comptes et une autonomie financière des Autorités indépendantes de contrôle des deniers publics constituent des chantiers cruciaux pour restaurer la confiance au même titre que la lutte contre l'impunité et la restauration de la crédibilité de la justice comorienne. Les lois sur la promotion du genre, sur l'accès aux soins pour tous et sur l'acquisition de la nationalité vont dans le bon sens à condition que les Autorités publiques les mettent réellement en application, ce qui n'est pas gagné d'avance. 

Il est essentiel que les règles de passation de marché soient appliquées rigoureusement pour restaurer un climat de confiance favorable aux investissements privés et parapublics y compris les investissements directs étrangers. La compétitivité ou l'attractivité de l'Union des Comores doit être relancée en se fixant des objectifs clairs au niveau du classement mondial Doing in Business et dans la liberté économique. Des dispositifs transitoires quinquennat pour favoriser la création d'emplois stables par exemple l'alignement et donc la baisse de la pression fiscale sur celle des concurrents de l'Océan Indien ou à défaut et par exemple la création de taux d'impôt sur les sociétés plus bas autour de 15% sous condition de création d'emplois et réinvestissement une partie des bénéfices dans le cadre de la révision du code d'Investissement de l'Union des Comores.

La mobilisation des recettes fiscales et non fiscales est un chantier qui doit être priorité. Il doit être mené en parallèlement de la dématérialisation de certains services publics notamment au niveau de la Douane et de l'Agid afin d'arriver à terme à une économie numérique de services publics qui permettrait de réduire les détournements de deniers publics, tout en augmentant les ressources financières publiques. Cela permettra de renforcer l'efficacité du taux de recouvrement tout en évitant les actes de corruption. Le principe de séparation des ordonnateurs et des comptables devra être respecté avec rigueur en responsabilisant les comptables qui doivent rendre des Comptes chaque année de leur gestion auprès d'une future section Cour de Discipline Budgétaire (CDB). 

Une cour spéciale chargée de la lutte contre l'enrichissement illicite devra être mise en place parallèlement à la création d'une Brigade Nationale d'investigation sur les crimes économiques. La création d'une Banque Publique d'Investissement pour les Infrastructures (construction et réhabilitation des hôpitaux et écoles, instituts de professionnalisation de l'enseignement technique, mise aux normes des routes et aéroports, création de compagnie nationale aérienne et maritime à capitaux mixtes et à gestion autonome, réfection des routes principales et secondaires, soutien à la mise aux normes des hôtels et chantier de complexe sportifs et touristiques) et l'industrialisation pourra s'appuyer sur l'optimisation de l'épargne des établissements publics de crédit et l'argent dormant après la création d'Une Caisse Nationale des dépôts et de consignation assimilée avec un livret d'épargne développement (LED). La diaspora comorienne pourra prendre part à cet effort de financement du développement économique des Comores avec un programme spécifique de bibancarisation offrant des avantages et des garanties sûres aux souscripteurs expatriés.

De même, la promotion de la production nationale afin de lutter contre la vie chère et faire augmenter le pouvoir d'achat des ménages tout en réduisant progressivement les importations avec la création du programme national interministériel de promotion de "Made in Comoros" est un axe de travail essentiel. Un crédit agricole et de la transformation de l'économie nationale est mettre en place . Une réforme de la politique agricole et du foncier comorien est envisagée. De même, l'économie maritime dite "l'or bleu" doit disposer un programme ambitieux afin que les comptes puissent profiter pleinement des richesses maritimes, halieutiques et touristiques. La création d'une filière de la pêche réduisant les importations de produits carnés est tout à fait envisageable. 

Le développement de la filière touristique avec la création d'une Agence Nationale de la Promotion du tourisme avec un budget autonome et en symbiose avec les Offices du Tourisme de l'Océan indien afin d'augmenter l'afflux de touristes à destination des Comores à partir des autres îles de l'Océan et d’Asie est une piste sérieuse à mettre en œuvre pour à la fois désenclaver les Comores, soutenir la croissance économique et créer des milliers d'emplois. Cela suppose donc une réforme de l'enseignement technique et la création d'un programme national de formation continue et de recyclage pour les nouveaux métiers que cette stratégie impliquera. 

Bien d'autres défis sont à relever. Ils feront l'objet d'une publication. La nécessité de restaurer la crédibilité de la justice comorienne tout en luttant contre la corruption dans le cadre d'une gouvernance exemplaire et transparence bannissant la culture de l'assistanat va de pair avec la promotion du Renouveau politique, de la méritocratie, de l'exemplarité et du renforcement de la Nation comorienne à travers des actes concrets pour la population notamment en termes de déconcentration des services publics et des ministères dans les îles et en termes de justice sociale et d'équité. 

Une bonne gestion des ressources humaines est essentielle afin de s'assurer que les meilleures compétences sont utilisées pour contribuer réellement au décollage économique des Comores à commencer par la sortie du statut de Pays les Moins Avancés ( PMA) pour arriver au statut de Pays à Revenus Intermédiaires à l'exemple du Cap-Vert qui a pris son indépendance un jour avant les Comores le 5 juillet 1975. La volonté politique constitue le premier des catalyseurs pour réussir là où nos aînés ont échoué. 

Darchari MIKIDACHE
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.