[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Un homme qui ne se fait pas confiance est étranger à lui même. Il devient un aliéné mental lorsque il fait procuration de sa personnalité à une vision abstraite qu'il appelle clan. Les "hutu" et les "tutsi" ont fait la cruelle expérience. Cette forme de maladie gangrène la société de Bimbini et est l'une des principales causes des conflits, des dysfonctionnements de notre village. On ne se s'identifie en qualité d'homme, mais d'appartenance à des clans "Ntsajou", "Mhogo", "Mkirijou", ou autes "Ntakoudja", et peut être un jour "Race ya Guyendzéré", que sais je encore! Je n'en veux pas de toutes ces conneries rétrogrades qui n'ont aucune raison d'être, aucune valeur morale, mais plutôt, un tribune où les extrémistes crient leur fierté d'y appartenir. Commençons par tuer ces idées d'un autre temps. Dans sa folie de faire de l'Allemagne, la race supérieure, Adolph HITLER, fier de la race aryenne, mettra le monde à feu et à sang de 1939 à 1945.

SALIM ABDALLAH est tombé sous les coups de la barbarie en grande partie, victime de son appartenance à un "Ntsajou" fière de sa supériorité. La horde, par le complexe opposé l'a simplement suprimé. Face à la guerre intestine qui mine depuis la nuit des temps "Ntsajou" devenus pluriels, jusqu'à créer deux événements de rencontres annuelles, qui finiront par crever par l'action des "Djaoula", je me demande encore où en est cette fierté! "Mkirijou" et "Mhogo" qui ont connu un métissage irrépressible ne sont pas mieux. Ils sont victimes des individualités qui assassinent leur épanouissement personnel. A force de vouloir s'élever, être ce qu'ils ne sont pas ruminent la haine et tentent maladroitement de s'imposer. Leurs clans freinent leur évolution personnelle; la politique en fait le reste. Dites moi de quel clan se réclame un enfant dont ses géniteurs sont de "Ntsajou" et de "Mhogo". Et surtout, ne me sortez pas l'argument sans source de "l'enfant tient de son père".

Restons nous même! dépassons ces monstrueux complexes! soyons nous mêmes! rien ne nous empêche d'aimer nos parents, nos familles, mais ne restons pas figés et stéréotypés. Bimbini ne grandira pas avec des telles considérations.

Dites moi le clan du bâtisseur de Bimbini, l'intègre et valeureux SAID ALI MOHAMED. Je défie qui me dira une appartenance autre que Bimbini et seulement Bimbini. 
BEN ALI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.