[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Quinze ans après l'attentat de Karachi qui coïncide avec l'instauration d'un visa de la mort aux Comores, la justice française rattrape Édouard Balladur. L'ancien Premier ministre français a été mis en examen lundi par la Cour de justice de la République (CJR). Il est soupçonné d'avoir bénéficié d'un financement occulte pour sa campagne présidentielle de 1995. 

Les magistrats Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire ont acquis une conviction : la campagne présidentielle d'Edouard Balladur, devancé par l'autre candidat de la droite française Jacques Chirac en 1995, a été financée par des rétrocommissions illégales sur des contrats de sous-marins vendus au Pakistan et de frégates destinées à l'Arabie Saoudite.

L'une des hypothèses envisagées est que la fin du versement des commissions, ordonné par Jacques Chirac devenu président, est à l'origine de l'attentat de Karachi qui a coûté la vie à 15 personnes, dont 11 ouvriers français de la Direction des Constructions Navales, en 2002. Quinze ans après les faits, l'ancien Premier ministre Édouard Balladur a donc été mis en examen lundi par la Cour de justice de la République (CJR), pour "complicité d'abus de biens sociaux et recel", a indiqué une source proche du dossier à LCI, confirmant une information du Canard Enchaîné.

Aux Comores, après des siècles de libre circulation entre les différentes îles qui composent l’archipel des Comores, le gouvernement français d’Edouard Balladur décidait, le 18 janvier 1995, d’instaurer un visa aux conditions draconiennes pour contrôler l’entrée des Comoriens sur leur propre territoire de Mayotte.

Depuis 1995 et l’instauration par le gouvernement d’Edouard Balladur de ce visa supprimant la liberté de circulation entre Mayotte et le reste de l’archipel des Comores, des milliers de Comoriens ont péri en mer en tentant de rejoindre la troisième île des Comores. Le « visa Balladur » est devenu l’un des symboles d’une politique d’immigration désastreuse. ©Habarizacomores.com Avec LCI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.