[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Le Loup Thylasine, solitaire, cache son identité dans sa tribune « Chabani Bourhane nargue le ministre de la santé » publié dans habarizacomores.com. Faut-il haïr un homme honnête avec talent ou avec Génie ? Comores droit : « Pour retrouver la fonction du philosophe, il faut se rappeler que même les philosophes-auteurs que nous lisons et que nous sommes n’ont jamais cessé de reconnaître pour patron un homme qui n’écrivait pas, qui n’enseignait pas, du moins dans des chaires d’Etat, qui s’adressait à ceux qu’il rencontrait dans la rue et qui a eu des difficultés avec l’opinion et avec les pouvoirs, il faut se rappeler de Socrate. »

Maurice Merlau-Ponty

Vous avez lu dans Comores infos de ces derniers jours (28 avril 2017) une tribune « Chabani Bourhane nargue le ministre de la santé ». L’auteur n’a pas eu l’audace de décliner son identité. Un « loup solitaire » ? Ou un terroriste ? Ce Loup ou ce terroriste fait un appel de pieds comme un enfant perdu, à son protégé le ministre de la santé pour qu’il engage toutes ses forces pour empêcher Chabani Bourhane de travailler à la direction nationale de la promotion du genre. Une situation normale dans l’Etat de nature acquis et de haine inné de l’auteur : anarchique et archaïque. Pourtant le syndicaliste et manipulateur en électroradiologie et imagerie médicale avec humilité, est soucieux du respect du droit et du devoir : en état civilisé.
Photo d'illustration d'un loup de Tasmanie

… Le texte soulève avec passion et mépris, renforcé d’ un accent vagabond, les questions de la feuille de route nationale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux mineurs , la tournée sur la sensibilisation contre les mariages précoces et forcés en France, le document de politique nationale de protection de l’enfant, et le rapport initial de la charte africaine de droit et du bien être de l’enfant (CADBE). Je vais prendre les choses dés le début et tacher de vous en faire un récit fidele et honnête. 

Pour mémoire, il y’a en moi comme chez Don quichotte cette vieille noblesse de cœur et de l’âme hérité de mes parents, et acquise tout au long de ma vie par les formations humaines que j’ai eu. Le travail que j’ai eu à exercer aux services des autres, des plus démunis, des plus vulnérables, à l’hôpital, au syndicat et partout, j’ai croisé les injustices, la violence des analphabètes diplômés… Je combats cette injustice avec force. Je suis habité par le désir de changement, d’espoir et d’espérance. Comme Che Guevara, je suis un homme Agissant en accord avec mes croyances et mes convictions. « Je grandis comme un bon révolutionnaire, j’ai étudié avec sérieux et ténacité pour être capable de dominer les techniques qui ont permis la domination de la nature ».

1- Pour la note de service, document à usage interne, mettant fin aux fonctions de Chabani Bourhane à la direction nationale de la promotion du genre, le ministre n’a pas précisez quelles sont les fonctions qu’il a mis fin. Car en réalité depuis novembre 2016 mon poste de travail en qualité de chef de service de lutte contre la maltraitance est violence est attribuée à une autre personne amie proche du secrétaire général du ministère de la santé de la solidarité de la protection sociale et de la promotion du genre qui ne travaille pas à la direction nationale de la promotion du genre.

Cette note est non conforme à la constitution dans son préambule : « l’égalité de tous en droits et en devoir sans distinction de sexe, d’origine, de race, de religion ou de croyance » Cette note est aussi non conforme à la loi régissant les fonctionnaires Comoriens. Comores loi comprend tout cela, mais quand Comores loi devient un Loup solitaire, la réalité ne compte pas seul le subjectif des intérêts troubles prends le devant de la raison. Vous voyez la passion du négationnisme veut l’emporter sur la vérité ? Mais ici contrairement à corneille « l’Amour est plus important que l’honneur ». Cette note trouve ses origines dans la chanson ne me quitte pas. Il a marié un autre dommage. Il est en justice le pauvre. Désolé ! Dieu merci.

Et voilà ce Loup, un analphabète diplômé qui n’arrive pas à comprendre l’usage bien fondé d’une note de service, d’une décision, d’un arrêté, d’un décret ? Une note de service est à usage interne. En tout cas c’est une note non conforme à la loi à nos mœurs et aux traditions administratives. Une note qui ressemble à celui qui l’a publié que je remercie et celui qui l’a signé dont j’encourage ce dernier à continuer dans le sens du non respect des hommes, de la parole, des textes des lois et de l’honneur.

Sur ce sujet, J’ai saisie le président de la république. Le ministre me semble t-il a été convoqué par le président. Car le président est soucieux du respect des droits humains du respect de l’enfant et de la femme dans ce monde. Ce ministre est intraitable, il préfère être hors hiérarchie, vivant dans le mythe de la caverne, se mettant en position d’extrémiste vis-à-vis de la sagesse nécessaire du à un homme d’Etat de son rang. Car sur ce sujet des choses innommables portant atteinte à l’honneur m’incitent à être pudique. Brandir l’injustice et le mensonge pour se faire un chemin est peut être l’émergence dans le sens de Comores droit. C’est pourquoi le changement s’impose dans notre pays. Car le peuple est fatigué des Loups Solitaires qui pensent que tout est crédible même le reniement des valeurs de droit. L’injustice est indigne. Le brandir comme argument est une honte pour quelqu’un, qui se prend, peut être un homme de droit.

2. S’agissant de la feuille de route, le loup pense que sur internet tout est permis, que probablement un homme de loi peut se targuer d’ignorer sans pudeur que les textes nationaux sont écrits par des personnes et non par des « Djens », qu’il est normale de respecter la propriété intellectuelle. Oui moi, avec un groupe de personne composé de volontaire du pnud en la personne de Swetta Bonnet, d’Avocat, de psychologue, de financier, de juriste, de sage femme… Nous avons rédigé la feuille de route nationale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux mineurs.

Il est dommage que le mal entendu nait de la prise de deux axes de cette feuille de route par l’Ascobef vient de l’Unicef qui a Financé un consultant pour prendre les axes deux et trois de la feuille de route sans nous avertir. N’y a-t-il pas vole d’un travail qui n’appartient pas à celui qui se l’approprie ? Alors qu’Ascobef pouvait bien nous le demander. Justement la feuille de route est faite pour être travaillé par les Ongs parmi eux Ascobef… Si appeler un chat, un chat, ce n’est pas bien, je ne sais pas ce que le droit nous réserve si le Loup interdit au jour d’au jour d hui aux honnêtes hommes de dire la vérité et d’être sincère. Quel monde nous prédestine t-il ? La robe noire !

Curieuse aussi, si nos partenaires font n’importes quoi, dans notre pays, trichent, saccagent, pillent, volent, sabotent, maltraitent les humains, battent leurs femmes, maltraitent leurs enfants, jouent aux favoritismes et à la corruption, ne respectent aucun règle de bonne conduite et de moralité, déchirent notre nation, devons nous, nous taire ? Ou devons nous réagir ? Moi j’ai choisi de réagir. J’assume ma part de responsabilité. J’aime mon pays et je ne peu pas laisser des partenaires prédateurs détruisent les valeurs et la richesse de mon pays : La justice sociale, la bonne gouvernance, la transparence, la démocratie, l’égalité de chance pour tous, le respect d’autrui, l’humanisme, la solidarité et l’honnêteté intellectuelle… Des valeurs régaliennes qui nous habitent.

3. En ce qui concerne ma tournée sur la sensibilisation contre les mariages précoces et forcés en France, j’étais invité par l’association pour le développement de la santé des femmes « ADSF » et le conseil général de la Seine Saint Denis, je n’ai pas eu de prise en charge de la coopération Française. Et ce voyage n’a rien d’un voyage d’Etat. J’ai animé des conférences de sensibilisations sur le danger des mariages précoces et forcé. Sans passion, les voyages d’Etat c’est pour le Chef d’Etat et les ministres et non pour un simple citoyen comme moi. Vous voyez les amalgames et la malhonnêteté, jusqu’où ca peut nous amener ? À des délires démesurés. Quand on est juriste ayant écris plusieurs rapport c’est ridicule de ne pas prendre ses responsabilités en signant son papiers. C’est louche non ? Vous avez eu peur de quoi cher Mélétos ?

4. En ce qui concerne la politique de la protection de l’enfant : oui effectivement je mis des réserves sur cette politique sur deux points. Premièrement, sur la lutte contre les violences faites aux enfants. Comment peut-on vouloir traiter ce point, dans la politique nationale de la protection de l’enfant, alors que ce point est déjà traité dans la feuille de route ? Un rapport de l’Unicef sur la protection de l’enfant, sollicite de ne pas faire du doublon pour éviter le gaspillage des faibles ressources que nous disposons, dans le cadre des activités liés à la protection de l’enfant. 

Deuxièmement nous reconnaissons tous que dans notre pays, les Comores, il n’existe pas de traite d’enfant sous formes d’esclaves. Pourtant le pays doit engager les moyens de prévenir la traite pour que de tels actes ne se font pas jour dans notre pays. 

Le travail de la politique de la protection de l’enfant est validé le 23 décembre 2016 en atelier qui a eu lieu au Retaj. Le document tient compte de nos réalités et des ambitions pour un pays dont le président chante l’émergence tous les jours. Est-ce que, le Loup juriste a pour unique vocation de mentir ? Avons-nous le droit de trahir notre patrie quand nous avons les moyens de faire mieux et bien ? 
5. A propos du rapport Initiale de la Charte Africaine de droit et du bien être de l’enfant CADBE, je ne me tarde pas trop la dessus. Le Loup malgré son animosité et son aigrie, reconnait bien que les auteurs de ce rapport c’est Moi Chabani Bourhane, Dananir Omar Chamsia et Maitre Asma Mzé. Il nous a même envoyé une lettre de félicitation sur la réussite de ce beau et excellente travaille. Un travail qui est réalisé sans le financement d’aucun partenaire. Qui porte aussi la marque de l’Amour de la patrie et de la fierté Comorienne. 

Certaine personne fondamentalement anarchique désordonné dans l’esprit, avide moralement, pensent que sur internet tout se valent. Je leurs dis non. Il ya de sachant et de non sachant. La vérité a une saveur aigre, parfois désagréable. Elle est têtue. Elle est la vérité. « Le principal accusateur, Melétos, était un mauvais poète. » Platon

Chabani Bourhane, un des auteurs du rapport initial de la charte africaine de droit et du bien être de l’enfant (CADBE)
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.