[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Les habitants du centre et du sud de Mayotte sont toujours privés d'eau mais reçoivent pourtant des factures à régler.
Depuis près de quatre mois déjà, les 70.000 habitants du centre et du sud de l'île subissent des restrictions d'eau. La pénurie, causée par la sécheresse et le manque d'anticipation des pouvoirs publics, s'inscrit dans la durée. Ne disposant d'abord de l'eau qu'un jour sur trois, puis un jour sur deux, les Mahorais ne peuvent boire celle-ci car, ne circulant pas dans les tuyaux en continu, elle n'est pas potable.

Pourtant, voici que dans les boites aux lettres, les premières factures arrivent. La SMAE1 demande donc à ses clients de payer pour un service non rendu. La société dit avoir pris en compte la pénurie en appliquant une réduction de 35% sur les dites factures. C'est le comble du cynisme.

La population n'en croit pas ses yeux. Certains se mobilisent, comme le « collectif des Assoiffés du sud », et manifestent devant les locaux de la société gestionnaire. Ils ne veulent pas payer une eau impropre à la consommation. Le député Ibrahim Aboubacar demande plus de transparence sur la gestion de la crise et des efforts supplémentaires concernant l'établissement des factures par la Mahoraise des Eaux. De son côté, la FMAE2 a écrit au ministère de l'outre-mer pour l'alerter et exiger un geste fort sur la question des factures. Elle rappelle que selon le code de la santé publique3 « Quiconque offre au public de l’eau en vue de l’alimentation humaine, à titre onéreux ou à titre gratuit, est tenu de s’assurer que cette eau est propre à la consommation ». La société de distribution est donc hors-la-loi.

Les pluies de ces derniers jours ont fait remonter le niveau de la retenue collinaire de Combani qui dépasse désormais les 80%. De plus, les travaux pour augmenter les ressources en eau de l’île ont commencé. Cette évolution rend donc complètement obsolètes les restrictions d'eau subies par les habitants. La SMAE a bien annoncé un assouplissement des tours d'eau avec une absence de coupures les week-end. Il demeure que les habitants n'ont pas l'eau tous les jours et qu'ils ne peuvent toujours pas la boire. Ils sont encore contraints d'acheter de l'eau en bouteille, laquelle est de plus en plus difficile à trouver.

Dans ce dialogue de sourds, les Mahorais attendent donc une prise de position claire en leur faveur de la part de l’État avec l'absence de facturation pour un service non rendu.

1 SMAE – Mahoraise des Eaux : société gérant la distribution de l'eau potable à Mayotte.
2 FMAE : Fédération mahoraise des Associations environnementales .
3 Article L.1321-1
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.