[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Toulouse - La famille de Sandou, 22 ans, n'a plus de nouvelles depuis plus d'une semaine. Ce jour-là, le jeune homme était parti au travail. Il ne s'y est jamais présenté.

Ses proches sont très inquiets. Sandou Boinaidi, 22 ans, n'a plus donné signe de vie depuis plus d'une semaine, lorsqu'il a quitté son domicile du secteur d'Empalot, le mercredi 1er mars, pour se rendre sur son lieu de travail. Aujourd'hui, ils lancent un appel à témoin tandis que la brigade de protection des familles de la sûreté départementale enquête sur cette disparition.

Son grand frère explique à La Dépêche du Midi, les circonstances de sa volatilisation.

Quand et comment Sandou a-t-il disparu ?

Il vit chez notre sœur du côté d'Empalot. La dernière fois qu'on l'a vu, c'était le mardi 28 février au soir. Le mercredi matin, il est parti travailler comme toujours vers 7 heures. Il est employé dans une entreprise à Barrière de Paris où il s'occupe de pièces automobiles. D'après ce que nous savons, il n'est jamais arrivé à son travail.

Quand avez-vous commencé à vous inquiéter ? 

D'habitude, il m'envoie un SMS tous les jours vers 18 h 30. Ce jour-là, je n'en ai pas eu. J'ai attendu 20 heures puis 21 heures mais je n'ai rien reçu. Je suis allé me coucher. Le lendemain, voyant que je n'avais toujours pas de nouvelles, je me suis inquiété.

Personne n'a de ses nouvelles à votre connaissance ?

J'ai fait le tour de toutes ses connaissances et personne ne sait nous dire où il est. J'ai essayé aussi sur les réseaux sociaux mais rien. Son téléphone portable est éteint.

Quel est le profil de votre frère ?

Il est grand. Il mesure un mètre quatre-vingt-cinq. Il est mince. Nous pensons que lorsqu'il est parti, il portait une veste kaki. Il devait se rendre en métro à son travail, Barrière de Paris.

A-t-il déjà fait des fugues par le passé ?

Non, pas du tout. Il n'a jamais fugué. Ce n'est pas le genre de personne à partir comme ça.

Quelles démarches avez-vous entreprises ?

Nous avons signalé sa disparition aux policiers du commissariat. À partir de ce week-end, nous allons placarder des affichettes dans Toulouse pour voir si personne ne l'a vu ou ne peut nous donner des renseignements. Nous sommes très inquiets. Ce n'est pas normal qu'il ait disparu depuis plus d'une semaine sans donner aucune nouvelle.

Appel à témoins

La famille de Sandou Boinaidi lance un appel à témoins. Toute personne qui l'aurait aperçu depuis le mercredi 1er mars ou qui saurait l'endroit où le jeune homme peut se trouver est priée de contacter le plus rapidement possible le 06 58 72 01 06. Il aurait disparu en partant à son travail, entre le quartier d'Empalot et la Barrière de Paris à Toulouse. Depuis, sa famille n'a plus de nouvelles.

La brigade de protection des familles de la sûreté départementale est chargée du dossier.
Propos recueillis par Claire Lagadic, ladepeche.fr

Le jeune homme est originaire de Boueni dans le sud de Mayotte dans l'archipel des Comores. 
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.