[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Les gens vous abordent dans la rue et veulent savoir ce qui se passe au pays depuis l'élection d'Azaly à la magistrature suprême. C'est fou comme cette question est lancinante! Pourtant du côté de la communication gouvernementale, les choses bougent, tellement vite que l'on parle d'émergence en 2031. Émergence, le mot magique! Tout le monde se met à la mode de l'émergence. C'est le mot de passe dans le microcosme politique azalien. Les choses vont tellement vite que les mots s'entre choquent et se confondent et n'ont plus de frontières entre eux.
Ainsi le retour de l'électricité est-il assimilé à la fin de la crise de l'énergie aux Comores, à la fourniture régulière et pérenne d'une électricité accessible à tout le monde, au développement du pays, à une solution aux nombreux problèmes des comoriens.

Oui l’émergence à tout va, portée à bout de bras par un pouvoir qui ne compte que deux députés ! On parle de fonds propres dans le sens de performances économiques quand d'autres parlent de réserves stratégiques des Comores mises à contribution pour l'acquisition de groupes électrogènes au nom de l'urgence et en dehors des règles du code des marchés publics. Tout va bien dans cette bulle, animé d’une espèce de magie à laquelle sont uniquement sensibles les gens du pouvoir...

Le petit peuple à propos duquel Azaly a dit: "je vous ai compris" dans l'euphorie de sa victoire s'interroge tant la réalité de la vie est inversement proportionnellement dure. Il est habité par les mêmes interrogations que depuis le jour où il s'est engagé à chasser le régime sortant. Il ne voit rien venir! Aucun signe, aucun espoir de changement! Le lien entre les citoyens et les dirigeants actuels est inexistant. La distance qui s'était rapprochée entre Azaly et les comoriens un moment a tendance aujourd'hui à s'élargir...

Comment irons-nous à l'émergence si l'adhésion des comoriens à ce projet aux contours flous et sans consistance fait défaut? Azaly ne sait-il pas parler aux Comoriens? Qu'est-ce qui manque à l'imam pour faire revenir l'espoir, adhérer les comoriens à l'émergence? Le comorien serait-il si sot pour ne pas comprendre sens des choses au point de solliciter la médiation des politiques corrompus et défaillants pour faire passer son message? Non, je ne le crois pas ! Le comorien est capable de comprendre une démarche si celle-ci est claire et cohérente. C'est la démarche d'Azaly de l’émergence qui manque de pertinence!

Face à la question lancinante de départ ; « qu’est-ce qui se passe au pays depuis que nous avons fait souffler le vent de changement ? », la réponse est cette parabole qui parle bien aux comoriens qui s'interrogent.

Il était une fois un monsieur riche. Il avait tout ce qui donne une consistance à la richesse! Des avoirs de toutes sortes, des activités économiques et lucratives, une intelligence pratique, un nom, une histoire, un patrimoine et une notoriété. Mais il lui arrivait parfois de commettre des erreurs de gestion, de subir l'inconscience et la négligence des ses enfants. Ce monsieur riche peut être assimilé à un de ces pays riches dont l'économie se grippe de façon conjoncturelle et a juste besoin de reformes de structures et des réajustements.

Il était un autre monsieur très pauvre. Un vrai pauvre qui manquait de tout ! Il n’avait aucun avoir et ne savait ni transformer et n’en ressentait guère le besoin. Son apparence d’homme suffisait à lui faire dire qu’il était riche. Il arrivait que ses enfants ne se comportassent pas bien comme ceux de l’homme riche. Ce monsieur pauvre qui ignore son dénuement, qui met tout sur le compte de la bêtise de ses enfants, ce sont ces pays pauvres comme les Comores. Notre président pense que la discipline suffit et encore est-il capable de cela ; il faut juste taper sur les enfants indélicats et le père deviendra subitement riche comme par « émergence » sans avoirs sans initiatives de production de nouvelles richesses.

Non, le petit peuple dit qu’Azaly a tort. L’homme riche va s’occuper de discipline. Le père pauvre comme les Comores d’Azaly ne peut pas se contenter de discipline. Il doit avant tout éradiquer la pauvreté et générer de nouvelles richesses pour la maisonnée.

Que fait Azaly pour créer de nouvelles richesses aux Comores ? Rien ! Qu’une loi de Finance qui recycle la richesse disponible au lien d’en créer d’autres ?
Azaly n’est pas compris des comoriens… Surtout quand il passe son temps à voyager aux frais du contribuable, et avec des délégations importantes… Un président absent 22 jours dans son pays !

AHMED Bourhane
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.