[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
L’être humain est le seul animal sur cette terre qui tue pour le plaisir, dénigre ou haït sans aucune véritable raison apparente. La bête aussi féroce que l’on prétend tue certes mais pour survivre, se protéger ou manger. La haine de l’autre est un poison mortel qui rend aveugle, un sentiment nocif qui obstrue toute capacité de discernement empêche d’avoir une faculté de jugement rationnelle un pouvoir d’appréciation fiable et crédible. La haine ramène l’ être humain au niveau le plus bas de l’animalité. Depuis un long moment une horde sauvage se déchaîne sans scrupule prenant pour cible l’ancien directeur général des hydrocarbures Saïd Abdallah Salim récemment Candidat à l’élection de gouverneur dans l’île autonome de NGAZIDJA.
©Mr Kamal Abdallah

Afficher la suite...
Et pourtant bien avant lui comme après se sont succédés à la tête de cette société nationale des nombreuse figures qui ont marqué leur passage d’ une emprunte indélébile caractérisée par une gestion calamiteuse et léguant au passage des bilans chaotiques or c’est loin d’être le cas de SAID ABDALLAH SALIM , malgré un héritage lourd et affligeant de ses prédécesseurs qui lui ont filé la patate chaude sans état d’âme dans un silence complice assourdissant de toute la classe politique ,il a su trouver les ressources nécessaires pour remettre dans le sens de son redressement une société nationale dont l état s apprêtait a vendre aux enchères pour un franc symbolique. Cela n'a pas empêché a un acharnement de la machine judiciaire, elle même supplée par une presse médiatique en quête du sensationnelle a tout prix.Tous aux ordres.

Saïd Abdallah Salim l'étoile montante de la politique comorienne donne des sueurs froides a ces nombreux adversaires ainsi il est devenu pour cela l'homme a abattre et tout les moyens sont bons pour freiner et bloquer son ascension fulgurante. Ces performances exceptionnelles lors de la dernière campagne électorale lui valent une détestation sans commune mesure de la part de ses adversaires directs ou indirects, sa gestion aux hydrocarbures et sans cesse passée au crible, on sculpte la moindre faille pour s’engouffrer afin de pouvoir le mettre hors jeu. Toute fois trop c'est trop, c'est comme le pas assez en analyse.

Comment un homme qui clame haut et fort son statut d’intellectuel de haut rang ,bradé de tous les doctorats imaginables et imaginaires qui de surcroit a vendu son âme au diable en louant ses services au plus grand cambrioleur des finances publiques de l état comorien depuis 1978 peut s’arroger les pleins pouvoirs de distribuer des certificats de bonne conduite aux uns et aux autres ? Au nom de quoi . Monsieur le perroquet savant qui se cache derrière le pseudonyme de ARM, j’ai lu avec grand intérêt votre dernière tribune dans le blog devenu la poubelles nationale « Le Mohélien », j’ai décidé de vous adresser un droit de réponse au sujet de l'article intitulé « AHMED ABDALLAH SALIM et ses 4 milliards de francs » dans lequel mon frère est directement et nommément mis en cause.

Cet article totalement mensonger et diffamatoire a été écrit, avec l’intention délibérée de nuire à sa réputation et à sa carrière professionnelle.

Je conteste formellement ces imputations méchantes qui portent gravement atteinte à son honneur ainsi qu’à la crédibilité de la Société des Hydrocarbures et qui comportent de bout en bout de contre-vérités totalement inacceptables et constitutifs du délit de calomnie et diffamation passible de poursuites pénales. Vous n’êtes pas sans savoir que votre candidat malheureux le Grand voleur de la Nation, plutôt le commercial de service Mamadou l 'homme du concept de l'état casino a souvent donné l’exemple en faisant appel aux trésoreries de la Société des Hydrocarbures, vous croyez un seul instant que du temps de Direction de mon frère au sein de cette société personne n’a fait appel à cette ressource « naturelle » puisque existante.

Il est toutefois surprenant de constater que votre réaction ne vise que Ahmed Abdallah et non les politiques au pouvoir à cette époque !. Et pour cause ? Serait-il possible que mon frère soit à vos yeux la cible la plus facile (à cause peut-être de son appartenance au Parti politique de Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, bien encombrant pour la classe politique de l'establishment ) sur laquelle vous pouvez exprimer aussi méchamment votre désappointement face au résultat des dernières élections révélant l’impopularité de votre candidat auprès de la population Comorienne ?

En tout cas, ce comportement révèle, un manque de rigueur intellectuelle et d’objectivité peu compatibles avec les hautes charges judiciaires que vous assumez en marge de votre Blog. Ceci d’autant plus que le prétendu manque d’intégrité que vous reprochez à mon frère ne vise que ce rapport de la Cour des Comptes alors que toutes les analyses ont été positivement appréciées par le Gouvernement précédent et relayées auprès de la Justice Comorienne pour diligenter une enquête. Pensez-vous que votre candidat malheureux Mamadou aurait laisser un adversaire de la trempe de mon frère en paix alors que son avenir au sommet était en jeu ?

Enfin, il y a lieu de préciser ici de façon indéniable que Monsieur Ahmed Abdallah SALIM n’a jamais été révoquée pour un quelconque « détournement de fonds publics » de son poste , certes les livres de compte démontrent le contraire, entre nous croyez-vous que mon frère soit ignorant ? Pensez-vous un seul instant qu’il aurait dilapidé une telle somme sans prendre ses précautions ? Allons, mon cher ne jouez pas à ce jeu, vous risquez de vous brûler les ailes, votre Blog est un ramassis de méchanceté, vous n’êtes plus en campagne, occupez-vous de votre carrière qui s'écrit en pointiller. Vous êtes prévenu qu’une plainte sera déposée à votre charge, auprès des autorités judiciaires pour les graves atteintes portées à l’honneur de mon frère.

Mon cher AHMED ABDALLAH SALIM, ce que tu vis arrive à tous ceux qui ont du succès sur leur chemin. Les jaloux finissent toujours par être médisants. Mais heureusement que la nature arrange bien les choses : la vérité finit toujours par éclater au grand jour et éclabousser ceux qui l’ont consciemment déformée, ce qui te réhabilitera dans l’estime de ton entourage qu’ils s’efforcent de saper. Ses amitiés à ARM étant bâties sur la méchanceté, il finira par ne plus s’accorder avec la classe politique et la population qui n’aime pas le choix des écrits pour salir une renommée et tous te rejoindront individuellement ou collectivement dans ton camp.

La vérité ne sombre jamais, elle finit toujours par émerger quelque sois la force des vague.

Mr Kamal Abdallah
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.