[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Le 29 juillet 2017, les élèves vont commencer les premières épreuves du baccalauréat. Comment se sentent t-ils ? Sont-ils bien préparés? Ont-ils fini leurs programmes scolaires par rapport à la grève causée par l’intersyndical d’une part et par l’état d’autre part cette année ? Telles sont les questions que je me pose en tant que citoyen et professeur en lycée. 

Certes, à l’approche de l’examen du baccalauréat, les élèves restent angoissés et stressés. C’est un moment longuement entendu et préparé pendant une ou plusieurs années. Si l’élève a hâte de passer ses examens, c’est parce qu’il se sent bien préparer contrairement à l’autre. Il est clair qu’il ya plusieurs sorte d’état d’esprit chez les candidats au Bac : ceux qui vont passer les épreuves en se concentrant parce qu’ils se sont bien préparés et ceux qui vont tâtonner, en essayant de se débrouiller. En effet, deux consciences chez le candidat s’imposent. L’une sage et l’autre hésitante. En réalité, l’une comme l’autre, me semble identique car les résultats peuvent être surprenants ou satisfaisants. 

Cependant, le sort de chacun ne consiste pas à être prêt ou ne pas l’être. Il est déjà prescrit. Cela veut dire que celui qui se dit ne pas bien préparé peut réussir et l’autre non. Cette année, à cause de la grève, beaucoup d’élèves sont désorientés et perdus. Il est clair que le programme scolaire est un atout majeur et crucial chez l’élève sur sa réussite. Or celui-ci, en réalité n’est pas tout à fait fini et suivi avec assez d’exercices d’application. Certes, des élèves bien motivés et intelligents sont à l’aise quoique l’angoisse dans ces circonstances précises reste normale et naturelle.
A peine une semaine, les candidats au baccalauréat vont entamer l’examen du Bac. C’est un exercice à la fois divertissant et angoissant. Personne n’est sur de rien. C’est pour cela que l’élève doit garder toujours espoir et surtout le sang froid. Ne jamais surtout pas se désespérer et se sous-estimer. Passer un tel examen, vaut beaucoup plus de prudence que d’angoisse, d’espoir que de désespoir. Enfin, l’optimisme et le courage sont les clés de voute de la réussite d’une telle épreuve.
Abdillah Mohamed
Professeur de français au lycée de Mitsamiouli
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.