[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Voilà, la phrase à la bouche ou à l’esprit des Africains qui traversent des vents et marées pour atteindre la terre impériale. 

On l’a dit et toujours répété que l’esclavagisme est la pire des supplices qu’on ait infligé à la race noire. Mais au dessus de l’esclavagisme, la colonisation est beaucoup plus pire que tout. La raison à cette assertion vous la connaissez très bien ; partagez vous la même idée, oui ou non, c’est vous qui voyez! Mais la colonisation nous a assez causé des problèmes, économiquement, socialement mais surtout spirituellement. En effet, c’est à cause de la colonisation qu’on n’arrive pas à se débarrasser des chaînes qui nous traînent par terre derrière les impérialistes les plus véreux de la terre. 

Certainement, le colonialisme a fait de nous des gens qui «endure and obey»; il a fait de nous de «mimic men»; il a fait de nous de robots qui obéissent et exécutent des ordres des oligarques occidentaux.

Nous croyons aux préjugés de l’homme aux oreilles rouges. En effet, ce dernier nous a qualifié des non-civilisés et pour répondre à ces insultes, 

Le nègre fait tout pour lui ressembler à fin de gagner son estime.

Le blanc a qualifié le noir de vilain et la réplique du nègre, 

Désespéré qu’il paraisse, se livre à la dépigmentation de sa peau pour ressembler à son maître blanc. 

Certes, homes et femmes noirs se dépouillent pour paraitre comme des blancs/blanches. 

Les femmes changent leurs têtes de négresse (pour emprunter l’expression de mon professeur Gorgui Dieng) en mettant des cheveux empruntées aux femmes mortes de Brésil et d’Inde. 

Elles finissent par ni ressembler aux femmes blanches ni aux noires africaines. 

« Quelle laideur »!

En fin, on a fait croire aux nègres qu’ils sont pauvres et sans réfléchir 

Ces derniers se jettent en mer en abandonnant derrière eux l’immense richesse africaine. 

Et au finish, ces mêmes personnes qui nous ont qualifiés des pauvres viennent ici en masse pour s’enrichir. 

Ce qui est plus intriguant est que nous n’avons pas retenu la leçon de nos voisins Yoruba quand ils disent :

« ADONILORO K’ONILOGBON »

Qui signifie tout simplement: 

«Celui qui vous a causé du tort vous a enseigné la sagesse à même temps»

Si seulement nous avons compris cette sagesse, nous ne serions là où nous sommes actuellement! 

Pauvre Afrique

« Certes, je n’ai rien contre le fait de voyager car, le voyage comme l’a si bien dit le chanteur préféré des Sénégalais Mr. Yousouf Ndour, est une seconde école ; le voyage instruit les voyageurs !

« Mais je n’ai rien contre le voyage en occident car si je suis là où je suis aujourd’hui, c’est en partie à cause de l’esclavagisme constitutionnalisé qu’exercent mes parents en métropole!

« Donc, je n’ai rien contre l’occident ni le voyage en occident pour la simple raison que sans l’occident ou le voyage en occident, beaucoup de mes compatriotes africains seront condamnés de misère avec plein des ressources dans leurs pays …! 

« Croyez-moi car je n’ai rien contre l’occident en effet, sans lui, l’Ile Mayotte serrait Comorienne et cela ferait des bouches de plus à nourrir que les lâches autorités comoriennes ne pourront pas supporter !

« En fin, je n’ai rien contre l’occident ni de son impérialisme car sans lui, des milliers d’Africains ne mourront pas dans les eaux en essayant d’aller en occident ! 

Par conséquent, tout Africain veut aller en occident à la recherche du bonheur! Mais tout le monde n’est aussi désespéré que le Comorien! 

Cependant, j’ai une dent contre ce Comorien. Oui, ce Comorien qui jette tous derrière lui pour un voyage qu’il n’est pas sure d’arriver à bon port. Comment un homme peut jeter en mer 18 années d’études et de souffrances pour un voyage que seul la mort probable l’attend en plein mer. Au nom de quoi faites vous cela ; Des centaines d’euros que vous finissez par en payez des impôts ? 

Quelle désespérance !

En effet, je le répète encore une fois que tout Africain n’est pas aussi désespéré que l’est le Comorien. 

Certes, dans les autres pays africains, les diplômés voyagent pour une vie meilleurs en occident mais à l’aide d’un voyage digne de ce nom. Ils ont les visas à partir d’une pré inscription, ils sont octroyés des bourses par des Universités ou par leurs pays respectifs, ils voyagent en amenant leurs diplômes en espérant que ces derniers les serviront une fois en occident etc. 

Par contre, il y a une autre catégorie des voyageurs africains qui se jette en mer. Mais ces derniers je ne dirais pas qu’ils n’ont pas le choix car on a toujours le choix mais, ils ne sont pas aussi lamentables que les diplômés africains qui se suicident dans les eaux occidentales. 

Mais quant à le Comorien, lui il se fait humilié devant tous les ambassades françaises du monde entier soit parce qu’il falsifie des documents, soit tout simplement parce que les ambassadeurs en ont marre de le voire insister pour le visa. Et la solution à lui, diplômé qu’il est, le comorien se jette en mer en espérant atteindre la terre promise. 

Certainement, on me dira que nous Comoriens, nous n’avons pas la chance qu’ont les autres africains. Ils sont octroyés des bourses, ils sont respectés dans les ambassades, alors que nous n’avons pas tout ça. C’est vrai mais vous êtes chez vous. Et quel que soit la misère que nous vivons dans notre pays, rien ne justifie l’abandon de nos diplômes respectifs que nous avons passé des années de souffrances à leur quête pour se jeter dans l’océan. 

Le comble est qu’il faut des Millions pour faire un voyage pareil, alors qu’ici on est convaincu qu’on est pauvre ! En effet, des 5 millions et des 7 millions pour un voyage clandestin! Il faut être fou pour faire une chose pareille ! Mais c’est quoi la richesse dans ce cas ? 

Mais qu’est-ce que nous apprenons à l’école jusqu’à l’obtention de nos diplômes ? Un jour le Mongoze Ali Soilihi avait qualifié les diplômes des personnes qui préfèrent rester en occident au lieu d’aller servir leur pays de : 

Diplômes za Malifu (Diplômes en pailles)

Il avait raison de dire ça, oui ou non, je ne sais rien. Mais ce que je dénonce ici, c’est cette catégorie d’intellectuels qui abandonnent leurs diplômes pour des voyages hasardeux. Alors cette catégorie, oui je rejoins le Mongozi pour dire que leurs diplômes sont des ‘Malifu’. Pour la simple raison que leurs diplômes ne nous ont d’aucune utilité. Je l’ai dit et je le répète : toues les africains ne sont pas aussi désespérés pareillement que le Comorien. 

Certes, ce dernier est le seul capable de jeter son diplôme de Master en plein océan pour tenter un voyage clandestin en France. 

C’est seulement le comorien qui ose abandonner son travail de professeur, de directeur, etc. pour se jeter en mer en espérant arriver en France. 

En effet, c’est seulement aux Comores qu’on peut trouver un député fraîchement élu qui trahisse sa fonction et les personnes qui l’ont élu pour un simple voyage en France où il vivra sous le lit faut des papiers.

En fin, le comorien est le seul sur terre à vouloir quitter le paradis pour s’installer en France.

Pourquoi cela ? Qu’est-ce qu’il y a d’aussi extraordinaire en occident au point d’abandonner tout et risquer sa vie pour s’y installer ? N’êtes-vous pas d’accord que tout cela est dû à l’esclavage mental ? 

Sans aucun doute, le comorien est convaincu que les diplômes n’amènent rien au développement comorien. Il est déjà un slogan aux Comores surtout en Grande Comores que :

« Bac yo kayi waha »

C’est tout simplement pour dire que la construction aux Comores est l’œuvre des Franco-Comoriens. C’est une chose qui n’est pas faux.

Mais sommes-nous d’accord pour que cette situation perdure ? N’avons-nous pas assez de laisser notre destin à une élite qui ne fait que grossir leurs bidons au détriment du citoyen lambda ? 

Certainement, en Grande Comores la situation est beaucoup plus grave. Car tous les Comoriens ne sont pas pareils. Ainsi, le citoyen de l’Ile de Ngazidja est convaincu qu’il n’aurait pas d’estime quelque soit le nombre des diplômes qu’il aura à moins qu’il ait passé par la France, à moins qu’il ait la nationalité française ou tout simplement avoir la possibilité d’aller en France quand il voudra. C’est pourquoi d’ailleurs, l’Ile de Ngazidja est vide et les bureaux de travail sont occupés la plus part du temps (selon une étude) que par des Moheliens et Anjouanais. Car ces derniers sont les seuls à rentrer après leurs études. 

Dans ce cas chapeau à nos frères et sœurs Moheliens et Anjouanais, vous êtes les vrai patriotes de la nation et vous êtes l’espoir des Comores!!!

Quant à le Grand Comorien, lui sa destination après les études, c’est la France. Il y’en a même qui ne se donnent même pas le temps de terminer leurs études malgré les moyens et efforts de leurs parents. 

Cependant, force est de constater qu’en Grande Comores, tous les élus : Député, Kadhu, Mufti, Ministre, etc. presque si ce n’est pas tous les haut fonctionnaires grande Comoriens sont des binationaux (franco-comoriens); sinon, ils sont à la recherchent de la double nationalité ou ils ont tout fait pour que leurs enfants aient la nationalité française. 

Sur ce, nous comprenons très bien pourquoi ils se soucient guère de nos problèmes quotidiens. 

Mais franchement nous Comoriens ou je devrais dire nous grande Comoriens, nous abusons de l’assistance familiale. Après des années d’assistance financières de la part de nos parents, nous osons au finish demander des sommes colossales pour un voyage que la mort certaine nous attend. 

Certainement, si un étudiant, diplômé, ne pas capable de gérer la somme de 5 million ou 7 million pour gagner sa vie, franchement, il ne mérite pas de vivre car c’est un virus mortel. 

Ainsi, au lieu de dépenser des millions pour des voyages risqués, pourquoi ne pas investir avec ces mêmes sommes !

Combien des gens riches ont commencé avec des petites sommes ? Alors qu’ils ont réussi? Pourquoi pas nous?

Cher lecteurs, je réitère ma proposition, je ne suis pas contre le fait de vivre à l’extérieur ni d’y travailler car les Comoriens disent souvent que l’on sait où on est né mais on ne saura jamais où on mourra. Tout ça pour dire que moi-même je ne sais pas si un jour je ne voyagerai pas pour travailler à l’extérieur. Mais tous les voyages ne sont pas pareils : des voyages risqués en même temps couteux financièrement sont à bannir. Car ils ruinent non seulement l’économie africaine mais aussi la population. 

En effet, les occidentaux jouent avec la naïveté d’esprit des Africains. Ils ont compris que le voyage en occident est devenu un marché très rentable. Certes, l’agence de Campus France rapporte à la France plus de 1,2 Milliards d’Euros par an (RFI). Les ambassades américaines ont augmenté les frais de dépôt des dossiers de visa américain. Ici au Sénégal, il y a de cela 2 à 3 ans, on payait 50 000 FCFA. Désormais, cette somme est revue à la hausse et ça va jusqu’à plus de 100 000 FCFA. Vous voyez combiens les occidentaux nous exploitent. Et malgré cette somme, rien ne vous dit que vous aurez le visa. Maintenant, c’est le Canada qui profite de la naïveté des Africains, il fait des publicités partout pour appeler les naïfs africains à dépasser des Millions pour un simple voyage au Canada. 

Alors qu’ils viennent chez nous en masse, quand ils veulent où ils veulent sans qu’on leur demande quoi que ce soit! Mais ce n’est pas de leur faute, c’est la faute aux Africains qui se laissent piétinés.

Nous devons Décoloniser l’esprit des Africains car :

« La population des esprits est pire que celle des plages, voire celle des villes [...] » 

Anthoumani Moussa
Doctorant en ‘African and Postcolonial Studies’ UCAD Sénégal !

Pour toutes suggestions et corrections contactez-moi : anthoumanimoussa@yahoo.fr
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.