[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Tous ceux qui vivent en France se souviennent de cette célèbre phrase prononcée par un ancien président de la République, ancien Ministre de l'intérieur, en réponse à une personne refusant sa poignée de main et lui ayant déclaré : « Ah non, touche-moi pas ! Tu me salis ! ».

Sauf qu'aux Comores, le Rikiki de la république, accessoirement ministre de l'inutilité intérieure, de la désinformation, porte-casserole du gouvernement, s'adressait à un ancien candidat à la présidence de l'Union des Comores. Dans une interview du 3 mars dernier, accordée à Alwatwan, l'analphabète notoire Ministre, se livrant à un charabia que seul un sot sourd peut comprendre le sens, s'en prend voilement à Ahmed Wadan, leader du parti Rifaid.

Le nuisible ministre l'invite purement et simplement à se casser chez lui, en France. Dans une phrase qui ressemble au "casse toi pauv'con" Rikiki prends un arrêté ministériel verbal de reconduite à la frontière à l'encontre de l'ancien candidat: " il a intérêt à rentrer en France, là où il a passé l'essentielle de sa vie"! Au delà de Wadaani c'est tous les membres de la diaspora comorienne qui sont visés par cet arrêté ministériel.


"Rentrez chez vous en France" semble vouloir dire le Ministre, oubliant les 10 ans passés à essayer en vain d'apprendre à lire et à écrire en France. Un tel propos eût été simplement intolérable s'il était prononcé par un "simple citoyen". Mais venant d'un ministre, qui plus est, est le ministre de l'intérieur en charge, entre autres de la sécurité et donc de la cohésion sociale, même si lui même nie cette mission en osant déclaré " je suis ministre mais pas garant de l'unité et de la cohésion nationale" (ah bon, les ministres n'en sont pas garants?) est scandaleux. Azali Assoumani réveille toi il Rikiki est devenu fou! ( excusez mon pléonasme). Le fait que ce soit ce ministre qui le tient ne peut rester sans réaction, car il s'agit d'une véritable appel à la haine diasporale.

On le chuchotait, ces derniers temps, qu'un sentiment de haine à l'endroit des membres de la diaspora, rentrés au pays pour servir (où se servir) germait. On le soupçonnait qu'une diaspophobie se développait. On a souvent cité le cas de l'ORTC, organisme qui comme par hasard est sous la tutelle de Rikiki. Désormais le doute est levé. C'est donc Riki qui, comme il s'est bien le faire, pilote en souterrain ce mouvement anti-diaspora.

Ce qui ne relevait que d'un simple sentiment se révèle être une véritable ligne politique que le Ministre de l'intérieur semble minutieusement piloter en personne. Mais Rikiki n'est pas qu'un simple ministre. Il est aussi le Porte parole du gouvernement. Sa parole engage donc l'ensemble du gouvernement.

Comment le chef de l'état et plus globalement l'ensemble du gouvernement peuvent accepter, au risque d'en être complice, cet appel à la haine envers la diaspora. Ce "rentrez-chez vous en France" que traduit le propos du porte parole du gouvernement, est en contradiction totale avec l'appel lancé par Azali lors de sa rencontre avec différentes composantes de la diaspora, en octobre dernier, lors de son passage en France. Cette manière de considérer le premier bailleur des Comores à l'heure de la préparation à "l'émergence" du pays est inacceptable. Trop c'est trop!

Comment laisser dans les mains de diaspohobe la sécurité de nos enfants qui se rendent au pays et nos biens? Comment faire confiance à un gouvernement qui se choisit comme porte parole un "raciste" notoire. Oui on le savait anti-anjouanais même si souvent il se réfugie derrière les liens familiaux anjouanais. On le savait anti-provinciaux. On le savait anti-intellectuels...! Et maintenant il dévoile son anti-diaspora!

Afficher la suite...



Car au delà de Wadaani Mahamoud c'est toute la diaspora qui est visée par le propos de Rikiki. Au minimum le porte parole devrait publiquement s'en excuser et si nous avions un chef d'état qui avait un peu plus de courage que quand il était commandant de l'armée, il aurait rappeler à l'ordre son ministre.

À toi diaspora, du haut de tes contradictions et parfois de ta lâcheté, debout face à l'humiliation galopante de la part des autorités comoriennes. Et vous membres de la diaspora, proches du pouvoir, réagissez ou alors nous vous disons "cassez vous pauv'cons" ©Said Idriss
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.