[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Les années passent et ne se ressemblent pas pour nos Cœlacanthes ! Cette formule est généralement tournée négativement mais en l'occurrence ici, il faut la prendre de manière positive : Chaque année, chaque mois, chaque jour, la sélection comorienne s'améliore considérablement dans tous les domaines. Les deux matchs amicaux que nos Coelacanthes viennent de livrer à Tunis les 11 et 15 novembre en sont une belle illustration.

Écartés des qualifications pour la Coupe du Monde 2018 face aux Ghana (en étant pas ridicule du tout avec une défaite 2 à 0 sur l'ensemble des deux matchs) et éliminés en phase de groupe lors des qualifications pour la CAN 2017, les Comores avaient rendez-vous en Tunisie pour un rassemblement de 8 jours avec deux matches amicaux contre le Togo et le Gabon.

De la nouveauté.

Les supporters comoriens avaient pris l'habitude de faire le même constat années après années : être éliminés à chaque compétition et n'avoir aucun match amical à se mettre sous la dent si ce n'est contre des équipes des îles de petit standing. Cette ère est entrain d'être révolue. En cette fin d'année 2016, la Fédération nous a concocté deux matchs amicaux face à deux grands d'Afrique qualifiés pour la prochaine CAN : Le Togo d'Adebayor et Romao et le Gabon de l'un des meilleurs attaquants d'Europe et ballon Africain, Aubameyang ! 
Ces deux amicaux sont tombés à pic pour permettre au coach Amir Abdou de consolider son groupe, voir de l'étoffer avec de nouveaux joueurs, d'essayer de nouveaux systèmes de jeu et de créer une osmose dans son effectif. Coach Abdou a donc pu profiter de ces deux match pour jauger un peu tout cela.

Retour sur deux rencontres pas si nuls que ça, bien au contraire...

Contre le Togo tout d'abord, disputé le 11 novembre au stade olympique Menzah de Tunis, le 11 comorien mis en place par le technicien des Coelacanthes est plutôt "classique" avec néanmoins la première apparition de l'ex-olympien Raffidine Abdullah, qui évolue aujourd'hui à Cadiz en D2 espagnol :
Ali Ahamada(23) - Salim Mramboini(4) - Kassim Abdallah(27) - Chaker Alhadhur(3) - Bendjloud Youssouf(15) - Rafidine Abdullah(13), Nadjim Abdou(6, cap), Fouad Bachirou(8) - Youssouf M'Changama(10) - Djamel Bakar(11), El Fardou Ben Mohamed (9).
Durant le match, le premier constat qui saute aux yeux est que l'équipe est joueuse : relances propres, l'intention de ne pas balancer de longs ballons, les transitions sont rapides et la rencontre est maitrisée... Mais contre le cours du jeu, le Togo ouvre la marque à la 37ème minute sur une erreur de la défense comorienne. Suite à cette ouverture du score, on remarque une autre nouveauté : aucun signe d'inquiétude ni d'affolement, que ce soit sur le terrain ou sur le banc, comme l'impression que la domination stérile des Comores allait rapidement se traduire par une égalisation... Et ce fut le cas ! À la 42ème minute, suite à une passe de Bakar, El Fardou en fin de course réussi néanmoins à lober le gardien togolais et à égaliser et à rejoindre les vestiaires sur un score de parité totalement mérité.

Au retour des vestiaires, les Comores surfent sur leur bonne dynamique et proposent un jeu attrayant, alternant jeux courts, jeux longs, passes dans les espaces, retours défensifs biens sentis et l’équipe ne semble pas inquiétée par Adebayor et ses coéquipiers. La bande à Nadjim Abdou pousse pour marquer un deuxième but et c'est ce qu'il va se produire ! Par une belle action solitaire, Ben Fardou double la mise et réalise un doublé à la 69ème minute. Il prouve ainsi qu'il est l'atout numéro 1 des verts. Les minutes passent et les Comores tiennent la une victoire probante et de rang. Outre le résultat positif, c'est surtout la manière qui est à noter : une maîtrise rarement affichée et un jeu tourné vers l'avant qui fait plaisir à voir. Malheureusement, sur l'une des seules petites erreurs, suite à un coup franc bêtement concédé loin des buts d'Ali Ahmada à la 93ème minute, sur l'ultime ballon de la partie, la défense comorienne ne communique pas et laisse le ballon filer sur Agbegniadan qui pousse le ballon au fond des filets. Un résultat nul frustrant tant la domination comorienne fut conséquente. La déception était grande au coup de sifflet final survenu juste après l'égalisation mais on la satisfaction du nouveau visage des Coelacanthes se lisait dans tous les commentaires des supporters dans les réseaux sociaux, élogieux du jeu produit par les hommes d'Amir Abdou. On retiendra donc ce match plein maitrisé et un état d'esprit irréprochable. Il fallait maintenant confirmer face au Gabon, pays organisateur de la CAN 2017 !

La confirmation avec la manière

Le 15 novembre, dans le même stade, le coach Amir Abdou aligne la même équipe que contre le Togo à une exception près: la titularisation pour première fois du jeune niçois Ancoub Mze Ali, 19 ans ! Entrée en cour de jeu face au Togo sans trop d'éclat, le coach comorien a décidé de lui donner une nouvelle chance de démontrer ses qualité face au Gabon. Il n'a pas déçu son coach et les supporters. Il a laissé une très très grosse impression !

En face, l'entraîneur gabonais à quelque peu fait tourner son effectif mais certaines valeurs sûres sont tout de même présentes comme Mario Lemina. La star mondiale Aubameyang est ménagée.

Le match commence comme contre le Togo, même mieux ! Car les Coelacanthes saute la phase d'observation et prenne la possession d'entrée de jeu. Avec un nouveau système composé d'un milieu en losange constitué de très bons techniciens avec Raffidine Abdullah devant la défense, Ancoub Mzé Ali, Foud Bachirou devant Abdullah et Youssouf M'changama en soutien des deux attaquant, Amir Abdou a libéré les côtés pour permettre à ses latéraux de prendre les couloirs et de gêner le jeu gabonais dans l'entre jeu. Ce n'est pas tout, toute l'équipe exerce un pressing permanent à la perte de balle en commençant par des attaquants qui dérangent la relance des défenseurs du Gabon. Pour son un premier match international en tant que titulaire, Ancoub Mze Ali étonne par son aisance technique et sa sérénité ! C'est aussi un formidable récupérateur. Le match part tambour battant des deux côtés et il est plaisant à suivre. Et après une occasion de Lemina bien stoppée par Ali Ahamada, les Comores plus entreprenants prennent les choses en main et ouvrent la marque grâce à Djamel Bakar pour son premier but avec la sélection. S’en suit une maîtrise totale lors de cette première période avec des transition de grande classe ! Alternant jeu court et jeu long, les gabonais sont surpris et ont du mal à stopper les offensives comoriennes. Juste avant la pause, Ben Fardou rate l'occasion du deuxième but mais rate son duel face au gardien gabonais qui ne s'est pas laissé embarqué dans la feinte de l'attaquant comorien. C'est tout heureux que les coéquipiers de Lamina regagnent les vestiaires seulement dominés d'un but à zéro.

De retour des vestiaires, le Gabon reprend peu à peu la main mise sur la rencontre et les Comores procèdent en contre et se créent des occasions par l'intermédiaire de l'incontournable Ben Fardou notamment, mais n'arrivent pas à se mettre à l'abri... Et le Gabon a en profiter profiter pour égaliser dans pat Lemina à la 65ème suite à un bon mouvement sur le côté droit des gabonais, un bon ballon en retrait dans la surface comorienne pour le turinois qui laisse aucune chance à Ali Ahamada. Comme contre le Togo, les Coelacanthes ne flanchent pas et reprennent même la domination jusqu'au tournant du match qui intervient à la 75ème lorsque fauché dans la surface, Djamel Bakar obtient un pénalty pour les Cœlacanthes que se charge de tirer Ben Fardou qui voit son tir renvoyé par la barre transversale ! L'occasion de prendre l'avantage dans ce match maitrisé vient d'échapper aux Coelacanthes. Plus rien ne sera marqué jusqu'au coup de sifflet final et un score de 1 but partout. 
Ce second match maîtrisé encore une fois par une séduisante équipe comorienne qui en a surpris plus d'un, notamment les joueurs/coach gabonais qui ont reconnu la supériorité des Comores sur l'ensemble des 90 minutes, laissera certainement de nouveaux regrets aux joueurs/coach des Coelacanthes mais il vient confirmer l'embellie constatée lors du premier match de ce stage en Tunisie contre le Togo.

Deux matches pleins contre deux grosses équipes d'Afrique qui se soldent sur deux résultats nuls mais qui laissent présager que du bon pour notre équipe nationale. Un groupe qui se créer, des jeunes qui s'intègrent bien à l'effectif, un coach qui réagit parfaitement bien tactiquement aux défis proposés par le haut niveau des équipes rencontrées, de la modernisation dans tous les domaines.

Une communication plus efficace.

Outre les résultats sur le terrain, les Coelacanthes ont aussi progressé dans plusieurs autres domaines.

Grâce à Ben Amir Saadi, manager général des Cœlacanthes, la communication s'est largement modernisée autour de la sélection. Un excellent boulot fourni que ce soit au niveau des informations données par le compte Facebook officiel, des vidéos ou encore des lives après match. Mais c'est dans un autre domaine que Ben Amir Saadi, fondateur de Maana Sport (équipementier officiel des Comores) a frappé un grand coup. Grâce à un partenariat avec la société "SportGM", organisatrice des deux rencontres, la radio et télévision officielle ORTC ont diffusé les deux match amicaux. Maana a également acquis les droits de diffusion sur internet pour permettre aux supporters et amateurs de football africain (ou non), un lien en direct sur sa page. Tout comorien sait à quel point il était compliqué de regarder un match des Comores en direct, Maana nous a rendu la tâche plus facile et c'est une sacrée avancée. Vivement les prochaines dates FIFA pour suivre les progrès de nos Coelacanthes.

Par Nadjim Moegni
©Fédération de Football des Comores
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.