[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
La journée mondiale de lutte contre le Sida a été célébrée au niveau national, ce jeudi 8 décembre à Ouellah dans la région d’Itsandra, en présence du président de l’Union des Comores, du gouverneur de Ngazidja et de plusieurs personnalités, notamment des représentants du corps diplomatique accrédité à Moroni. 

« Survivre : mettre fin aux décès évitables », tel est le thème retenu cette année. Nous vous proposons quelques extraits du discours du gouverneur de l’île autonome de Ngazidja, Hassani Hamadi, prononcé à cette occasion.

« Le développement des connaissances sur le virus marque un nouveau tournant dans la lutte contre le Vih/Sida. La recherche est arrivée à un niveau tel que l’interruption de la chaine de transmission du virus est aujourd’hui possible grâce aux médicaments. Il nous appartient maintenant de faire preuve de raison pour accepter les PVVIH. Pour notre pays, je profite de cette occasion pour rappeler à la population qu’une loi protégeant les personnes vivant avec le Vih est promulguée et condamne toute sorte de stigmatisation et de discrimination envers les PVVIH. ( …) Personnellement, je considère que le leadership politique est plus que jamais d’actualité et doit continuer à se manifester à tous les niveaux de notre société pour mettre fin aux décès évitables. (…) Le premier cas de Vih notifié dans notre pays remonte de 1988…jusqu’en 2009, le pays enregistrait en moyenne 5 nouveaux cas par an. Brusquement en 2010, 26 nouveaux cas ont été enregistrés et cette année 2016, 14 nouveaux cas ont été notifiés à la date d’aujourd’hui, ce qui nous donne un total cumulé de 217 personnes testées séropositives et 65 décès. (…). 

Nous devons tous nous mobiliser, afin que la vie des personnes infectées soit meilleure, que soutien et amour leur soient apportés, que leurs droits soient respectés. Le sida n’est plus une maladie mortelle, mais plutôt à classer dans la rubrique des maladies chroniques.(…) je considère qu’il est inadmissible qu’on puisse mourir du Sida aux Comores en 2016, alors que le dépistage est gratuit, les analyses aussi, et le traitement par les anti rétroviraux est accessible à tous .(…).

Le gouvernement de l’Union des Comores et les îles autonomes investissent depuis le début de la surveillance dans les actions de prévention. Des vastes campagnes d’information du public ont été menées, la prise en charge médicale par les ARV, l’intégration de l’enseignement des IST/Vih/sida, le traitement gratuit des IST, la stratégie de prévention de la transmission mère à l’enfant,…©Mrodjou
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.